CAN-junior, Maroc 2015 : Les aiglons ont toutes les cartes en main

1

CAN-junior, Maroc 2015 : Les aiglons ont toutes les cartes en mainAprès son large succès 3-0 à l’aller à Ouagadougou, la sélection nationale n’a plus rien à craindre pour la suite des événements et abordera cette deuxième manche en toute confiance.

 

Les matches retour du 2è tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans se disputent ce week-end. La sélection nationale junior reçoit les Etalons dimanche au stade Modibo Keïta. Exemptés du premier tour des éliminatoires le Burkina Faso et le Mali s’étaient affrontés il y a deux semaines lors de la manche aller.  Une confrontation qui a tourné à l’avantage des nôtres larges vainqueurs 3-0 au stade du 4 Août de Ouagadougou avec en prime un triplé de Saliou Guindo. Dominateurs dans tous les compartiments de jeu, le capitaine Ichaka Diarra et ses coéquipiers prenaient ainsi une bonne option pour la qualification au troisième et dernier tour. Ce dimanche au stade Modibo Keïta les protégés du coach Fanyeri Diarra débuteront donc la rencontre avec trois buts d’avance.

C’est une montagne difficilement surmontable pour les Burkinabé surtout que les Aiglons évolueront à domicile. Mais n’oublions pas, un match de football n’est jamais gagné avant d’être joué et il faut attendre le coup de sifflet final de cette manche retour pour connaître le nom de celui qui décrochera le précieux sésame. Depuis la large victoire de l’aller, une question revient invariablement sur les lèvres des supporters maliens.

Les Aiglons aborderont-ils ce match retour avec concentration après avoir gagné la première manche 3-0 à l’extérieur ? Autrement dit, faut-il craindre la démobilisation dans le rang de la troupe de Fanyeri Diarra ? La réponse du sélectionneur national est plutôt rassurante. «Nous avons préparé ce match comme le match aller, assure Fanyeri Diarra. Nous avons déjà oublié le score du match aller. C’est un acquis que nous devons consolider. Nous comptons faire la même chose ce dimanche au stade Modibo Keïta».

Défait à domicile, le Burkina Faso n’a pourtant pas rendu les armes. Les Etalons juniors tablent sur un exploit au stade Modibo Keïta. «Les Maliens ont gagné 3-0 chez nous. Qu’est ce qui prouve que nous aussi ne pouvons pas gagner 3-0 à Bamako ? Certains disent que les dés sont jetés, mais en football il ne faut jamais baisser les bras», prévient le sélectionneur burkinabè Sidi Napon.

Le capitaine Faïçal Ouedraogo appuie son entraîneur. «Pour ce match retour nous partons à Bamako avec confiance. Ils sont venus chez nous et ils ont marqué trois buts. Et nous aussi pouvons marquer trois buts chez eux. C’est le football nous n’avons pas peur», martèle le capitaine des Etalons juniors.

Si les Aiglons valident leur ticket pour le troisième et dernier tour des éliminatoires, ils affronteront le vainqueur du match Togo-Maroc. Pour le moment, avantage aux Lionceaux de l’Atlas qui sont allés s’imposer 2-0 au stade municipal de Lomé, au match aller. Dans son compte rendu du match, le site togolais «Nouvelle expression» se désole que les Eperviers juniors «étaient dans un jour sans». «Les Eperviers juniors ont perdu 2-0 ce dimanche (11 mai dernier) face à la sélection marocaine au stade municipal de Lomé, en match comptant pour la manche aller du 2è tour.

Un but d’Achaoui Achraf contre le cours du jeu à la 34è minute et ensuite un second but sur penalty de Jabi Nabil (53è minute) ont scellé le sort de cette partie», écrit le site qui tacle l’arbitre de la rencontre, le Tunisien Slim. «Malgré les multiples tentatives des joueurs togolais qui, outre l’adversaire du jour, avaient à s’opposer également contre un arbitrage tunisien presque à la rue, avec un certain B. Slim le score restera inchangé jusqu’à la fin du match». «Avec cette défaite à domicile, on peut se demander quelle sera la suite de l’aventure pour ces jeunes Eperviers.

Réussiront-ils à créer la surprise au match retour à Rabat au Maroc ? Même si le football n’est pas mathématique, les signaux ne sont pas à l’avantage des poulains du coach Adam Fazazi. Tout s’annonce encore plus compliquer pour Koutob Claude et ses coéquipiers de la sélection nationale junior», conclut notre confrère, «Nouvelle Expression».

A l’instar du Mali et du Maroc, plusieurs autres équipes ont fait l’essentiel du travail à l’aller. Entre autres on peut citer, l’Egypte, la Zambie, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Cameroun qui se sont imposés chacun à  l’extérieur. On peut se risquer à dire que ces pays ont également fait plus de la moitié du chemin et seront présents au dernier tour des éliminatoires. Pour les autres rencontres c’est ouvert et tout reste possible.

Le Congo et le Liberia qui se sont imposés à domicile face, respectivement au Bénin (2-1) et à la Côte d’Ivoire (1-0) vont tenter de consolider leur avantage acquis à l’aller. Mais les Béninois et les Ivoiriens savent que leurs chances de se qualifier pour le tour suivant restent intactes.  Il y aura également de chaudes empoignades entre  la Libye et la Tunisie (1-1), le Malawi et la RD Congo (1-1) et le Rwanda et le Gabon (0-0).

L. M. DIABY

 

Dimanche 25 mai au stade Modibo KeĂŻta

17h : Mali-Burkina Faso

Arbitrage du Sénégalais Daouda Guèye assisté d’Ababacar Sène et Alioune  Sow Sandigui. Le Commissaire : Gerson Sena De Melo (Cap-Vert).

–

LA LISTE DES JOUEURS SELECTIONNES

Gardiens de but : Soumaïla Diakité, Mamadou Samassa, Germain Berthé. Défenseurs : Fouseyny Diawara, Ousmane Coulibaly, Drissa Diakité, Adama Coulibaly, Mahamadou N’diaye, Idrissa Coulibaly, Molla Wagué, Adama Tamboura.

Milieux : Birama Touré, Bakaye Traoré, Seydou Kéita, Sambou Yattabaré, Hamed Tongo Doumbia, Bakary Sako, Abdou Traoré, Cheick Fantamady Diarra, Samba Sow, Mamoutou N’diaye. Attaquants : Mana Dembélé, Nouha Dicko, Moustapha Yattabaré, Kalifa Coulibaly et Cheick Tidiane Diabaté.

PARTAGER

1 commentaire

  1. Au moins on remonte un peu le moral avec le foot. Vive les aiglons. Mais la liste des joueurs ci-jointe n’est pas celle des aiglons, c’est la liste des seniors selectionnĂ©s pour un match amical.

Comments are closed.