CAN 2015 : Aigles, les tops et les flops

2
CAN 2015 : Aigles, les tops et les flops
Henry Kasperczak

Henry Kasperczak reconnaĂźt avoir fait des erreurs dans le choix des hommes et promet de se racheter pour la phase finale de la CAN

Le sĂ©lectionneur national des Aigles, Henry Kasperczak a animĂ© un point de presse vendredi dernier au siĂšge de la FĂ©dĂ©ration malienne de football (FEMAFOOT). Au cours de cette rencontre, il a Ă©tĂ© essentiellement question du bilan des Aigles lors des Ă©liminatoires de la CAN, GuinĂ©e Equatoriale 2015 et du programme de la selection nationale dans la perspective de la phase finale du tournoi prĂ©vu du 17 janvier au 8 fĂ©vrier 2015. Sur le premier point, c’est-Ă -dire le bilan des Aigles, le sĂ©lectionneur national s’est dit fier de la prestation de ses protĂ©gĂ©s qui ont fait honneur Ă  leur statut de trosiĂšmes d’Afrique en se qualifiant pour la grande messe du football continental. Mais, s’empressera d’ajouter le technicien, la qualification a Ă©tĂ© acquise dans la douleur et ne doit pas faire oublier les difficulties qui ont jalonnĂ© les six journĂ©es des Ă©liminatoires. « En six matches nous avons gagnĂ© trois fois et perdu autant de fois. En six matches nous avons marquĂ© 8 buts dont 6 Ă  domicile et encaissĂ© Ă©galement 6 buts dont trois Ă  domicile, a indiquĂ© Kasperczak. L’équipe a reçu deux cartons rouges. Depuis mon arrivĂ©e Ă  la tĂȘte de cette Ă©quipe, je suis restĂ© avec les joueurs pendant 45 jours sur 11 mois, soit une moyenne de 4 jours par mois. Aussi nous avons utilisĂ© une trentaine de joueurs avec une moyenne d’ñge de 24 ans. Souvent on pense faire le bon choix mais c’est aprĂšs le match qu’on rĂ©alise avoir fait des erreurs et c’est ce qu’on va corriger dans l’avenir. Mais il faut ĂȘtre honnĂȘte avec soi mĂȘme, je sais qu’on pouvait faire mieux sur le plan offensif mais aussi sur le plan dĂ©fensif » avouera le sĂ©lectionneur national. Parfaite illustration des problĂšmes rencontrĂ©s en dĂ©fense par les Aigles, Kasperczak a utilisĂ© quatre latĂ©raux pendant les Ă©liminatoires, rien que sur le cĂŽtĂ© droit : Ousmane Coulibaly, Idrissa Coulibaly, Fousseyni Diawara et Drissa DiakitĂ©. La charniĂšre central a Ă©galement Ă©tĂ© remaniĂ©e Ă  trois reprises et il a fallu attendre la derniĂšre journĂ©e des Ă©liminatoires pour voir le technician se dĂ©cider Ă  reconstituer la paire Salif Coulibaly-Mohamed Oumar KonatĂ© que tout le monde rĂ©clamait. Si la dĂ©fense des Aigles s’est illustrĂ©e par son inconstance pendant toute la champagne des Ă©liminatoires, les autres secteurs n’ont pas dĂ©mĂ©ritĂ©, estime le sĂ©lectionneur national. «Tous les observateurs sont d’accord avec nous que notre football a beaucoup progrĂ©ssĂ© sur le plan technique mais aussi sur le fond du jeu proprement dit. Sur ce point on a eu beaucoup de satisfactions», dira Kasperczak. Pour le Franco-Polonais, il ne faut donc pas jetter le bĂ©bĂ© avec l’eau du bain, tout le monde doit se tourner dĂ©sormais vers la phase finale et faire bloc derriĂšre l’équipe. «Nous avons programmĂ© quelques matches amicaux et aussi des stages mais pour le moment c’est difficile de faire un programme spĂ©cifique tant qu’on ne connait pas nos prochains adversaires. Je pense qu’il sera mieux d’attendre le tirage au sort prĂ©vu dans deux semaines (le 3 dĂ©cembre, ndlr). Ensuite toujours dans la mĂȘme perspective de la phase finale, nous avons le devoir morale de corriger nos lacunes et nos erreurs pour permettre Ă  l’équipe de faire une trĂšs bonne competition», martĂšlera le sĂ©lectionneur national. «Notre objectif principal, poursuivra le technicien, c’est dĂ©passer le stade des demi-finales que les Aigles ont dĂ©jĂ  atteint Ă  six reprises (1972, 1994, 2002, 2004, 2012 et 2013, ndlr). Tout dĂ©pendra de la preparation, mais quelle que soit la suite des Ă©vĂ©nements il faudra passer le premier tour de la CAN. Les joueurs doivent ĂȘtre conscients de l’enjeu de la phase finale et nous responsables de l’encadrement technique devons Ă©galement revoir notre copie, surtout dans le choix des hommes. Nous allons donc continuer notre programme de dĂ©tection de nouveaux talents afin de renforcer certains secteurs de l’équipe». Une fois n’est pas coutume, Henry Kasperczak a tenu Ă  render homage aux supporters pour leur soutien pendant toute la campagne. «Les supporters mĂ©ritent une mention spĂ©ciale qui, malgrĂ© leur amertume et leur tristesse, sont restĂ©s dignes dans la dĂ©faite».

D. COULIBALY

—

ILS ONT DIT


HousseĂŻni Amion Guindo, ministre des Sports : «La victoire Ă©tait attendue par tout le peuple malien. Au delĂ  de la qualification de l’équipe, j’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© la maniĂšre. Toute l’équipe mĂ©rite d’ĂȘtre fĂ©licitĂ©e». Boubacar Baba Diarra, prĂ©sident de la FEMAFOOT : «Je remercie d’abord le gouvernement malien pour avoir mis tous les moyens Ă  la disposition de l’équipe nationale lors de cette campagne. Mes fĂ©licitations vont aux joueurs qui ont fait honneur au drapeau national en se qualifiant pour la phase finale». Cheick Oumar ContĂ© «Bruno», journaliste Radio NassiraoulĂ© : «Les Aigles ont laissĂ© une bonne impression aujourd’hui (mercredi dernier, ndlr). Non seulement ils ont bien rĂ©agi aprĂšs deux revers de rang, mais l’équipe a Ă©galement mis la maniĂšre». Kalifa Naman TraorĂ©, chef du Desk sport de l’ORTM : «Je fĂ©licite les Aigles pour leur prestation. Personnellement, j’ai Ă©tĂ© trĂšs impressionnĂ© par la prestation du capitaine Seydou KeĂŻta et celle de Moustapha YatabarĂ©. Mais il y a encore des choses Ă  revoir pour le sĂ©lectionneur national avant la phase finale». Idrissa SidibĂ© dit Tonton Idriss, animateur Ă  Africable TĂ©lĂ©vision : «On est tous heureux aujourd’hui (mercredi dernier, ndlr). Le Mali avait besoin de cette qualification pour faire honneur Ă  son rang. On a cru Ă  cette Ă©quipe et elle nous a donnĂ© la satisfaction». Propos recueillis par

B. THIERO

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ENTRAINEUR ZERO DESK SPORT DE L’ORTM ET DE L’ESSOR SONT NULS
    AUCUNE ANALYSE COHERENTE DU FOOT C’EST DES MENDIANTS D’UN TYPE NOUVEAU

  2. Okuma ,vous n’avez pas le nivo ou kw ,comment pouvez vs publiĂ© ça, sans l’avoir bien vĂ©rifier ,que des fautes banales….tchurrr

Comments are closed.