Brésil – Chili (1-1, 3-2 t.a.b): Miraculé, le Brésil a évité le drame national de justesse

0
Brésil - Chili (1-1, 3-2 t.a.b): Miraculé, le Brésil a évité le drame national de justesseLe Brésil s’est qualifié pour les quarts de finale de son Mondial, après avoir mis fin au parcours du Chili au terme de la séance des tirs au but (1-1, 3-2 aux t.a.b.), ce samedi à Belo Horizonte. Le futur adversaire du pays hôte ? Le vainqueur du match Uruguay – Colombie, qui a lieu ce soir (22h).

Le Brésil est encore en vie. Mais il n’est vraiment pas passé loin de la porte. LaSeleçao, sauvée par la transversale en toute fin de prolongation, a eu recours à la séance de tirs au but pour arracher sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde face au Chili (1-1, 3-2 t.a.b), à Belo Horizonte. Neymar a réussi le tir au but décisif pour l’équipe auriverde avant de voir Jara envoyer sa tentative sur le poteau. Le Brésil jouera sa place dans le dernier carré vendredi prochain face au vainqueur de Colombie-Uruguay.

Les Brésiliens ont vu le spectre de l’élimination. D’abord au bout de la prolongation, où Mauricio Pinilla a trouvé la barre de Julio Cesar au terme d’un superbe enchainement qui aurait pu sceller l’élimination auriverde (120e). Mais aussi durant la séance de tirs au but, où le Chili est resté en course malgré les échecs de Pinilla et d’Alexis Sanchez, compensés par ceux de Willian et Hulk. Neymar a eu tout le poids du Brésil sur les épaules, et il n’a pas tremblé. Derrière, tout un peuple a exulté en voyant la tentative du pauvreGonzalo Jara trouver le poteau. Un destin des plus cruels pour la Roja, si proche de réussir l’exploit de sortir la Seleçao de son Mondial.

Bravo avait fait le boulot

Le Brésil  n’avait pas réussi  à faire fructifier sa très belle entame. Avec un bloc compact et un pressing très haut, la Seleçao a immédiatement mis la défense chilienne sous pression et obtenu des coups de pied arrêtés. Sur un corner tiré par Neymar et dévié par Thiago Silva au premier poteau, Gonzalo Jara, à la lutte avec David Luiz, a détourné le ballon dans ses propres filets (0-1, 18e). Mais le Chili a eu le mérite d’exploiter la première erreur brésilienne. Eduardo Vargas a intercepté une remise mal appuyée du malheureux Hulk, le plus percutant des attaquants brésiliens, pour offrir le but égalisateur à Alexis Sanchez, encore excellent tout au long de la rencontre (1-1, 32e).

Longtemps mis en difficulté par le pressing chilien après cette égalisation, et menacé sur deux tentatives de Charles Aranguiz (45e+1, 64e), le Brésil a paradoxalement eu les meilleures occasions de s’imposer jusqu’à la barre de Pinilla. Hulk s’est vu marquer le but de la victoire, mais celui-ci a été refusé pour une main de l’attaquant brésilien (55e). La Seleçao est surtout tombée sur un excellent Claudio Bravo, décisif devant Dani Alves (42e), Neymar (81e) et Hulk (84e, 103e). Le nouveau portier du Barça a fait ce qu’il fallait pour maintenir son équipe en vie jusqu’au. Ensuite, ce sont les montants qui ont choisi leur camp. Et ce n’était pas celui de la Roja.

Source: eurosport.fr

PARTAGER