Brésil – Mexique (0-0) : Peu inspiré et victime d’Ochoa, le Brésil s’est contenté du minimum

0
Brésil - Mexique (0-0) : Peu inspiré et victime d'Ochoa, le Brésil s'est contenté du minimumDécevant et incapable de faire la différence, le Brésil s’est résigné à faire match nul (0-0) contre le Mexique à l’issue de son deuxième match de poules. Dans son but, Guillermo Ochoa a fait des miracles pour les Mexicains.

Cette fois, le Brésil a été sanctionné de sa prestation moyenne. Déjà poussive face à la Croatie (3-1), la Seleçao a été incapable de se défaire du Mexique mardi à Fortaleza (0-0). Peu convaincants dans le jeu, les Brésiliens sont aussi tombés sur un grand Guillermo Ochoa, auteur de quelques parades exceptionnelles. Ils gardent cependant la tête du groupe A avec quatre points et une meilleure différence de buts que les Mexicains. Le vainqueur de Croatie-Cameroun mercredi (0h00), s’il y en a un, reviendra à une longueur de ce duo avant la dernière journée de la poule, lundi prochain.

Le Brésil a connu toutes les peines du monde pour percer un bloc défensif mexicain remarquablement organisé. Et quand elle y est parvenue, la Seleçao a trouvé un excellent Guillermo Ochoa sur sa route. Après un but justement refusé à Fred pour une position de hors-jeu (11e), le gardien mexicain a sorti le grand jeu pour détourner une reprise de la tête de Neymar sur un centre deDani Alves (26e) et une frappe à bout portant de Paulinho, servi d’une déviation inspirée par Thiago Silva (44e), permettant ainsi à son équipe de rentrer au vestiaire sur un score nul et vierge.

Thiago Silva échappe au rouge

L’ancien portier d’Ajaccio a remis ça au cours d’une seconde période où le milieu du Brésil a longtemps souffert face à celui du Mexique. Ochoa a sorti un premier réflexe incroyable sur une reprise à bout portant de Neymar, après un bel enchaînement de l’attaquant du Barça (68e). Il s’est ensuite chargé d’écoeurer Thiago Silva, qui avait bien failli voir rouge un peu plus tôt avec un tacle dangereux sur Chicharito Hernandez (79e). En position idéale, le capitaine de la Seleçao a vu sa reprise de la tête repoussée sur sa ligne par un Ochoa en état de grâce (85e).

Si le gardien mexicain restera l’homme du match, cela ne doit pas masquer la très belle performance de son équipe à Fortaleza. Dangereux sur des frappes lointaines par Hector Herrera (24e, 57e) et Juan Jose Vazquez (41e, 55e), les Mexicains auraient même pu l’emporter en fin de match sans une parade de Julio Cesar sur une demi-volée de Raul Jimenez (90e+1). L’équipe de Miguel Herrera a prouvé que sa belle performance face au Cameroun lors de son entrée en lice n’était pas due au hasard (1-0). Comme ce Brésil a confirmé ses difficultés à faire le jeu, même s’il a aussi été victime du talent d’Ochoa à Fortaleza.

Source: eurosport.fr/

PARTAGER