Assemblée générale élective de la fédération malienne d’athlétisme : Sangaré Aminata Kéita, en pôle position

0

Candidate déclarée pour succéder au président sortant, Idrissa Bah (NDLR : celui-ci a décidé de ne plus se représenter), Sangaré Aminata Kéita (56 ans) a toutes les faveurs de pronostic pour devenir la première femme à prendre les commandes de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA). Elle est en concurrence avec Daouda Sogoba.

 

Mme Sangaré, Ami Keita
Mme Sangaré, Ami Keita

Une nouvelle page va s’ouvrir à la Fédération malienne d’athlétisme (FMA). Le président sortant Idrissa Bah s’apprête à passer le témoin ce samedi 16 novembre 2013 au Stade du 26-Mars de Bamako, à la faveur de l’Assemblée générale élective de la FMA. Deux candidats seront dans les starting-blocks : Sangaré Aminata Kéita et Daouda Sogoba. Si la première est à son tout premier essai ; le second, lui, a déjà tenté sa chance par le passé. De ces deux candidats se dégage une favorite, en l’occurrence Sangaré Aminata Kéita. Elle est de surcroît la 3e vice-présidente du bureau sortant de la Fédération malienne d’athlétisme. Un atout de plus pour briguer le fauteuil présidentiel en lieu et place d’Idrissa Bah.

 

Un programme de vision

Pour l’exercice 2013-2017, la candidate Sangaré Aminata Kéita a un programme de vision pour le rayonnement de l’athlétisme malien tels que le renforcement des ressources humaines à travers les axes suivants : consolidation de l’Administration par sa modernisation ; renforcement de la communication ; opérationnalisation du réseau informatique et renforcement des rapports avec le département de tutelle notamment avec la DNSEP et le CNOSM.

 

 

Pour les Ligues régionales, la candidate ambitionne le renforcement de leurs capacités managériales ; l’appui à leur acquisition de siège et de contribution de la Fédération à l’équipement de celles-ci ; faire des Ligues de véritables structures de déconcentration de la Fédération malienne d’athlétisme.

 

S’agissant des Clubs et Associations, Sangaré Aminata Kéita entend contribuer au renforcement de l’organisation et de l’encadrement.

 

 

Durant son premier mandat, la future présidente de la Fédération malienne d’athlétisme axe son projet de programme sur quatre  points : la création de Centres nationaux pour athlètes d’élite à San,  Kabala et 26-Mars ; la création d’au moins deux Centres régionaux pour athlètes notamment dans les régions du Nord avec comme nouveauté la mise en place d’unité d’entraînements pour Jeunes athlètes ; le lancement d’un programme de formation après adoption, d’entraîneurs, de juges et d’officiels de compétition enfin le management et la valorisation des athlètes et des entraîneurs.

 

 

Un parcours exceptionnel

Cadre confirmé, Ami comme l’appellent les intimes, est chargée du Sport scolaire et universitaire à la Direction Nationale des Sports et de l’Education Physique et à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS). En plus, elle a  occupé les hautes fonctions de directrice de l’Institut de la Jeunesse et des Sports, du Centre d’entraînement pour Sportifs d’Elite Ousmane Traoré «Ousmane Bléni» de Kabala. Sangaré Aminata Kéita fut également directrice nationale adjointe de la Jeunesse et des Sports et chef de la section documentation et information à la Direction nationale des Sports et de l’Education physique. Aujourd’hui, elle est directrice du Lycée Ben Oumar Sy de Kabala.

 

 

Le parcours de la future présidente de la Fédération malienne d’athlétisme est flatteur. C’est pourquoi Sangaré Aminata Kéita exerce dans d’autres structures. Elle est première vice-présidente du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM), et en même temps directrice de cours du CNOSM. Son amour pour l’athlétisme l’amène à créer un club dénommé «Association Sportive Ami Kéita de Bamako». Formatrice au Projet d’appui à la jeunesse malienne par la pratique sportive, Aminata Kéita est aussi chargée de l’Audit de la Région II de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA). Influente dans les prises de décisions au plan national et international, Mme Sangaré Ami est coptée comme membre de la Commission féminine de la Confédération africaine d’athlétisme et de la Commission Femme et Sport de l’ACNOA, responsable de la Zone II. Travailleuse dans l’âme, elle a été décorée du titre de Mérite national avec Effigie-Abeille en 1993.

 

 

Née le 20 juin 1957 à Bamako, Aminata est une ancienne sportive de haut niveau. Mariée et mère de 3  enfants, elle fut sacrée championne et recordwoman du Mali sur 100, 200, 4x100m, longueur et javelots de 1976 à 1983. L’histoire retiendra qu’elle a atteint les demi-finales des 3e Jeux Africains d’Alger en 1978 sur les 200m.

 

 

A 56 ans, Sangaré Aminata Kéita pourra devenir la première femme à occuper le poste de président de la Fédération malienne d’athlétisme.

 

Ladji Adama Koné

PARTAGER