Assemblée générale de la Femafoot : La dernière purge de Kolado

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Tous les yeux sont braqués sur l’Assemblée générale ordinaire de la Femafoot prévue les 30 novembre et 1er décembre 2012. En dehors de l’ordre du jour classique (rapports moral et financier, questions écrites), le président du C.E de la Femafoot, Hammadoun Kolado Cissé s’apprête à débarquer certains membres de son équipe. Une sorte de dernière purge de revanche avant la fin de son mandat prévue en juillet 2013.

Hammadoun Kola Cissé, président Femafoot

Selon nos sources, des têtes, et pas des moindres, vont encore tomber lors de cette Assemblée. Les probables victimes seraient des proches d’Amadou Diakité (membre du C.E de la CAF et candidat à sa propre succession), des pro-stadistes ou des membres qui ne sont pas à la solde du président de la Femafoot. On peut citer entre autres Souleymane Magassoubou (président de la Commission d’Organisation), Sidi Bekaye Magassa (président de la Commission des Arbitres), Aguibou Bah (président de la Commission Finances), Facourou Sylla (Président de la Commission Centrale du Football Corporatif)  Mohamed Kéia (président de la Commission des Médias) et Mahamadou Cissé dit Bagagnoa (président de la Commission Football Amateur  et président de la Ligue de Kayes.)

Rappelons que le président Cissé n’est pas à son premier coup. Il fait et défait le Comité Exécutif selon ses humeurs et ses intérêts.

L’Assemblée Générale ordinaire des 11 et 12 novembre 2011 est le point de départ de remembrement injustifié du Comité Exécutif. Six (06) membres gênants figurant  parmi ses meilleurs alliés à son arrivée au pouvoir en juillet 2009 à Tombouctou sont débarqués du bateau. Ce sont : le 1er vice-président Boukary Sidibé dit Kolon (Président du Stade malien de Bamako), le président de la Commission Centrale Fustsal et du Beach Soccer, Sékou Maciré Sylla (Président des Onze Créateurs de Niaréla), le président de la Commission Centrale du Football Amateur, Sékou Diogo Kéita (Président CLS Commune IV), le président de la Commission Centrale  des Jeunes, Ahmadou Nimaga «Hamala » (Président de l’ASB), le président de la Commission Centrale du Football Féminin, Gouro Cissé (ancien président de la Ligue de Mopti) et le président de la Commission Centrale Ethique et Fair-play, Me Thierno Ousmane Diallo (Djoliba AC). «Ceux-ci n’avaient plus sa confiance», selon lui.

Pour les remplacer, le président Cissé  sous forme de cooptation ou de nomination puise dans le réservoir des «Ennemis jurés» d’hier dont Moussa Konaté (candidat à la présidence de la Femafoot en 2009). Moussa Konaté cumule les postes de 1er vice-président et président de la Commission Centrale du Football Professionnel. Les autres mousquetaires sont : Idrissa Sissoko (Djoliba AC), Makan Kéita (Président de l’ASKO) et Salaha Baby (Président de la Ligue de Tombouctou). On note également l’entrée du Président de la Ligue de Kayes, Mahamadou Cissé  « Bagagnoa » et Mamoutou Touré «Bavieux» de l’AS Réal (un allié de la première heure du président Cissé). Quant à Mohamed Kéita (2e vice-président du Djoliba AC et allié du candidat Boubacar Diarra), il occupe le poste de président de la Commission Centrale des Médias en lieu et place d’Alassane Souleymane, démissionnaire, le 11 octobre  2011.

Profitant de la situation favorable, le président Cissé élargit son empire avec la création d’une Commission électorale. De gros électeurs y sont membres : Abéta Ag Seydou (Président de la Ligue de Kidal et allié du candidat Boubacar Diarra en 2009), Gaoussou N’Pa Sylla (Président du CS Duguwolofila et allié du candidat Moussa Konaté en 2009), Banou Makadji (Président de la Ligue de Koulikoro).

En fait, presque toutes les ligues régionales sont introduites dans le Comité Exécutif de la Fémafoot à l’exception de Sikasso et Mopti.

La valse continue. Le Comité Exécutif de la Femafoot, pour des raisons diverses, procède lors de sa réunion ordinaire du 04 juillet 2012, à un réaménagement du bureau. Ainsi le président de la Ligue du District de Bamako, Boubacar Monzon Traoré (principal allié du président Cissé après son élection)  entre au poste de deuxième vice-président occupé jusqu’alors par Mady Boubou Kamissoko (Président d’alors de  l’Usfas et directeur de campagne du président Hammadoun Kolado Cissé en 2009). Quant à Abdou Maïga (vice-président de la Ligue de Gao), il occupe le poste de Président de la Commission Centrale de Futsal et Beach Soccer en lieu et place de Mamoutou Touré «Bavieux». Mme Diarra Mariame Soumaré s’est vue confier le poste de Président de la Commission Centrale du Statut du joueur. Djibril Kané, titulaire dudit poste, passe à la Commission Centrale des Questions Juridiques en remplacement de  Hamèye Founé Mahalmadane appelé à des fonctions ministérielles.

Si le président de la Femafoot réussit son coup de remembrement lors de la prochaine Assemblée, il serait désormais à la tête d’un Comité Exécutif composé à 90% des membres nommés. Une vraie catastrophe en perceptive !

Baba Cissouma

 

SOURCE:  du   16 nov 2012.