Après la publication de notre article sur le détournement du transfert de Sidi Koné : Une cabale orchestrée contre le président de la Jeanne d’Arc, Seydina Oumar Sow

0
Seydina Oumar Sow
Seydina Oumar Sow

Rien ne va plus entre le président de la Jeanne d’Arc, Seydina Oumar Sow et l’un de ses anciens collaborateurs, qui occupe aujourd’hui le poste de vice-président de la Fédération Malienne de Football. Cela après la parution de notre article intitulé : “Transfert de Sidy Koné de la Jeanne d’Arc à l’Olympique Lyonnais : l’un des vice-présidents de Malifoot impliqué dans le détournement de 40 millions de FCFA”. Dans cet article, il est bien mentionné que deux responsables du club sont impliqués dans ce détournement. Il s’agit d’un ancien ministre et d’un haut responsable de la Fédération Malienne de Football. Malheureusement, ce dernier accuse à tort le président de la Jeanne d’Arc, Seydina Oumar Sow d’être à l’origine de cette information. Ce qui est, d’ailleurs, archi-faux. Pour aller plus loin,  ses proches, totalement paniqués, ne cessent de véhiculer des fausses informations tendant à faire croire que nous avons été corrompus par Seydina Sow pour publier cette information. Au lieu de démentir l’information, ils ne cessent de ternir l’image des gens. Ce qui veut dire qu’il y a une part de vérité dans cette affaire.

 

Comme si cela ne suffisait pas, le vice-président de Malifoot impliqué dans ce sale coup est  en train de monter une cabale contre le président de la Jeanne d’Arc. Son cheval de bataille maintenant, c’est de battre à tout prix Seydina Oumar Sow. En d’autres termes, il veut débarquer ce dernier de son poste de président. Voilà les raisons d’une pétition signée par des prétendus membres de la Jeanne d’Arc. Alors que cela fait plusieurs années qu’ils ne sont plus membres. D’ailleurs, celui qui est en train de monter cette cabale n’est plus membre du comité exécutif du club pour avoir démissionné. La stratégie mise en place, c’est la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire convoquée par les 2/3 de l’assemblée pour débarquer le président, le 6 avril prochain.  En tout cas, le milieu du football malien fait honte depuis l’arrivée du nouveau bureau fédéral dirigé par Boubacar Baba Diarra. Chaque jour qui passe est un scandale.

 

Alou BHAIDARA

PARTAGER