CAN 2012 : un premier tour plein de surprises

0
0

Le premier tour de la CAN 2012 débouche sur des quarts de finale Zambie – Soudan, Côte d’Ivoire – Guinée équatoriale, Gabon – Mali et Ghana – Tunisie. Un tableau final avec des surprises puisque le Sénégal et le Maroc, deux des favoris, ont été éliminés tandis que les deux pays hôtes de la compétition ont flambé durant cette première quinzaine. Bilan.

La première partie de la Coupe d’Afrique des nations est déjà finie et elle est riche d’enseignements. Bilan de la première quinzaine.

Sénégal et Maroc : deux cadors au tapis

La plus grosse surprise de ce début de CAN 2012, c’est évidemment le naufrage de l’équipe du Sénégal, pourtant impériale lors des éliminatoires. De retour après avoir manqué l’édition 2010, les Lions de la Téranga sont totalement passés à côté de leur tournoi avec trois défaites, six buts encaissés et trois marqués. Si la première défaite face à la Zambie était excusable, celles face à la Guinée équatoriale et la Zambie le sont moins. Ces prestations ont en tout cas confirmé que la sélection sénégalaise vivait davantage sur la qualité de ses joueurs que sur une réelle force collective.

Ce constat vaut aussi, à un degré moindre, pour l’équipe du Maroc, même si sa poule avec le Gabon, la Tunisie et le Niger était plus difficile. Les Marocains n’ont pas démérité dans le jeu mais ils ont multiplié les petites erreurs impardonnables à ce niveau de la compétition. Le sélectionneur Eric Gerets sera-t-il maintenu après cet échec ? La question se pose aussi concernant Amara Traoré, l’entraîneur sénégalais.

La Côte d’Ivoire et le Ghana répondent présents

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux seuls mondialistes qui participent à cette CAN 2012, ont répondu présent. Au niveau comptable tout du moins. Les Ivoiriens ont réussi le carton plein avec trois succès, cinq buts marqués et zéro encaissé. Les Eléphants n’ont pas, en revanche, dégagé une forte impression dans le jeu, ni démontré qu’ils étaient à l’abri d’une faillite comme en 2010 face à l’Algérie ou en 2008 face à l’Egypte.

De son côté, le Ghana a parfois joué petit bras avec un football calculateur mais a su faire la différence dans les moments clés, ce qui est la marque des grandes équipes. Les Black Stars ont conforté leur statut de favoris dans cette CAN 2012.

Gabon et Guinée équatoriale, deux pays hôtes qui détonent

Ivoiriens et Ghanéens devront toutefois se méfier des Gabonais et des Equato-guinéens. Les deux équipes hôtes ont surpris tout le monde. Le Nzalang nacional en particulier avec sa cohorte de joueurs fraichement naturalisés. Un grand flou entoure cette sélection qui s’est offert les scalps de la Libye et du Sénégal en phase de poules et a seulement calé face à la Zambie. Elle passera un premier test face aux Eléphants.

La présence du Gabon dans le top 8 africain est moins étonnante. Les Panthères ont beaucoup travaillé ces deux dernières années sous la houlette de Gernot Rohr. Savant mélange d’expérience et de jeunesse, l’équipe gabonaise a aussi reçu le soutien d’un public qui aime la victoire. Les trois succès contre le Niger, le Maroc et la Tunisie ont créé beaucoup d’attentes.

Peu de matches nuls

Les Gabonais ont largement contribué au spectacle. Avec 6 buts inscrits, ils possèdent la deuxième meilleure attaque du premier tour derrière la Guinée, 7 buts, mais éliminée. Au total 61 buts ont été marqués durant les 24 matches du premier tour. Autres statistiques intéressantes, seules trois rencontres se sont achevées sur un match nul et aucune n’a débouché sur un 0-0. Signe que les équipes engagées dans cette CAN 2012 jouent pour la gagne.

De notre envoyé spécial au Gabon

 David Kalfa / Source: rfi.fr

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.