Athlétisme, Grand prix CAA de Bamako : Le retour en fanfare des athlètes maliens

1
Athlétisme
Djénébou Danté (g) a été l’une des attractions du meeting

La 13è édition du meeting qui s’est disputée mardi au stade Modibo Keïta, a permis à Djénébou Danté et Oumou S. Diarra d’établir deux nouveaux records du Mali aux 400 et 800m. Une performance d’autant plus significative que la compétition a regroupé une cinquantaine d’athlètes issus de 10 pays du continent.

 

Après deux années d’interruption pour cause de crise qu’a connu notre pays, le grand prix CAA de Bamako est de retour. La 13è édition du meeting s’est déroulée mardi dernier au stade Modibo Keïta en présence du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, de la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA), Mme Sangaré Aminata Keïta et du président du Comité national olympique et sportif, Habib Sissoko. L’édition 2014  du grand prix CAA (Confédération africaine d’athlétisme) de Bamako a regroupé une cinquantaine d’athlètes venus de 10 pays d’Afrique.

 

Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Botswana, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. Les athlètes se sont affrontés dans 8 épreuves en série A et 6 en série B réservée uniquement aux athlètes locaux.

 

En série A, les athlètes maliens se sont illustrés dans presque toutes les épreuves avec en prime deux nouveaux records nationaux. Ces records ont été établis par la sprinteuse, Djénébou Danté aux 400m et Oumou S. Diarra aux 800m. La première s’est classée deuxième de l’épreuve avec un chrono de 53’’39, derrière la Botswanaise Amantlé Montsho (50’’87), tout comme Oumou S. Diarra également arrivée deuxième du 800m, mais avec un nouveau record de 2’09’’36.

 

Au 400m, l’ancien record était détenu par la même Djénébou Danté, mais au 800m, c’est Dipa Traoré qui était jusque-là détentrice du record national. On se rappelle, le 19 mai 2013 lors de la 21è édition du tournoi de la Solidarité qui s’était déroulée du 17 au 19  mai 2013 au stade du 26 Mars, Djénébou Danté avait battu le record réalisé par Manda Kanouté (55’’67) à Montgeron en France le 3 juillet 1994.

 

C’est dire que la sprinteuse a amélioré son propre record mardi au stade Modibo Keïta. Une autre Malienne s’est illustrée dans cette épreuve en améliorant son record personnel : Kadia Dembélé du Centre régional d’athlétisme de Lomé (CRAL) créditée d’un chrono de 54’’38.

 

Mais auparavant, c’est Oumou S. Diarra qui avait crée la première sensation au 800m en établissant un nouveau record national. Arrivée 2è de la course derrière la Béninois Noelie Yarigo (2’07’’60), Oumou S. Diarra (2’09’’36) a amélioré le record du Mali de 2 secondes qui était détenu par Dipa Traoré (2’11’’70). «Je suis très contente. C’est la première fois que je participe à la compétition et je bats le record du Mali. Je dédie ce nouveau record à mon entraîneur», dira Oumou S. Diarra.

 

Dans l’ensemble, les athlètes se sont bien comportés dans ce grand Prix CAA puisqu’on retrouve le Mali sur tous les podiums sauf celui du 100m masculin remporté le Gambien Adama Jemet (10’’91) devant l’Ivoirien Francis Gobbeu Koné (10’’92) et le Sénégalais Moulaye Sonko (10’’94). Au saut en longueur, le Mali a fait coup double avec le sacre de Yah S. Koïta et Mamadou Chérif Dia.

 

La première s’est hissée sur la plus haute marche du podium avec un bond de 5,81m, tandis que Mamadou Chérif Dia, seul expatrié du côté malien, a été sacré avec un bond de 7,29m, loin devant les Sénégalais Cheick Abba Badji (7,12) et Moustapha Badji (6,71m). «Je suis content d’avoir remporté le concours, mais j’espère surtout avoir donné du plaisir aux spectateurs. Je pense que je pouvais faire mieux», dira Mamadou Chérif Dia. «Cette année, indiquera-t-il, mon objectif principal est les Championnats d’Afrique de nations au Maroc. Ça fait longtemps qu’aucun athlète malien n’a été sacré à ce niveau. Moi je travaille pour ça et je ferai tout pour offrir une médaille d’or à mon pays lors des prochains Championnats d’Afrique», ajoutera Mamadou Chérif Dia.

 

Au terme de cette 13è édition du grand prix CAA de Bamako, la déléguée technique de la Confédération africaine d’athlétisme, la Sénégalaise Fatou Sissoko félicitera notre pays pour la bonne organisation de la compétition, avant de rendre hommage aux athlètes pour leur prestation. «J’ai un sentiment de satisfaction. Le meeting s’est bien déroulé. L’organisation technique a été très parfaite, soulignera-t-elle. «On n’a eu aucun problème, les officiels techniques ont été à la hauteur et les athlètes ont fait de leur mieux. Pour couronner le tout, il y a eu deux records nationaux du Mali. Cela veut dire qu’il y a eu de très belles performances», insistera la déléguée technique. «C’est une reprise, je pense que l’athlétisme malien a réussi son retour. Avec ces deux nouveaux records je pense que le Mali est bien parti pour retrouve son niveau d’antan. Concernant l’organisation de meeting, le Mali retrouvera bientôt sa place au niveau de Label or de la CAA», conclura Fatou Sissoko. Une bonne nouvelle donc pour l’athlétisme malien.

 

L. M. DIABY

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.