CAN : Sénégal – Algérie (0-2) : La soirée parfaite de l’Algérie, le cauchemar du Sénégal

3

CAN : Sénégal - Algérie (0-2) : La soirée parfaite de l'Algérie, le cauchemar du SénégalLe groupe C devait faire une victime de renom, il s’agit du Sénégal. Pourtant en tête avant la troisième journée de la phase de poules, les Sénégalais ont quitté la compétition sur une défaite (2-0) contre l’Algérie mardi soir à Malabo. Les Fennecs ont séduit en première période et ont fait le dos rond en seconde pour obtenir leur qualification en quart de finale de la CAN 2015, avec la deuxième place derrière le Ghana. Le fiasco de 2013 est oublié.

Les Algériens ont assumé leur statut de huitième de finaliste du Mondial et de favori de la compétition, résistant à la pression. Les hommes de Christian Gourcuff ont d’entrée mis en difficulté leurs adversaires par un pressing tout terrain effectué collectivement. Sofiane Feghouli a bien failli profiter d’une récupération haute dès la deuxième minute mais a manqué son face à face avec Bouna Coundoul. Mais c’est sur un coup de pied arrêté que l’Algérie a pris les devants, avec une énorme erreur défensive sur un coup franc au milieu du terrain. Riyad Mahrez en a profité (11e).

Devant au score, les Fennecs ont après la pause mis de côté leur style de jeu habituel. Ne parvenant plus du tout à jouer dans le camp adverse, ils ont subi mais résister sans plier. Madjid Bougherra a dirigé d’une main de maître une défense où Carl Medjani aurait pu être sanctionné sur quelques accrochés lors de coups de pied arrêtés.

Cinq éditions sans le Sénégal en quarts

A force de buter de manière désordonnée sur le bloc adverse, les Sénégalais se sont exposés. Kara Mbodji a sauvé sur la ligne une tentative de Saphir Taider (75e) mais n’a rien pu faire face à Nabil Bentaleb. Le milieu deTottenham a été récompensé de sa grande performance, notamment avec un retour décisif sur Stéphane Badji juste avant la pause, inscrivant le second but d’une frappe à l’entrée de la surface (82e).

Le coup de grâce pour le Sénégal est pourtant intervenu à Mongomo et pas à Malabo. Toujours qualifiés à 0-2, ils ont été poussés vers la sortie par le but vainqueur du Ghana dans l’autre match du groupe. A moins de 10 minutes du terme. Malgré l’activité de Sadio Mané, de retour de blessure, et de Mame Biram Diouf, les joueurs d’Alain Giresse sont déjà dehors. Il faut remonter à 2006 pour les voir en quarts de finale.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.