CAN 2012 : « Les aigles, comme des guerriers de retour »

0
0

Un accueil triomphal a été réservé aux Aigles après leur beau parcours au Gabon et en Guinée équatoriale où ils ont pris part à la 28ème édition de la coupe d’Afrique des nations.

Les Aigles ont regagné Bamako après avoir arraché de haute lutte la 3ème place de la CAN 2012. Cédric Kanté et ses coéquipiers ont honoré le Mali en accédant au podium, 40 ans après celui de la CAN 1972 où le Mali avait été vice-champion. Ce beau parcours des Aigles méritait un accueil chaleureux surtout que les joueurs d’Alain Giresse ont réussi à gagner la confiance du peuple malien. Fidèle à la tradition, l’état malien a donc organisé un accueil chaleureux aux braves « guerriers ». Il était exactement 19h 35 minutes lorsque l’avion transportant les joueurs et la délégation malienne a atterri à l’aéroport international de Bamako-Sénou. La piste de l’aéroport était noire de monde. Après l’exécution de l’hymne national, la délégation a pris la direction du stade Modibo Keïta où elle arriva aux environs de 21 h après avoir fait un grand tour de la ville. De l’aéroport, le car transportant les Aigles a passé par la Tour de l’Afrique, emprunté le pont Fahd pour ensuite passer devant le cinéma Babemba. Partout où le car des joueurs est passé il y’avait du monde pour applaudir et les encourager les joueurs. « Aigles, nous sommes fier de vous. Vous êtes les fils dignes des Soudjata Keïta, Samory Touré, Babemba Traoré et Sonni Ali Ber » ou encore « Avec cette génération des Aigles le Mali a trouvé son équipe de rêve » « Vous avez joué pour la nation et non pour vous même. Nous vous disons merci pour vos efforts » pouvait on lire sur des banderoles déployées par certains supporters.

Quelques minutes plus tard, les joueurs seront accueillis par les inconditionnels dans un stade Modibo Keïta plein à craquer. Après avoir fait le tour d’honneur pour saluer le public, les joueurs prendront place sur le podium. Nahawa Doumbia, Maïmouna Dembélé, le jeune rappeur Mylmo pour ne citer que ces artistes vont alors commencer à faire vibrer les spectateurs. Une demi-heure plus tard, le président de la République Amadou Toumani Touré fera son entrée au stade où il sera accueilli par le Premier ministre Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé et les membres du gouvernement. Le chef de l’Etat se fera présenter les 23 mousquetaires et leur encadrement technique. Tour à tour, le président de la Fédération malienne de football, Hammadoun Kolado Cissé et le capitaine des Aigles Cédric Kanté ont remercié les supporters et toute la nation pour leur soutien et les efforts inestimables consentis par le président de la République pour mettre la sélection nationale dans de bonnes conditions de travail. « Les Aigles vous êtes aujourd’hui comme des guerriers de retour au pays après avoir accompli votre mission. Aujourd’hui vous avez réussi à gagner une fois de plus la confiance du public. Mais cette confiance doit être considérée également comme une source de motivation pour les prochaines compétitions à venir (éliminatoires de la CAN 2013 et de la Coupe du monde 2014).

Le public et le gouvernement vous assisteront jusqu’à la réalisation de cet objectif. Je n’ai jamais vu une équipe nationale aussi combative et engagée que cette jeune génération. On ne peut que remercier les joueurs et les encourager à continuer sur ce bon chemin », dira le président de la Fédération malienne de football, Hamadoun Kolado Cissé. Vint alors le moment le plus attendu par le public à savoir la remise de la médaille de bronze au président de la République par les deux leaders de l’équipe : Cédric Kanté et Seydou Keïta. « Nous vous offrons cette médaille au nom du peuple malien. C’est une médaille de paix, de cohésion de tout le peuple, pour l’intégrité du territoire malien et surtout pour encourager ces jeunes joueurs à aller de l’avant. Je suis dans l’équipe nationale depuis 1999 mais je n’ai jamais vu des joueurs aussi respectueux et engagés que ces jeunes. Malgré certaines difficultés, ils ont donné le meilleur d’eux mêmes. Si cette équipe reste soudée et surtout accompagnée par le même encadrement, le Mali ira encore loin et même très loin. La fédération a également joué sa partition dans ce beau parcours de l’équipe nationale », renchérira Seydou Keïta en langue nationale bambara. Avant de regagner leur hôtel, les joueurs ont tenu à remercier toutes les bonnes volontés qui de près ou de loin ont apporté leurs bénédictions pour que les Aigles puissent voler si haut.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.