Après avoir signé un contrat en catimini avec l’AS Kaloun de la Guinée conakry Le Stade Malien de Bamako met fin au contrat de Pascal Janin à l’amiable…

7

Ayant constaté son absence sur le banc de touche, le mardi dernier, lors du match de la 27ème journée du championnat national face à l’ASB, les dirigeants du Stade Malien de Bamako ont décidé de mettre fin au contrat de Pascal Janin, qui s’est engagé avec l’AS Kaloun de la Guinée Conakry. Un protocole d’accord a été signé à l’amiable entre les deux parties.

 

Pascal Janin
Pascal Janin

Le technicien français Pascal Janin n’est plus l’entraîneur du Stade Malien de Bamako depuis le mardi 12 août dernier. Les dirigeants du club ont décidé de se séparer de leur entraîneur, après avoir constaté son absence lors du match de la 27ème journée du championnat national de Ligue 1 Orange face à l’Association Sportive de Bamako (ASB). Un match que les Blancs de Bamako ont gagné sur le score de 2 buts à 1. Il a été géré par Ousmane Guindo et Boubacar Guèye.

 

L’absence de Pascal Janin sur le banc de touche de l’équipe de Boukary Sidibé dit Kolon s’explique par le fait qu’il s’est engagé, le week-end dernier, avec l’AS Kaloun, un club de la Guinée Conakry, alors qu’il était sous contrat jusqu’à la fin de la saison avec le Stade Malien de Bamako. “Nous n’avons pas été informés du départ de Pascal Janin en Guinée. C’est à la surprise générale que nous avons constaté qu’il s’est engagé avec un autre club alors que son contrat se poursuit jusqu’au dernier match de la saison. Ce qui est inadmissible. C’est pourquoi, nous avons fait le constat de son absence le mardi dernier afin de prendre une décision pour mettre fin à notre collaboration. Ce qui s’est passé à l’amiable. Lui-même a reconnu son tort. Mais, c’est dommage que notre collaboration avec lui se termine de cette façon “ nous a confié le vice-président du Stade Malien de Bamako, Mohamed Saïba Soumano. Il a profité de l’occasion pour remercier Pascal Janin pour tout ce qu’il a fait pour le Stade Malien de Bamako durant son séjour.

 

Il faut préciser que les deux parties ont signé un protocole d’accord dans lequel Pascal Janin reconnait que le Stade Malien de Bamako ne lui doit rien. Il a été mis dans ses droits, même son salaire du mois d’août a été réglé par le Président du club, Boukary Sidibé dit Kolon. Avant de lui souhaiter bonne chance pour sa nouvelle aventure avec l’AS Kaloun. Pour la petite histoire, Pascal Janin bénéficiait de plusieurs avantages depuis qu’il est à la tête du Stade Malien de Bamako. En plus de son salaire mensuel estimé à plusieurs millions de FCFA, il était hébergé dans de bonnes conditions et avait aussi un véhicule à sa disposition. Reste à savoir s’il pourra bénéficier de tous ces avantages avec son nouveau club de la Guinée qui ne dispose pas d’infrastructures sportives dignes de ce nom pour réaliser son ambition.

 

En tout cas, le départ de Pascal Janin en Guinée nous rappelle exactement celui de Patrice Carteron au Tout-Puissant Mazembé, en mai 2013. Ce technicien français s’était aussi engagé avec le club congolais sans en informer la Fédération Malienne de Football sous Hammadoun Kolado Cissé. Cette affaire était même pendante devant l’instance suprême du football mondial, la FIFA. Heureusement ou malheureusement, la nouvelle équipe de Malifoot a finalement décidé de la régler à l’amiable. C’est dire désormais que les dirigeants sportifs sont avertis quand il s’agit de recruter des entraîneurs pour les clubs ou même l’équipe nationale. Puisqu’il est difficile désormais de faire confiance aux entraîneurs français.

 

                 A.B. HAÏDARA

 

 

…Kamel Djabour prendra officiellement les rênes du club le 1er octobre prochain

Djamour Kamel
Djamour Kamel

Selon de sources proches du club, l’ex-sélectionneur du Congo Brazza, Kamel Djabour, sera désormais l’entraîneur du Stade Malien de Bamako la saison prochaine. Le franco-algérien prendra officiellement les rênes du club à partir du 1er octobre prochain. Depuis hier, le nouvel entraîneur des Blancs de Bamako est dans notre capitale où il va superviser le reste des matches de la saison avec Ousmane Guindo et Boubacar Guèye, qui assurent l’intérim.

 

Il s’agit des trois matches du championnat face à l’AS Réal de Bamako, l’AS Police et les Onze Créateurs. Toujours leader, le Stade Malien de Bamako est dans la dynamique de remporter cette saison le titre de champion, sauf faux pas à l’issue de ces trois matches. Une belle occasion pour Djabour de se faire une idée sur son effectif et de voir dans quelle mesure il faudra le renforcer avec de nouvelles recrues.

Il est nécessaire de préciser que Kamel Djabour connait parfaitement l’environnement du club de Sotuba pour l’avoir entrainé lors de la saison 2011-2012. Au cours de ladite saison, il a remporté le titre de champion et une place de finaliste malheureux.

                                                            

 

   A.B. HAÏDARA

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Ce pascal est nul et mediocre comme entraineur. Il est parti parcequ’il sait qu’il allait etre remercie. son bilan est negatif au stade Malien . Ce type est plutot est un touriste qu’un entraineur, il profite de la naivete de nos dirigeants de club pour se faire recruter, alors qque les competences locales ne manquent sur place.Etre francais n’est pas synonyme de bon entrianeur, debarrassez-vous de ces complexes. Il ya certes de bon coach blanc sans nul doute, mais Pascal n’en est pas un.En tout cas on le souhaite bonne chance en Guinee avec son nouveau club l’As kaloum

    Répondre

  2. Ce pascal est nul et mediocre comme entraineur. Il est parti parcequ’il sait qu’il allait etre remercie. son bilan est negatif au stade Malien . Ce type est plutot est un touriste qu’un entraineur, il profite de la naivete de nos dirigeants de club pour se faire recruter, alors qque les competences locales ne manquent sur place.etre francais n’est pas synonime de bon entrianeur, debarrassez-v=nous de ces complexes. Il ya certes de bon coach blanc sans nul doute, mais Pascal n’en est pas un.en tout cas on ne souhaite bonne chance en Guinee.

  3. Ce n’est pas professionnel ce que vient de faire ce Pascal. A zéro pas de la fin de son contrat, comment peut-il se planter de cette manière? Cet acte va ternir tout le bon bilan qu’il a fait au stade Malien, quel que soient les circonstances, il aurait du attendre la fin de son contrat même si cela ne devrait pas être renouveler.

  4. Bonne chance à Pascal Janin avec son nouveau club. Son bilan avec le Stade n’est pas du tout mauvais. La Guinée est un beau pays, un pays frère du Mali. C’est donc le foot de l’Afrique qui profite de ses compétences. Mais qu’il fasse attention à l’épidémie d’Ebola en cours actuellement chez nos voisins!!!!!

Comments are closed.