CAN 2012: Alain Giresse vise le titre avec le Mali

0
0

 Le sélectionneur du Mali ne cache pas ses ambitions avant le début de la compétition qui sera lancée ce samedi soir.

Chronofoot vous a présenté l’équipe du Mali, qui jouera la Coupe d’Afrique des Nations dès ce samedi. Au tour du sélectionneur de s’exprimer désormais sur les enjeux de cette compétition pour son équipe. Les Aigles, qui n’ont jamais remporté cette épreuve, veulent mettre fin à cette disette. Pour le coach, qui était à la tête du Gabon en 2010, l’histoire sera donc nouvelle: "Sur le plan sportif, l’équipe malienne est différente. Au Gabon, les joueurs découvraient la CAN car ils n’avaient pas été sélectionnés depuis longtemps. Le Mali, lui, est habitué, mais n’a jamais réussi à concrétiser" a t-il confié sur Afrik Foot.

"L’ambition est à son maximum, le titre"

Alain Giresse estime par ailleurs que pour aborder un rendez-vous de cette importance, il faut toujours viser le plus haut possible. Ainsi, l’ancien joueur de l’équipe de France n’hésite pas à clamer haut et fort ses attentes : "On espère toujours le meilleur. Le titre, quoi. On est là pour se préparer sans limite d’ambition : l’ambition est à son maximum, c’est-à-dire pour le titre. On ne va pas se limiter en se disant qu’on ne peut aller que jusque-là, on ne se met pas de barrière" précise-t-il. Ainsi, il va dans le même sens que le discours de ses joueurs, Cheick Diabaté, et Bakaye Traoré, qui se sont exprimés dans cette voie.

"Keita et Kanté ont l’expérience"

Privé de plusieurs anciens, dont Frédéric Kanouté, Adama Coulibaly ou Momo Sissoko, le sélectionneur préfère souligner qu’il pourra compter sur d’autres joueurs d’expérience: "Seydou Keïta est le leader technique. Cédric Kanté est notre leader moral. Ce sont deux garçons expérimentés, qui ont une conscience professionnelle. Ils ont de l’expérience et un bagage technique". Malgré tout, il devra donc composer avec de jeunes joueurs pour compléter son onze de départ.

Source: chronofoot.com – publiée le 17 janvier 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.