Assemblée général ordinaire de la ligue de football du district IV de Bamako : Issa Sidibé reconduit pour un mandat de 4 ans

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le bureau exécutif de la ligue de football du district IV de Bamako a tenu son assemblée générale ordinaire dans la salle de conférence de la mairie de la commune IV. C’était le samedi 15 décembre 2012.
La ligue de football du district IV de Bamako qui devait tenir son assemblée générale ordinaire depuis le mois de novembre dernier, a finalement eu lieu le samedi 15 décembre 2012. Qu’à cela ne tienne, elle a enregistré la présence des délégués des clubs et plusieurs responsables du ballon rond de la commune IV.  Pour planter le décor, M. Issa Sidibé, le 1er adjoint du maire de la commune IV a ouvert les débats. Il a souligné dans son intervention que la mairie de la commune accorde une importance capitale à des questions de jeunesse et sport. C’est la raison pour laquelle, une commission a été créée au sein de la mairie pour s’occuper uniquement du volet jeunesse et sport. Le 1er adjoint du maire a expliqué que la mairie a contribué environ 3 millions 500.000 Francs Cfa, pour promouvoir le sport dans la commune. Pour finir, il a remercié les partenaires et l’ensemble du monde sportif.
Quant à Issa Sidibé, le président sortant du district IV, dont le mandat est arrivé à terme depuis novembre 2012, il a axé son intervention sur le bilan de son mandat. Selon M. Sidibé, qui est aussi le chargé des questions de jeunesse et des sports à la mairie de la commune IV, un tournoi de pré-saison a été mis en place au cours de son mandat de 4 ans. L’objectif recherché par ce tournoi de football était  de mettre les équipes de la commune en jambes avant le démarrage des compétions. Ce tournoi a opposé les équipes de deuxième et de troisième division de la commune IV.
Quant au représentant de la ligue de football de Bamako, M. Vieux Makan Keita, il était émerveillé par la bonne entente au sein de l’instance du football de la commune IV. Les mots me manquent, cela m’a fait rêver a –t-il lâché. Pour finir, M. Keita a souhaité que les assises soient à la hauteur des attentes. En sommes le nouveau bureau sera élu pour un mandat de 4 ans renouvelable.
Yacouba TANGARA

Comité des supporteurs du Stade malien de Bamako
Ousmane Diakité dit Maraka est le nouveau président

Le consensus a remporté à l’élection de Ousmane Diakité dit « Maraka » à la tête du bureau exécutif du comité des supporteurs du stade malien de Bamako. Il a été officiellement intronisé le dimanche 9 décembre 2012 à Sotuba, le fief du club.
Cette cérémonie a enregistré la présence des dirigeants, supporteurs et sympathisants du club toujours fidèle au club. Il s’agit notamment de Boukary Sidibé Kolon, le président du Stade malien de Bako, de Mamadou Samaké dit « Samdièma » ancien président du Stade malien, de El Hadj Mody Sylla et des sages du club. Pour commencer les échéances, Ousmane Diakité dit « Maraka » le président sortant, Boubacar Keita a fait un bref ramassé de son intérim. Par ailleurs, Maraka a bénéficié du soutien du président du club et de l’ensemble des supporteurs Du Stade.
Ensuite, le nouveau président du comité des supporteurs a appelé tous les supporteurs du Stade malien de Bamako à se donner la main pour la même cause. Il a exhorté les supporteurs à s’unir en comité pour faciliter l’atteinte des objectifs fixés par le club. A cet égard un nouveau comité dénommé comité Mamadou Samaké (Samediéma) a vu le jour en commune I du district de Bamako. Par la même occasion, Maraka a reçu le conseil et les bénédictions des sages du club qui ont retracé l’historique du club de sa création à nos jours.
De son côté, Boukary Sidibé dit Kolon, le président du club est revenu sur la mauvaise performance du Stade la saison écoule. A cet égard, Kolon a promis le titre du championnat aux supporteurs et a indiqué que l’équipe va se renforcer dans les jours avec l’arrivée de Madou Coulibaly un attaquant. Le stade a renoué cette saison en introduisant des cartes numériques de supporteurs. Cette carte qui est vendue à 7.000 F permet aux supporteurs d’avoir accès à l’entrainement du Stade durant toute la saison. Le bureau des supporteurs est élu pour un mandat de 3 ans renouvelable.
Yacouba TANGARA

5E JOURNEE de la LIGUE 1 ORANGE DU MALI
Le stade malien écrase l’Atar club de Kidal

La 5e journée de la ligue 1 Orange du Mali a donné son coup d’envoie le vendredi 14 décembre par l’opposition du match Atar Club de Kidal/Stade malien de Bamako. Un match largement dominé par le stade malien de Bamako sur le score de 5 buts à 0.
Le stade malien de Bamako largement dominé le club de l’Adrar des Iforas sur le score de 5 buts à 0.
Atar Club de Kidal cherche un terrain d’entraiment à Bamako
Le club de Kidal qui, la seule équipe du nord du pays qui a accédé à l’élite du football national cette saison 2012-2013 cherche désespérément un terrain d’entraînement digne de ce nom depuis bientôt 1 mois.  Actuellement, l’équipe est contrainte de disputer ses rencontres à Bamako compte tenu de l’occupation de la région par les islamistes armés. Si ces premiers résultats obtenus, ne sont pas fameux, la présence du club de la ville de l’Adrar des Iforas dans l’élite est pleine de signification. De ce fait, il mérite d’être soutenu matériellement et moralement pour que l’équipe de Aly Ag Elkebich, l’entraîneur d’Atar puisse se préparer dans le minimum de condition.  Si non sans quoi, elle risque de descendre seulement après une saison. En effet, après sa lourde défaite d’entrée de 6 buts à 1 face à l’As Réal de Bamako, elle a enregistré 3 autres défaites dont la dernière date de la 5e journée contre le Stade malien de Bamako soldé sur le score de 5 buts à 0.
Aly Ag Elkebich, entraîneur de Atar Club : avec un bon terrain d’entraînement, je pense que nous allons montrer un nouveau visage, mais cela va dépendre aussi à l’accès à un terrain d’entraînement digne du nom, on a un terrain à moitié praticable. Le positionnement de mes joueurs sur le terrain montre que nous ne travaillons pas bien. Et cela par ce qu’on n’a pas de bon terrain d’entrainement à Bamako. Si nous parvenons à avoir un terrain d’entrainement, nous allons faire bonne figure.
Brehima Diallo milieu de terrain de l’Atar Club : il faut reconnaitre que nous avons besoin d’un terrain d’entraînement digne de ce nom. On s’entraîne sur le terrain de la cité des enfants de Niamakoro, qui n’est pas du tout à hauteur de souhait. Car on a bien du mal à pratiquer ce terrain, compte tenue de son état dégradé. En plus de cela s’ajoute des problèmes de ballons. Si non rien n’est joué, on peut bel et bien se relancer dans la course au maintien. L’appel que lance aux dirigeants de football au Mali, est qu’il est important d’accompagner les promus, si non cela ne sert à rien de monter en division d’élite et d’y redescendre la saison suivante faute de non suivie.
L’As Bakaridjan de Ségou a signé sa première victoire de la saison en venant à bout de l’As Réal de Bamako sur le score de 3 buts à 1. L’Asom de Bamako à lourdement chuté face à l’Asko sur le score de 3 buts 0.  La Jeanne d’Arc de Bamako a pris le dessus sur l’Office du Niger Sport sur le score de 2 buts à 1.
Yacouba TANGARA

SOURCE:  du   17 déc 2012.