CAN 2015 : Aigles, gagner pour bien entamer la compétition

1
CAN 2015 : Aigles, gagner pour bien entamer la compétition
Le technicien polonais est apparu très décontracté hier et n’a esquivé aucune question

Le sélectionneur national, Henri Kasperczak, était face à la presse hier à Kabala avec trois joueurs : Seydoublen Keïta, Cheick Tidiane Diabaté et Adama Tamboura. Pour le technicien comme pour les joueurs le seul mot d’ordre demain, c’est la victoire contre le Malawi.

La phase de groupes des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Maroc 2015 débute aujourd’hui, mais c’est demain que notre pays entrera en lice contre le Malawi. Hier, la sélection nationale était face à la presse pour parler justement de cette sortie initiale contre les Flammes du Malawi. L’entraîneur Henri Kasperczak, le manager général de l’équipe, Amadou Pathé Diallo, le capitaine Seydou Keïta, l’attaquant Cheick Tidiane Diabaté et le défenseur Adama Tamboura se sont ainsi prêtés aux questions des journalistes pendant une heure à Kabala, fief des Aigles. Dans son exposé liminaire, le sélectionneur Henri Kasperczak indiquera que le stage a démarré comme prévu le lundi avec le premier groupe de joueurs qui étaient présents à Kabala. Les autres sont arrivés ensuite par petit groupe et c’est mercredi que tous les 23 joueurs convoqués sont arrivés à Kabala. «On est dans les meilleures conditions pour préparer l’équipe, soulignera le technicien. Certains joueurs on joué vendredi, d’autres ont joué samedi et dimanche. En fonction de leur match dans leur club ils sont arrivés. Ça ne pose pas de problème à la préparation. Tout était prévu, c’était programmé que les joueurs vont arriver par petit groupe, pas tous ensemble. C’est à nous staff technique de programmer les séances d’entraînement en fonction de la participation des joueurs au match de leur club. Il n’y a pas de problème. C’est normal et logique. Actuellement l’équipe est au complet. Tous les joueurs sont présents. Ils sont en bonne santé et ont bien travaillé. Pour ce match on a choisi la majorité des joueurs compétitifs. Il peut avoir 2 ou 3 joueurs qui sont moins compétitifs mais en général tous les joueurs qui sont ici sont compétitifs dans leur club. Ça nous facilite le travail car les joueurs seront prêts à répondre aux exigences par rapport au match», ajoutera le sélectionneur national. «On a retrouvé une bonne ambiance ici à Kabala avec les infrastructures. Le terrain est d’une bonne qualité, cela facilite le travail. Dans les séances de préparation, on prend en considération la qualité de l’adversaire. On a supervisé les deux matches de Malawi contre le Bénin. Je suis confiant. Je suis conscient aussi que ça ne sera jamais facile. Nous serons face à un adversaire qui sera très motivé. Le Mali est devenu l’équipe à battre, ce sera une motivation supplémentaire pour le Malawi». «La clé du match, c’est d’abord la maîtrise du jeu. On va essayer d’imposer notre jeu et être présent sur le terrain et appliqué dans tout ce qu’on doit faire comme sur le plan défensif et offensif. Sur le terrain, on va aborder ce match avec un état d’esprit de vainqueur. C’est très important. C’est l’état d’esprit qui va compter énormément c’est-à-dire la volonté, la détermination et la solidarité. C’est ça qui va jouer un rôle important. A mon avis, il n’y a aucun problème, les joueurs sont prêts pour ce match. Nous sommes considérés comme favoris du groupe avec l’Algérie, on doit donc se comporter comme des favoris. L’équipe malienne est capable de faire beaucoup de choses», conclura le sélectionneur. Pour le capitaine des Aigles, Seydou Keïta, ce match est déterminant pour la suite des événements. «On va entamer le match avec beaucoup d’humilité. On est confiance. C’est vrai qu’on a pris une mauvaise habitude dernièrement quand on joue à Bamako. Ça n’a pas toujours été facile, surtout avec l’environnement de l’équipe. C’est une nouvelle aventure avec un nouveau coach. On va tout faire pour avoir un bon résultat. C’est peut-être le match le plus important de ces éliminatoires. Il faut absolument gagner ce match, insistera le joueur de la Roma. On a vraiment envie de gagner et faire plaisir à nos supporters et surtout bien entamer la compétition». «La clé pour moi sera l’envie. Ce match sera déterminant pour la suite des éliminatoires. On va faire le maximum parce qu’on a envie de se qualifier. On a envie de gagner à domicile devant notre public après les deux deniers matches qu’on a ratés». L’attaquant des Aigles Cheick Tidiane Diabaté abonde dans le même sens. «C’est un match important. On sait que les Maliens nous attendent et on sait pourquoi on est là. Le départ est très important, ça donne confiance pour la suite des événements. Nous allons jouer ce premier match à fond et avec un seul objectif : la victoire», renchérira l’attaquant de Bordeaux. Le dernier mot reviendra à Adama Tamboura. «On est confiance, on sait que les supporters vont être là pour nous soutenir. La confiance est là. Il y a une bonne ambiance dans le groupe. Ça c’est important. C’est un bon signe avant le match. La clé sera la solidarité, on est solidaire entre nous. Pour moi on n’a pas besoin de trop parler, c’est sur le terrain qu’il faut parler», complétera l’arrière latéral des Aigles. Rendez-vous est donc pris… L. M. DIABY Samedi 6 septembre au stade du 26 Mars 19h : Mali-Malawi Arbitre : Joshua Opeyemi Amao(Nigeria), assisté de ses compatriotes Peter Elgam Adibe et Abel Baba. Commissaire : Mohamed Guezaz (Maroc)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonne chance aux Aigles. Nous vous soutiendrons jusqu’au coup de sifflet final. Allez les Aigles!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.

Comments are closed.