Au bout de l’ennui, Quaresma envoie le Portugal au paradis des quarts

0
Au bout de l'ennui, Quaresma envoie le Portugal au paradis des quarts

Au terme d’un match insipide au possible, le Portugal s’est qualifiĂ© pour les quarts de finale de l’Euro 2016 en battant la Croatie (0-1, ap). C’est Quaresma, entrĂ© en jeu, qui a dĂ©livrĂ© les siens en marquant Ă  la 117e minute. Pour les Croates, impressionnants au premier tour, c’est la douche froide. Le Portugal dĂ©fiera la Pologne jeudi Ă  Marseille.

Une minute de folie après 116 de souffrance. Grâce Ă  un but de Quaresma dans les toutes dernières minutes de la prolongation (1-0, 117e), le Portugal s’est offert son ticket pour les quarts de finale. Vainqueurs sans brio d’une Croatie sans imagination, les coĂ©quipiers deCristiano Ronaldo affronteront la Pologne le 30 juin prochain Ă  Marseille pour une place dans le dernier carrĂ©. Pour les joueurs au damier, le coup d’arrĂŞt est terrible. Et inattendu.

Mais que cette soirĂ©e fut longue Ă  se dĂ©canter. Alors que ce Portugal-Croatie Ă©tait annoncĂ© comme l’un des premiers sommets de cet Euro, les deux Ă©quipes ont offert un spectacle affligeant, indigne d’un Championnat d’Europe. Une preuve ? Jusqu’à la 115e minute, aucune frappe n’avait attrapĂ© le cadre. Sans rythme ni imagination, la sĂ©duisante Croatie a laissĂ© place Ă  une Ă©quipe fade qui n’a jamais su accĂ©lĂ©rer. En face, le Portugal a luttĂ© avec ses armes et s’en sort avec une nouvelle qualification en quarts de finale, la sixième de suite.

Un désert offensif

On a longtemps pensé que cela allait venir. Mais ce ne fut jamais le cas. En première période, seules une tête de Pepe (25e) et une frappe dePerisic (29e) sont venues réveiller un stade Bollaert qui ne demandait qu’à exploser. Et la seconde période n’a pas rehaussé le niveau. Si l’entrée de Renato Sanches, élu homme du match, a apporté un peu de vie au milieu de terrain, cela n’a rien changé au cours de la rencontre. A retenir de cette seconde période : un pointu de Sanches, justement, passé à dix mètres du but croate (57e) et une tête trop croisée de Vida (61e). Zéro tir cadré en 90 minutes : du jamais vu depuis 1980 en grande compétition.

PARTAGER