CAN 2012: Les 23 Aigles à l’assaut du Gabon

0
0

La liste des Aigles du Mali est connue depuis hier conformément au délai fixé par la CAF. D’ailleurs, hier matin, les 23 sélectionnés par Alain Giresse se sont envolés pour Lomé où ils affinent leur préparation jusqu’au 20 janvier, avant de regagner Franceville le 21 janvier.

Qui sont-ils ? Où évoluent-ils ? Que peuvent-ils apporter à l’équipe à la CAN 2012 ? Les réponses.

 

Oumar Sissoko,  gardien de butFC Metz

Avec le portier du FC Metz, les Aigles du Mali semblent désormais détenir un dernier rempart sûr. Car depuis quelques mois, titularisé dans les buts du FC Metz, Oumar Sissoko a trouvé de l’assurance. Il convainc par ses placements et ses reflexes. Il a acquis des qualités par rapport à ses dernières apparitions avec les différentes sélections du Mali. Né le 19 septembre 1987 à Montreuil-sous-Bois (France), il tient sa popularité de ses premières apparitions en sélections de jeunes.

 

Soumaïla Diakité, gardien de but, Stade malien de Bamako

Le capitaine du Stade malien de Bamako est l’autre grand portier du football malien. Longtemps considéré comme un espoir sûr, et un remplaçant éventuel de l’inamovible Mahamadou Sidibé « Maha », Soumaïla Diakité peine toutefois a s’imposer comme l’imperturbable titulaire, à raison sans doute de sa forme instable. Et pourtant, il a été régulièrement sélectionné dans les équipes nationales du Mali, toutes catégories confondues.

Depuis environ une décennie, il est certainement le meilleur gardien local. Doté d’appréciables qualités athlétiques, il garde une influence sur le jeu et les joueurs de son club.

 

Almamy Sogoba, gardien de but, As Réal de Bamako

Ce jeune portier, pourtant pétri de qualités admirables, est resté longtemps dans l’ombre des Boubacar Bathily et Abdoulaye Diakité, au Djoliba AC, avant de voir le bout du tunnel. Pour émerger, il a fallu qu’il atterrisse chez les Scorpions qui lui ont donné une place de titulaire incontestable et même le brassard de capitaine. Dès lors, il a pris des galons et s’est imposé comme incontournable dans le dispositif du Réal.

 

Abdoulaye Maïga, défenseur, USM d’Alger

Aziz, comme on l’appelle, est un défenseur intelligent et frêle. Après être connu comme l’un des meilleurs défenseurs du Stade malien et du football malien en 2009, il est passé du côté de l’USM d’Alger qui lui donne moins de temps de jeu. Pourtant, il a de la valeur et pourrait faire bonne impression si l’occasion lui était offerte comme il y a deux ans en Angola. En tout cas, l’entraîneur Alain Giresse l’a préféré à Cheick Fantamady Diarra pour compléter la liste des 23 joueurs.

 

Adama Tamboura, défenseur, FC Metz

L’ancien sociétaire du Djoliba AC est nul doute l’un des meilleurs latéraux gauches sur le continent. Très offensif, et surtout très précieux dans son appui à l’attaque, c’est lui qui amène très souvent le danger de derrière. Il est régulièrement à la base des buts marqués par les Aigles du Mali. Et sur le plan défensif, sa ténacité rassure. Avec le FC Metz, il réussit de belles choses et justifie logiquement sa place de titulaire indiscutable. Vif, technique, intelligent, Adama Tamboura sera certainement l’un des joueurs les plus en vue du Mali, lors de la CAN 2012.

 

Ousmane Coulibaly, défenseur, Stade de Brest

Titulaire avec le Stade brestois en début de saison, Ousmane Coulibaly a gagné le droit d’être appelé en sélection malienne lors de la dernière journée des éliminatoires dela CAN2012. Pour le nouvel Aigle, ce fut un match décisif et il avait la lourde responsabilité de pallier l’absence, ce jour là, d’un certain Drissa Diakité. Il joua plus ou moins bien ce rôle, et séduit par son apport offensif et son intelligence de jeu. Depuis, le jeune joueur compte parmi les valeurs sûres dans le groupe des Aigles.

 

Idrissa Coulibaly, défenseur, Espérance de Tunis

Polyvalent, Idrissa Coulibaly est capable de jouer à tous les postes de la défense. Cette année, il fait les beaux jours de l’Espérance de Tunis, club avec lequel, il a remporté la ligue des champions d’Afrique. Avant, il est passé par la JS Kabylieen Algérie où il a décroché le titre de meilleur défenseur du championnat algérien. En même temps, avec ce club algérien, il fit une brillante prestation en coupes africaines inter clubs. Au Mali, Idrissa Coulibaly a fait les beaux jours du  Centre Salif Kéïta.

 

Cédric Kanté, défenseur, Panathinaïkos

Né le 6 juillet 1976 à Strasbourg, Cédric Kanté est la tour de contrôle de la défense malienne. De plus, avec la reconstruction en marche, il est, avec Seydou Kéita, l’autre ténor de l’équipe dont il est le capitaine depuis le match des éliminatoires contre le Zimbabwe. Défenseur solide et athlétique qui a fait les beaux jours de Strasbourg et de Nice, Cédric Kanté est également ce défenseur qui couvre et oriente la ligne défensive malienne.

 

Mahamadou N’Diaye, défenseur, Victoria Guimarães

Ce teigneux défenseur, peu connu du public sportif malien, est la grande attirance dans le championnat d’élite du football portugais. C’est à la faveur de la dernière campagne des Aigles olympiques qu’il a été découvert. Depuis, il a tapé dans l’œil du sélectionneur national. Appelé pour la première fois, le 3 septembre dernier, il a fait preuve d’une grande maturité et d’une grande aisance. Sa complémentaire est parfaite avec Cédric Kanté. Du coup, certains observateurs concluent qu’il sera capable de combler le vide laissé par la blessure de Adama Coulibaly. Evoluant avec le Victoria Guimarães, il est courtisé par de nombreuses formations du Portugal et d’Europe.

 

Mohamed Fofana, défenseur, Toulouse FC

Un moment réticent à la sélection nationale sous l’ère Stephen Keshi, Mohamed Fofana a répondu présent chez les Aigles du Mali, à l’appel de Alain Giresse. Depuis, il n’a pas vraiment convaincu, ni sur le plan offensif, ni sur le plan défensif. Et pourtant, il a eu l’occasion de convaincre en évoluant aussi bien en défenseur central qu’en arrière latéral.

Malgré tout, il a encore la confiance de son entraîneur qui apprécie certainement son sens du placement. Et certainement, Alain Giresse comprend que le fait pour son protégé de ne pas jouer suffisamment avec le Toulouse FC constitue un facteur handicapant.

 

Drissa Diakité, défenseur, OGC Nice

Depuis assez longtemps, cet ancien défenseur du Djoliba AC est reconnu comme le meilleur arrière latéral droit du football malien. Ses absences ont très souvent été mal ressenties chez les Aigles du Mali, surtout lors de la dernière CAN en Angola.

Driballon est doté de très grandes qualités techniques qui lui permettent aussi de jouer comme milieu de récupérateur. Passé par les différentes sélections d’âge du pays, le pensionnaire de l’OGC Nice s’est souvent comporté comme un libéro de charme ; c’est un véritable pourvoyeur de ballon d’attaque.

 

Sidi Koné, milieu de terrain, Lyon

C’est surtout à partir de sa signature de contrat à l’Olympique de Lyon que Sidi Koné a attiré les attentions. Il est passé en flash à la Jeanne d’Arc de Bamako dont il a supporté le milieu de terrain pendant une bonne saison.

Sidi s’était identifié comme le meilleur milieu de terrain récupérateur du dernier championnat d’Afrique des nations U 20. Sous contrat avec Lyon, il est dans la ligne de mire d’autres clubs français, malgré ses 19 ans. Son sérieux et sa générosité dans  l’effort plaident certainement en sa faveur.

 

Samba Diakité, milieu de terrain,  AS Nancy Lorraine

Né le 24 janvier 1989 à Montfermeil, Samba Diakité en est à sa première apparition chez les Aigles du Mali. Il a été recommandé par ses amis d’enfance Mamadou Samassa et Bakaye Traoré. Pour ce dernier, qui est également son co-équipier en club, Samba Diakité est certainement l’un des meilleurs milieux de terrain du championnat de France.  À l’AS Nancy Lorraine, il évolue soit au poste de latéral droit, soit au poste de milieu défensif. Il est activement courtisé par Lyon qui souhaiterait l’emmené dès ce mercato.

 

Bakaye Traoré, milieu de terrain, AS Nancy Lorraine

Cet autre joueur de l’AS Nancy Lorraine est doté d’une grande technique et d’une terrible force de frappe. Il compense sa faiblesse physique par sa vivacité et son intelligence dans l’orientation de jeu. Selon ce qui s’annonce, il devrait être titularisé dans l’entre jeu malien, à raison de sa complicité avec Samba Diakité et surtout de sa complémentaire avec Seydou Kéita.

S’il est dans ses jours, Bakaye Traoré est capable d’imprimer un rythme au jeu un train vif et soutenu qui donne de nombreuses possibilités au milieu de terrain et à l’attaque.

Dans ses jours sans, il constitue un véritable poids mort pour le secteur médian. En d’autres termes, il alterner le bon et moins bon.

 

Kalilou Mohamed Traoré, milieu de terrain, Bordeaux

Milieu de terrain polyvalent de 24 ans, au gabarit athlétique, Kalilou Mohamed  présente un profil recherché dans de nombreux championnats européens. L’on comprend alors pourquoi les Girondins de Bordeaux en font leur priorité.

Bon technicien, doté d’une bonne vision de jeu, avec des tirs puissants, l’ancien joueur de l’ASB joue souvent milieu distributeur, tout juste derrière les deux attaquants. Et, son bon gabarit et non moins bon jeu de tête lui permettent d’évoluer avec succès à la pointe de l’attaque. Mais avec les Aigles du Mali, il s’est imposé par sa vision de jeu et son abattage défensif. Avec lui, le milieu de terrain malien peut jouer, serein.

 

Samba Sow, milieu de terrain, RC Lens

Il est depuis la dernière phase finale dela CAN, un espoir certain pour le football malien. Seulement, il tarde à le prouver même s’il tient un rôle essentiel dans son club, le RC Lens. Avec son profil de joueur athlétique, son club a choisi de le placer dans l’axe du milieu de terrain comme défensif, alors qu’il évoluait comme joueur de couloir capable de faire assez facilement la différence dans le « Un contre un ».

Agé seulement de 22 ans, tout porte à croire qu’il est promu à un bel avenir avec les Aigles du Mali.

 

Mahamane Traoré, milieu de terrain, FC Metz

Ce joueur est reconnu comme un soliste hors pair qui dicte sa loi dans son couloir. Il est toujours accrédité de prestations engagées. Evoluant invariablement sur les deux couloirs, El Hadj Mahamane est à la fois buteur et passeur. Son jeu a le mérite de donner des facilités à ses coéquipiers et surtout de donner du fil à retordre à ses adversaires.

Passé par le COB, il a fait forte impression en France où il évolue au FC Metz, prêté par l’Ogc Nice. Ancien capitaine des Aiglons du Mali, il est né le 31 août 1988.

 

Abdou Traoré, milieu de terrain, Bordeaux

Ce surdoué qui joue avec les Girondins de Bordeaux est l’alter égo de Mahamane Traoré. En plus d’être passés par le même club au Mali, les deux joueurs partagent les qualités de soliste, l’un et l’autre doté d’une force de pénétration.

Selon certains, Abdou Traoré distrait. Né le 17 janvier 1988, Abdou Traoré est un joueur capable de sceller n’importe quelle opposition.

 

Seydou Kéita, milieu de terrain, FC Barcelone

Il est le leader incontesté et incontestable du groupe des Aigles du Mali depuis son retour en sélection. Le joueur du FC Barcelone a apporté une autre façon et un esprit nouveau dans le jeu de l’équipe d’Alain Giresse. Régulièrement titularisé depuis le début de la saison au FC Barcelone, Seydou Kéita est aussi incontestablement l’un des  meilleurs footballeurs africains en activité.

Décidé à réussir une belle CAN avec un groupe de jeunes joueurs talentueux, l’enfant de Lafiabougou aurait ainsi la meilleure occasion de prouver qu’il est sans doute le meilleur joueur de sa génération.

On sait de lui qu’il est le joueur le plus décisif de l’équipe nationale de ces dernières années. Au Gabon, Seydou Kéita est capable de produire une prestation honorant son statut de meilleur joueur de la coupe du monde des juniors de 1999.

 

Garra Dembélé, attaquant, SC Fribourg

C’est en novembre 2010 que Garra Dembélé choisit la nationalité malienne. Il est convoqué pour le match amical Mali-RDC du 17 novembre 2010, mais n’entre pas en jeu pour cause de blessure. Il jouait dans le championnat bulgare après des déboires en France et en Angleterre, malgré un talent reconnu.

Meilleur buteur africain de la dernière saison, avec le Levsky Sofia, il rejoint en début de saison le SC Fribourg et le championnat allemand, mais connaît encore peu de réussite. Après de nombreuses incertitudes, il revient en sélection malienne en novembre dernier lors de la rencontre amicale contre le Burkina Faso. Avec lui, les Aigles du Mali peuvent compter sur un attaquant de grande race.

 

Moustapha Yattabaré, attaquant, US Boulogne Sur Mer

Le public sportif malien retient de ce joueur, le but égalisateur (4-4) du Mali contre l’Angola lors du match d’ouverture dela CAN2010. Depuis, cet attaquant, découvert par Stephen Keshi, a su se faire une place dans le championnat de France où il a été recruté par l’US Boulogne Sur Mer.

Considéré comme un bon joueur dos au but, avec des qualités de finition à améliorer, le frère ainé de Sambou Yatabare devra accepter de jouer les seconds rôles aux côtés des joueurs comme Cheick Tidiane Diabaté, Modibo Maïga et Garra Dembélé.

 

Modibo Maïga, attaquant, FC Sochaux

Il est sans doute l’attaquant malien le plus technique. Mais Modibo Maïga, qui compte parmi les meilleurs attaquants du championnat de France, devra encore le prouver avec l’équipe nationale.

Un moment courtisé par Newcastle d’Angleterre, Modibo Maïga était en froid avec son club le FC Sochaux. Etla CANconstitue pour lui une occasion rêvée de prouver sa valeur. Aussi bien à l’aise sur le flanc gauche que sur la pointe de l’attaque, ce joueur de 24 ans serait l’une des grandes attractions de la CAN.

 

Cheick Tidiane Diabaté, attaquant, Bordeaux

C’est l’attaquant le plus prolifique de l’équipe à l’heure actuelle. Joueur des Girondins de Bordeaux, Cheick Tidiane Diabaté avait été la grande révélation du championnat d’Afrique des cadets 2007 en Gambie.

Depuis, il est passé du CSK du côté dela Franceoù  il s’impose surtout par sa taille. Il est à créditer de belles choses avec son club qui a tout de même  fini par le reléguer au second plan.

Mais, avec les Aigles du Mali, il convainc par son efficacité et s’impose comme « monsieur un but part match ».

Souleymane Diallo

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.