Association des entraîneurs du Mali : Une vingtaine d’entraineurs renforcent leurs capacités sur certains aspects de la médecine sportive

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

L’Association des entraîneurs du Mali à travers l’instructeur Fifa Dr Adama Sangaré spécialiste en médecine sportive, vient de renforcer les capacités d’une vingtaine d’entraineurs locaux sur quelques thèmes de la médecine sportive. Cette formation  qui s’est tenue  hier  au siège de Malifoot, a permis aux différents participants de comprendre les contours des blessures musculaires,  les temps de récupération  et les effets du  décalage horaire chez les athlètes.

Dr Adama Sangaré, hier, lors de la formation au siège de Malifoot

Dr Adama Sangaré, hier, lors de la formation au siège de Malifoot

La salle de réunion de Malifoot a abrité le lundi 6 mai,  le séminaire de formation des  entraineurs locaux sur certains modules de la médecine sportive.  Cette formation  initiée par l’Association des entraîneurs du Mali à travers son président Mamadou Moussa Diané avait pour but de renforcer les capacités des participants afin qu’ils puissent bien manager leurs joueurs.

Il s’agissait pour l’instructeur Fifa Dr Adama Sangaré d’expliquer aux  participants les contours de certaines blessures musculaires,  la planification du temps de  récupération après ces blessures  et comment  gérer le décalage horaire.

Aux dires du formateur, le décalage horaire peut avoir des conséquences graves  sur la performance des athlètes quand il dépasse 3 heures de temps.  Cela peut provoquer chez les joueurs notamment des céphalées,  des irritations,  de l’asthénie, de la diarrhée, et des vomissements.  Pour  gérer le décalage horaire, le formateur affirme que  les entraineurs doivent minimiser les efforts des joueurs  mais aussi retarder leur sommeil  durant le voyage  pour qu’ils payent cette dette de sommeil une fois arrivés à destination.

En ce qui concerne les blessures musculaires et le temps de récupération, l’instructeur Fifa  a dit que les lésions musculaires comprennent trois stades : l’élongation, la déchirure, et la rupture.

Pour une bonne récupération  après ces blessures,  le formateur  a expliqué  qu’il faudra attendre 10 jours pour une élongation, 30 jours pour une déchirure et 50 jours pour une rupture.  Il a également recommandé  aux entraineurs d’être patients et de respecter ces délais, mais aussi de reprendre l’entrainement avec prudence.

Les différents participants sont désormais bien  informés sur ces aspects de la médecine sportive et doivent être capables de mettre leurs connaissances au profit de la performance de leurs joueurs.

 Sory Ibrahima Coulibaly

 
SOURCE:  du   7 mai 2013.