Antonio Souaré, président du Horoya Ac de Conakry : Mon objectif : la phase de poule

0

Le président du Horoya AC de Conakry, Antonio Souaré, est en passe de réaliser son projet sportif 2013-2017 : qualifier son club pour la phase de poule de la Ligue africaine des Champions afin de relever l’indice du football guinéen. Avec le recrutement judicieux des joueurs cadres et l’engagement d’un coach Français, le président Souaré a mis les moyens financiers nécessaires pour atteindre son objectif. Le compte à rebours est bien lancé.

Depuis son arrivée à la présidence du Horoya en 2011, Antonio Souaré et son staff ont fait l’état des lieux. En 2012, le président Souaré trace une feuille de route et conçoit un projet sportif sur quatre ans pour le Horoya (2013-2017). Le projet sportif contient entre autres l’entrée du Horoya dans la phase de poule de la Ligue des champions, le titre de champion d’Afrique et la création d’une académie de football. Toute chose qui augmentera l’indice  du football guinéen et classera le Horoya dans le gotha fermé des grands clubs du football africain.

Après plusieurs tentatives ratées en Ligue des champions, le triple champion de Guinée sous l’ère Antonio (2011, 2012, 2013) a également échoué en Coupe de la Confédération l’an dernier. Le champion de Guinée 2015 est dans une année charnière pour le respect du chronogramme sportif de son président. Pour la Ligue des champions 2016, le Horoya a fait des recrutements à hauteur de souhait. On peut citer entre autres des joueurs de haut niveau comme le Malien Cheick Oumar Ballo de l’AS Kaloum (milieu défensif), les Guinéens Ibrahima Sory Sankhon (milieu offensif, Santoba FC), Alsény Bangoura « Tommazy » (AS Kaloum, latéral droit),  le gardien international Malien des Onze Créateurs, Germain Berthé, l’attaquant Malien du Djoliba AC, Amara Mallé, le défenseur central Ivoirien Ange Gloudoueu, le milieu offensif  Ghanéen Brefo Mensah, le latéral gauche Sénégalais Papa Amadou Touré. Un bonus pour le bloc équipe existant qui englobe des joueurs de niveau international tels : Khadim N’Diaye (international gardien du Sénégal), le Camerounais  Francis Dipita, le Ghanéen Ocansey Mandela.

Pour mieux afficher ses ambitions pour l’année 2016, le président Souaré a recruté un entraîneur expérimenté, le Français Victor Zvunka, entouré d’un staff professionnel. C’est dire que toutes les conditions humaines et financières sont réunies pour l’atteinte des objectifs. Avant l’entame des préliminaires de la Ligue des champions, le Horoya s’est offert un stage bloqué de deux semaines à Abidjan sur les installations de l’ASEC Mimosas, Sol béni. Au sortir des préliminaires (0-0 et 4-0) face à l’AS Douanes de Dakar, le Horoya lance un signal fort à ses prochains adversaires. ‘’Pour réussir mon pari pour 2017, il faut frapper fort en 2016. Mon objectif principal est de se qualifier pour la phase de poule de la Ligue des champions…Il nous reste quatre matches à jouer. Nous avons le devoir et l ‘obligation de dépasser ce cap » , a martelé le président Antonio Souaré après la qualification du Horoya pour les 16es de finale. Très ému et heureux de la qualification avec brio de son club face à l’AS Douanes, le président Souaré motive ses joueurs par une prime spéciale. Information dévoilée dans les vestiaires au terme du triomphe contre l’AS Douanes : « Comme le Sénégal a donné 1,5 million de francs CFA à l’AS Douanes pour qu’elle gagne le match, j’ai dit que si vous le gagnez, je vous en donne dix fois plus. Donc, je vous donne 15 millions de francs CFA. Nous sommes très contents, pas seulement à cause du score, mais de  la manière dont vous avez  joué avec la balle à terre. C’est ce dont j’ai toujours rêvé pour le Horoya. Vous avez joué avec le cœur, en harmonie. Donc félicitation, et je  vous donnerai de nouveaux maillots en plus.» En offrant 15 000 000 F CFA aux joueurs comme prime spéciale de qualification pour le tour suivant, le président du Horoya galvanise sa troupe pour la prochaine étape face au Zesco United de Zambie. Un nouveau challenge qui ne relève pas du domaine de l’impossible. Surtout que le Horoya aura la chance de recevoir la manche retour  dans le chaudron du Stade du 28-Septembre de Conakry. Un Stade mythique qui fait le plein du public lors de toutes les rencontres internationales du Horoya. Un public acquis à la cause de son club de cœur. Rendez –vous est donc pris pour le dimanche 20 mars 2016  à Conakry pour un nouveau triomphe du Horoya qui marche inexorablement vers la Ligue des champions. Occasion pour les joueurs de renter dans l’histoire et d’honorer le slogan du club : ‘’porter ce maillot est un honneur, le mouiller est un devoir’’.

Pour soutenir son projet sportif dans la durée, le président Souaré a créé une Académie de sports dénommée Centre Sportif et des Loisirs de Yorokoguia. Ce Centre, bâti sur une douzaine d’hectares est situé à Dubréka (à 50km de Conakry). Les travaux font bon train et l’inauguration est attendue dans quelques mois. Le Centre de Yorokoguia comprend 3 terrains synthétiques d’entraînement aux normes Fifa, un terrain de compétition de 5 000 places extensible à 15 000 sièges, une piscine, une salle de musculation, un hôtel 5 étoiles, un restaurant panoramique.

Le président du Horoya, Antonio Souaré, a donné une grande place à la communication avec la création du groupe CIS Média composé d’une Télévision (CIS TV : Culture, Info, Sports T.V) et d’une Radio.

L’argent étant le nerf de la guerre, le président a trouvé un gros sponsor pour le Horoya : Guinée Games. Une société dont il est lui-même le Président Directeur Général.

C’est donc tout un empire qui est construit autour du Horoya AC de Conakry pour la réalisation du projet sportif 2013-2017 du président Antonio Souaré.

Baba Cissouma

PARTAGER