AS Réal de Bamako : «Il n’y a aucune crise latente à fortiori une crise » dixit le président Amadou Diadié Touré

0
0

Le terrain d’entraînement de l’As Réal de Bamako a servi de cadre à la tenue d’une  conférence de presse  du président dudit club, Amadou Diadié Touré entouré de certains membres  le 7 janvier 2012. L’objectif de cette rencontre, avec les hommes de médias, avait pour but de s’insurger contre  un communiqué diffusé dans les radios et  signé du président des Anciens joueurs du club, Idrissa Touré dit Nani.

Avant d’entrée sur le vif du sujet, le président, au nom du directoire qu’il préside, au nom des supporters, sympathisants et autres pratiquants, a d’abord présenté ses meilleurs vœux de bonheur et de prospérité à l’occasion de la nouvelle année 2012  à l’ensemble de la presse sportive malienne. Tout est parti du remplacement  de l’entraîneur Issa Kolon Coulibaly limogé par Mamoutou Kané dit Mourley par les responsables du Réal. Ce qui n’a pas été apprécié par Idrissa Touré dit Nani et non moins président des Anciens dudit Club. Non content de cette décision des responsables, Nani rédige un communiqué diffusé dans les médias  en invitant tous les  anciens joueurs, supporters et sympathisants le 8 janvier chez lui pour éviter dit-il une crise au sein du Réal. Ce dont s’étonnera le président du Réal « Vraiment je suis  surpris par l’attitude de Nani. En effet j’ai reçu cinq anciens joueurs qui sont Sylla, Laurent, Wagué, Vieux Diallo et Nani  lui-même chez moi pour leur expliquer les motifs du limogeage d’Issa. Lui-même a avoué qu’il n’était pas au courant de certaines choses et du coup il a approuvé notre décision. Pourquoi donc attendre une semaine pour rédiger un tel communiqué  faisant état d’une crise au sein du club.  Je rassure les uns et les autres il n’y a aucun soupçon de crise, aucune crise au sein de notre famille » a-t-il déclaré. Selon le conférencier,  la direction est à pied d’œuvre pour assurer le fonctionnement normal de toutes les structures. « Il n’y a aucun problème car les supporters sont organisés autour de leur président et jouent parfaitement leur partition, les joueurs de toutes catégories confondues sont à pied d’œuvre et participent normalement aux entraînements et aux matches avec leurs entraîneurs. Le système est tellement  huilé qu’il fonctionne à merveille. Nous ne sommes aujourd’hui en présence ni de crise, ni de début de crise » persiste- t-il.  Répondant aux questions des journalistes sur le rôle de l’association des Anciens, le président du Réal a été très clair « Il est clair dans nos statuts, Nani en tant que président de l’association des Anciens ne peut pas et ne doit pas convoquer une réunion concernant la gestion du club. L’association n’est là que pour donner des conseils en conséquence elle ne doit pas s’immiscer dans les affaires intérieures du conseil d’administration. Quand on convoque une réunion de ce genre, la moindre des choses, c’est d’en indiquer l’ordre du jour, et ce dans un souci d’efficacité de la rencontre. Inviter les comités des supporters de toutes les communes du district de Bamako et environs doit obéir à un minimum de règles quand on a un souci de mettre de l’ordre soit- disant. Je répète encore une fois et cela sportivement et calmement que la famille du Réal se porte à merveille et qu’elle ne vit aucune crise latente, à fortiori une crise. Néanmoins nous restons néanmoins vigilants et nous ne nous laisserons distraire par qui- fut-ce soit » a-t-il expliqué. Suite à une question d’un confrère qui a pointé du doigt Seydou Sow, membre du conseil d’administration comme étant le problème du Réal, le conférencier a été formel « Je fais confiance à tous mes collaborateurs. C’est moi qui délègue mes pouvoirs à chacun des membres du conseil d’administration. J’assume toutes les actes  posés par chacun et je renouvèle une fois de plus ma confiance » a t- il précisé. Selon certaines indiscrétions, Nani aurait déclaré que les responsables du Réal ont tort de limoger Issa Kolon Coulibaly, un « enfant de la maison » au profit d’un « enfant du Stade ». Si cela s’avérait vrai, cela risque de ternir l’image de l’homme auprès des supporters du club. Selon un supporter du Réal, Nani possède un palmarès plus fourni au Stade qu’au Réal « Pour tout le respect qu’on a pour lui, il doit pas dire ces choses car il est mal placé pour le dire. Pour preuve il a joué en faveur du Stade en 1965 lors de la finale de la coupe des coupes. Ses trois enfants et son petit fils ont fait la fierté du Stade. Il sait bien que c’est pas la première fois que le Réal a fait appel à des entraîneurs qui ne sont pas de la maison comme il le dit à savoir Diofolo, Cheick Oumar Koné, Fagnéry, Feu Mamadou Coulibaly et j’en oublie d’autres. Qu’il nous dise réellement c’est qu’il veut. Il n’ ya pas de crise dans notre club et celui qui veut créer la crise, aura à faire avec nous » confie un supporter qui a voulu garder l’anonymat. En tout cas personne n’a intérêt à ce qu’il y ait une crise au sein du club surtout que l’heure de la professionnalisation arrive à grand pas. Au lieu de tomber dans des querelles de clochers, tous ceux qui se réclament de la famille du Réal doivent se donner la main pour être prêt au rendez- vous de 2013 voir 2015 selon certaines informations. Si le Réal veut rattraper son passé glorieux, il faudrait une solidarité, unité des cœurs et des esprits surtout quand on sait que l’objectif du club en plus du titre de champion ou la coupe du Mali, c’est l’accession à la phase de poule de la CAF cette année.  Aux dires du nouvel entraîneur, après le Djoliba et le Stade Malien de Bamako, c’est le tour du Réal de gouter aussi aux délices d’une phase de poule de la coupe CAF. Cela est possible à condition qu’on cesse de se lancer des bisbilles entre tous les acteurs du club (responsables, supporters, joueurs, anciens et sympathisants).
Saïd


Fédération Malienne d’Athlétisme
Le programme d’activités 2011-2012, dévoilé

La salle de conférence du comité national olympique et sportif du Mali a abrité une cérémonie de présentation du programme d’activités de la saison d’athlétisme 2011-2012 le 6 janvier dernier.

C’était en présence du président de la fédération, Idrissa Bah assisté de ses collaborateurs. Après avoir présenté ses meilleurs vœux à la presse sportive, le président a  rappelé l’objectif majeur qu’il qualifie de détermination d’un véritable programme de développement axé essentiellement sur une politique hardie tournée vers les jeunes capables d’assurer la relève de façon pérenne. En plus du programme d’activités, il a été aussi dévoilé les changements de certains articles des statuts. Ces changements ont concerné les titres I, II, III, IV, V. Quant aux titres VI à VIII, ils n’ont pas connu de modifications  majeures. A noter que la communication a été renforcée par la documentation. A en croire au président de la fédération, ces changements opérés les  24, 25 et 26 septembre 2011, ont pour but de rendre plus clairs, cohérents et cela conformément aux textes de l’IAAF. Ainsi les compétitions nationales qui ont débuté  les 27 et 29 décembre 2011 à Gao et à Koutiala se poursuivront jusqu’aux 6et 8 août 2012. Quant aux compétitions internationales, elles débutent le 22 janvier 2012 pour s’achever du 26 juin au 1er juillet 2012 à Porto- Novo(Bénin).
Saïd


La presse sportive en deuil
Vieux N’Diaye de la radio Klédu s’en est allé

Lorsque nous avions rendu hommage au Desk Sports de la radio Klédu pour leurs efforts et leurs sacrifices pour assurer  la promotion du sport malien dans notre parution No 65 du 4 au 10 janvier 2012 où nous titrions  Retransmission en langue nationale Bamanakan : Chapeau à la radio Klédu , nous n’avons jamais imaginé  que trois jours après ,  qu’un des grands reporters en la personne de Vieux N’Diaye allait définitivement nous quitter dans ce monde ci- bas le 6 janvier 2012, même si nous savions qu’il était gravement malade depuis environ deux ans. Mais Dieu en a décidé autrement en rappelant notre confrère. Ainsi après Karim Doumbia en 2010, Saloum Badiaga en 2011, c’est au tour de Vieux N’Diaye que la mort vient d’arracher à l’affection de tous. Par cette circonstance douloureuse, tout le personnel du journal « La Mutation » présente ses condoléances les plus attristées à sa famille, à ses parents, amis et proches ainsi qu’à toute la radio Klédu. Que la terre lui soit légère et que  son âme repose en paix. Amen !

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.