Accueil Sports Baye Ba, recette allemande et ingrédients maliens

Baye Ba, recette allemande et ingrédients maliens

1
Ba, recette allemande et ingrédients maliens
© Getty Images

Le Mali avait surpris tout le monde en juin dernier en √©liminant l’Allemagne en quart puis en se classant troisi√®me de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Z√©lande 2015. Au Chili, les Aigles U-17 sont de nouveaux pr√©sents dans le dernier carr√©, o√Ļ ils affronteront la Belgique, ce jeudi 5 novembre, √† la Serena.

Peut-on alors encore parler de surprise ? Pas vraiment, selon le s√©lectionneur Baye Ba. “Depuis quelques ann√©es, nous avons une politique de jeunes au Mali”, explique-t-il, avant de d√©tailler les ingr√©dients de la recette malienne : “Nous nous sommes inspir√©s de ce qui se fait en Allemagne. Nous avions un directeur technique allemand, Joachim Fickert, qui a mis cette politique en place depuis le d√©part. L’√©quipe allemande qui a gagn√© la Coupe du Monde au Br√©sil, c’est la g√©n√©ration Mesut √Ėzil qui a pass√© plusieurs ann√©es ensemble. C’est ce mod√®le-l√† qui nous a inspir√©s. Mettre des joueurs ensemble sur une certaine dur√©e jusqu’√† ce qu’ils arrivent √† maturit√©”.

“Depuis deux ans, nous avons fait beaucoup de rassemblements et de comp√©titions avec les U-17, pour prendre les meilleurs et les plus efficaces”, d√©taille le technicien qui, avant de prendre en main cette g√©n√©ration, avait un solide v√©cu d’entra√ģneur de club, sur la sc√®ne nationale et continentale. “Avant, les jeunes avaient tendance √† s’√©parpiller et les entra√ģneurs avaient des contrats d’objectifs, avec licenciement en cas de mauvais r√©sultats. Maintenant, nous avons des contrats de longue dur√©e, qui nous permettent de travailler plus sereinement”.

Surprises du chef
Et au Chili, l’entra√ģneur compte bien continuer √† tirer profit cette stabilit√© √† laquelle il go√Ľte depuis deux ans : “Notre objectif ici est de former les jeunes, et de les rendre comp√©titifs. Il y a beaucoup de talents individuels au Mali, mais c’est le mental qui manquait, parce qu’il n’y avait pas de suivi au d√©part”.

Pour faire sa petite cuisine, Ba poss√®de ses propres ingr√©dients : “Mes principes de jeu, c’est de se faire plaisir et de jouer au ballon, parce que ce sont des jeunes, et ensuite de commencer de la base jusqu’au sommet et d’aller finir les actions. J’insiste beaucoup l√†-dessus, parce qu’en Afrique on a tendance √† abuser du jeu long et √† oublier la construction. Nous avons le talent pour avoir une meilleure philosophie de jeu.”

Et si le Mali a √©t√© un adversaire si coriace et indigeste pour ses opposants, c’est gr√Ęce aux surprises du chef qui pr√©conise un jeu impr√©visible et d√©stabilisant. “C’est volontaire de ma part. Ma strat√©gie est d’utiliser au maximum les √©normes qualit√©s techniques individuelles de mes joueurs de donner des difficult√©s √† nos adversaires sur le terrain.”

Prochains adversaires au menu malien, les Belges auront toutefois un double avantage. Ils connaissent leur adversaire, qui fut leur mise en bouche dans le Groupe D, et ils sont les seuls √† ne pas avoir encaiss√© de but face aux Aiglons, m√™me s’ils ont √©t√© copieusement domin√©s. “C’√©tait le premier match, on ne se connaissait pas. Maintenant, ils vont se m√©fier”, pr√©voit Ba, qui ne compte pas s’arr√™ter en si bon chemin. “Je vais le dire franchement, l’app√©tit vient en mangeant”, lance-t-il. “A pr√©sent, on cherche la coupe. La victoire est formatrice, et elle donnera en plus l’envie au peuple et aux autorit√©s maliennes de continuer cette politique de formation, pour un jour remporter la Coupe du Monde”, conclut celui qui compte appliquer jusqu’au bout la recette allemande.

(FIFA.com) 04 nov. 2015
PARTAGER

1 commentaire

  1. – Appelez le chat par son nom!

    – Oui, nous voulons le troph√©e ni plus ni moins!, Sans arrogance, ni vanit√©..! Mais dans le respect total des autres…!

    – Seulement “on ne peut toujours tourner autour du marigot avec un filet de p√™che et dire que l’on aime pas le poisson”

Comments are closed.