CAN 2015 : Kasperczak, «il faut confirmer après chaque victoire»

1

CAN 2015 : Kasperczak, «il faut confirmer après chaque victoire»La semaine des sélections nationales continue. Et en Afrique, ce sont les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Maroc 2015 qui focalisent toutes les attentions. Après avoir gagné samedi à Addis-Abeba devant l’Ethiopie (2-0) au compte de la 3è journée, le Mali reçoit le même adversaire demain au stade du 26 Mars pour le compte de la 4è journée. En prélude à cette rencontre, le sélectionneur national Henri Kasperczak a animé un point de presse hier à Kabala. Le technicien était entouré de 4 joueurs : les attaquants Mustaph Yatabaré et Abdoulaye Diaby, le milieu de terrain, Bakary Sako et le défenseur et vice-capitaine, Fousseyni Diawara. D’entrée de jeu, Henri Kasperczak indiquera qu’il a 21 joueurs disponibles pour ce match retour. Initialement convoqués Cheick Tidiane Diabaté (Bordeaux) et Drissa Diakité (Bastia) ont déclaré forfait, suite à des blessures contractées avec leur club en championnat de France.

«Nous avons fait la préparation du premier match à Paris et jeudi, nous avons rejoint l’Ethiopie. J’avais 22 joueurs à ma disposition car nous avons remplacé Cheick Tidiane Diabaté par Cheick Fantamady Diarra (Auxerre) alors que Drissa Diakité n’a pas été remplacé, précisera le sélectionneur national. Aujourd’hui on a un petit problème avec Seydou Keïta qui s’est blessé samedi contre l’Ethiopie. Je ne sais pas s’il peut participer au prochain match», ajoutera Henri Kasperczak. «Nous avons fait une belle et sérieuse prestation en Ethiopie. On était très appliqué dans tout ce qu’on devait faire. On a bien travaillé sur le terrain, soulignera le Franco-Polonais. Il faut aussi souligner l’état d’esprit de joueurs, on n’a jamais paniqué. On a maîtrisé et contrôlé le jeu, on a bien négocié nos moments de faiblesses», répètera-t-il. Pour Kasperczak, toutes les équipes du groupe ont des qualités et le match contre l’Ethiopie n’était pas gagné d’avance. Et pour cause, expliquera le technicien, il y avait l’altitude et l’état du terrain. «Mais malgré tous ces handicaps, se réjouit Kasperczak, le Mali a bien joué. On a été efficace parce qu’on a marqué 2 buts à l’extérieur sans en prendre. C’est très positif pour nous.

Pour le match retour, l’objectif de l’équipe nationale est clair. «Après la belle victoire d’Addis-Abeba, il faut confirmer à domicile. Si on gagne mercredi, la situation sera plus claire par rapport à la qualification pour Maroc 2015, estime Kasperczak. Il faut préserver le même état d’esprit, il faut confirmer ce qu’on a fait au match aller. On a fait un match plein en Ethiopie, on n’a pas le droit de décevoir». «On doit prouver qu’on a une bonne équipe qui veut aller à la CAN et qui a des ambitions. Donc à chaque fois, il faut confirmer. Après la victoire, il faut confirmer et après la défaite il faut réagir», insistera le technicien.

Pour ce match, le capitaine des Aigles, Seydou Keïta est incertain. En cas de forfait du joueur, c’est le défenseur Fousseyni Diawara qui héritera du brassard de capitaine. «Je n’ai jamais porté le brassard à Bamako. Ce sera donc une grande première pour moi. Je mesure déjà ma responsabilité mais je jouerai sans pression particulière», assure le défenseur central des Aigles. Evoquant son repositionnement dans l’axe de la défense, Fousseyni Diawara dira : «Je jouais dans l’axe au début de ma carrière notamment à Saint-Etienne. J’ai pas mal de repères. Avec Salif Coulibaly, on s’entend très bien et avec le reste de la défense. Ça passe par beaucoup de communication. L’entente est si bonne qu’on n’a encaissé qu’un but en trois matches», indiquera le défenseur des Aigles qui se réjouit également de l’atmosphère au sein du groupe. «L’ambiance est très bonne. Après le match contre l’Ethiopie, il n’y a pas eu d’euphorie mais une joie légitime chez les joueurs. Tout le monde était content, les joueurs, le staff technique et même l’ambassadeur du Mali en Ethiopie qui nous a bien reçu. Une victoire appelle une autre, il faut confirmer mercredi. Lorsqu’on aura gagné tous nos matches et qu’on se sera qualifié c’est tout le Mali qui sera heureux. Les gens ne demandent que ça. Contre le Malawi, le stade était rempli à 90%, je souhaite qu’il soit plein à 100% mercredi. Que le peuple malien soit derrière nous. C’est tout le monde qui en bénéficiera», conclura Fousseïny Diawara.

Mustapha Yattabaré abonde dans le même sens.«Nous allons aborder le match avec beaucoup de sérénité, l’équipe est prête et n’a qu’un seul objectif : gagner devant le public malien. Tous les matches sont importants, mais pour les rencontres à domicile, on n’a pas le droit de décevoir le public. Nous avons l’obligation de donner le meilleur de nous mêmes. Personnellement, je suis confiant pour la qualification et nous ferons tout pour gagner mercredi au stade du 26 Mars», conclura l’attaquant des Aigles.

L. M. DIABY

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.