Quand Baba Diarra rend un vibrant hommage à l’ancien capitaine des aigles “Seydoublen a été et demeure un exemple digne d’être signalé à la jeune génération”

0
Rencontre entre Seydou Keita et Baba Diarra, président Femafoot

S’il y a aujourd’hui un joueur malien pour lequel le président de la Fédération malienne de football, Boubacar Baba Diarra,  a de l’estime, c’est bien Seydou Kéïta dit Seydoublen. Cela pour tout ce qu’il a fait pour notre sport roi.

Le patron de l’instance dirigeante du football malien  était très heureux de serrer la main de ce joueur talentueux qui fait la fierté du Mali, lors du match de gala de Sida-foot. C’est avec une grande joie que les deux personnalités se sont embrassées avant que Boubacar Baba Diarra ne donne le coup d’envoi symbolique de la rencontre. Boubacar Baba Diarra garde toujours un bon souvenir de Seydoublen. “Je peux me targuer de faire partie des quelques privilégiés qui ont connu Seydou Kéïta depuis ses premiers pas dans le football avec ses camarades scolaires et depuis son initiation au football, qui l’ont révélé et découvert ses immenses talents, ses énormes qualités sportives. C’est un garçon très sérieux, posé, respectueux et consciencieux. Depuis cette époque, il avait les prémices d’une excellente carrière et je ne suis pas surpris de sa réussite car il a réussi une formidable carrière sportive. Partout où il a été, Seydoublen a été un modèle. Je peux vous dire qu’il est rare de rencontrer une personne qui regroupe en lui autant de bonnes qualités humaines et techniques. Avec les Aigles du Mali, Seydou a été et demeure un exemple digne d’être signalé à la jeune génération. Il s’est entièrement donné à son pays et mérite la reconnaissance de la nation. Sa discrétion n’a d’égal que son patriotisme et sa grande frustration restera le trophée continental qu’il n’a pas pu offrir au Mali, lui qui a toujours répondu présent à tous les appels. C’est le lieu de dévoiler un pan très peu connu de Seydoublen et je sais qu’il ne sera pas content de cela. Discrètement, il a rendu de nombreux services,  a résolu quantités de problèmes à diverses personnes et ce depuis de longues années”. Parole de Boubacar Baba Diarra.

Et le président de la Fémafoot de préciser : “Ce que nous attendons de Seydoublen, c’est qu’il reste au service du football de son pays auquel il a déjà tout donné. Nous lui demandons de rester un modèle pour la génération montante afin de hisser encore plus haut le football malien qu’il a tant servi”.                                     

A.B. HAÏDARA

PARTAGER