Basket-ball, Championnat minime : Le djoliba et espoir de Sikasso sacrés champions 2011

0
1

La phase nationale du championnat des minimes s’est déroulée à Bamako du 24 au 28 décembre. Exceptés Kayes et Kidal, toutes les autres ligues de l’intérieur ont participé à la compétition et étaient représentées sur les deux tableau (garçons et filles).

Au total, 16 équipes étaient qualifiées pour cette phase nationale dont quatre de Bamako. Il s’agit du Tata de Sikasso, du CLDC de Ségou, du CASS de Mopti, du Sonni de Gao, de Géant Hippo du Centre Bintou Dembélé de Koulikoro, du Centre Nialy de Tombouctou, du Djoliba, du CFPB et du Stade malien de Bamako. A l’issue de cinq jours de compétition, c’est le Djoliba en filles et l’espoir de Sikasso en garçons qui ont été sacrés champions du Mali.

En finale, le Djoliba a largement dominé le CASS 25-8, tandis que Espoir de Sikasso a défait le Stade malien 16-12. Les filles de l’entraîneur Mohamed Salia Maïga ont dominé leurs adversaires de bout en bout. A l’image de l’intenable, Djeneba N’Diaye désignée meilleure marqueuse du match avec 16 points, les Rouges n’ont laissé aucun doute sur leur suprématie. Les Mopticiennes ont tout essayé, mais n’ont pu rien faire face à la machine rouge (9-2 au premier quart temps).

Dans le deuxième quart temps le Djoliba va continuer sur cette lancée et créer la différence à la pause (19-4). A la reprise, les joueuses de la Venise vont une fois de plus essayer de revenir dans le match mais vont buter sur la défense bien en place du Djoliba. Score final : 25-8 en faveur du Djoliba. Si du côté des filles il n’y a pas eu trop de suspens, ce fut le contraire chez les garçons. Dans cette catégorie le Stade malien défiait Espoir de Sikasso. Le premier quart temps tournera à l’avantage des Blancs de Bamako (4-3).

Au début du deuxième quat temps, les Sikassois vont montrer un autre visage qui leur permet de passer devant 8-5. Les deux autres quarts temps ne seront qu’une simple formalité pour l’équipe de Kénédougou qui s’impose sur le score de 16-12 Pour les récompenses, les deux équipes vainqueurs ont empoché chacune une enveloppe de 100.000F cfa, contre 50.000F pour les finalistes malheureux. Le Centre Nialy de Tombouctou en fille et le CASS de Mopti en garçons ont reçu le trophée Fair play et la somme de 20.000 F cfa. Les meilleurs marqueurs ont été Djénéba N’Diaye (Djoliba, 62 points) et Amadou Diallo (Géant Hippo, 32 points). Les deux révélations du tournoi sont Ibrahima Sylla (Stade malien) et Djénéba N’Diaye (Djoliba).

Demba Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.