Awa Keita, capitaine U 19 filles au mondial 2015 : « On a beaucoup appris »

1

awa-keita-capiAwa, en tant que championnes d’Afrique, vous revenez de la Russie en vous classant 12es sur 16. Peut-on parler d’une mauvaise Coupe du monde ?

Pas du tout. Notre classement ne reflète pas un manque de combativité de notre part. Nous avons tout donné pour honorer le Mali voire l’Afrique.cheap jerseys Mais en réalité sommes tombées sur du lourd.  A la place de ce classement nous, les joueuses, nous préférons retenir les leçons que nous avons apprises au cours de ce Mondial et les réalités d’une compétition internationale que nous avons découvertes.

Quelles sont ces leçons et réalités ?

Cela m’amène à parler de nos premiers matches durant lesquels on a payday loans online tenu tête à nos adversaires. Parfois on les menait même au score, mais finish on perd le match. Nous nous sommes rendues à l’évidence qu’en compétition internationale il ne suffit pas d’être motivée ou avoir de l’engagement, mais qu’il faut aussi avoir l’expérience de haut niveau pour pouvoir répondre à ses exigences. Nous avons perdu des matches par la faute de notre manque d’expérience.

Que dites-vous de ce large score face à l’Australie (91-23) ?

(Rires), vraiment on a mordu la poussière face à l’Australie. Les Australiennes étaient plus rapides et plus expérimentée que nous. On a vraiment été dépassées par la tournure du match. Leur style de jeu s’apparente  un peu à celui des Américaines qui ont remporté le trophée pour la 6e fois.  C’est facile de comprendre cela parce que chez elles c’est le professionnalisme alors que chez nous c’est toujours le basket-ball amateur.

Peut-on dire que l’honneur a été sauvé contre la Chine Taipei (Taiwan) ?

Ah oui  nous nous sommes déchainées contre la Chine Taipei. Nous sommes entre joueuses dit qu’il fallait tout faire pour remporter un match à défait d’atteindre notre objectif qui était de terminer parmi les neuf  premières ou passer le premier tour.

Etes-vous fière de votre bilan qui se résume en sept matches, six défaites pour une seule victoire ?

Le bilan n’est flatteur, mai je dirai qu’il est honorifique dans la mesure où nous avons progressé au classement par rapport aux autres années. On avait l’habitude de terminer dernières du tournoi. Mais cette année on a fini 12es sur 16. Ça veut dire qu’il y a eu de progrès. Et parmi les quatre nations dernières nous il n’y pas que l’Egypte qui a terminé dernière. Il y a des Asiatiques, des Sud-américaines également notamment la Corée du Sud et  l’Argentine. Comme je l’avais dit on préfère retenir les leçons. Car on a beaucoup appris.

Par Alassane

 

That could mean simply switching the par on No

They can also defend any position.christian louboutin pas cher
A monster well it wasn it was a a weird volcano that sucked him in.cheap toms
Just because I share the Duggar name doesn’t mean my life is perfect.toms wedges

On Wednesday, she told deputies she planned to kill Scott, FDLE said.michael kors uk handbags

And while construction workers believed the stimulus bill would put many back to work, the bill targeted mainly transportation construction, which is only a small sector of the industry.hogan outlet

Well, Steve Nash is a pretty good physical/actuarial match for Curry, and he won his two MVPs when he was 31 and 32 (in 2005 and 2006).mcm bags
You agree that any such information you give to Siemens PLM Software will always be accurate, correct and up to date.mcm bags for sale
If the allies claim he is a prisoner of war needs to be treated humanely, under the Geneva Accords suggests they recognize ISIS as a legitimate state, something they don want to do.mulberry outlet uk

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.