CAN U20, 2015 : Les aiglons visent la victoire au Faso

0

CAN U20, 2015 : Les aiglons visent la victoire au FasoEn février, la sélection nationale junior avait dominé 2-0 le même adversaire en finale du Tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité. Le contexte change cette fois, mais le coach Fanyeri Diarra et ses protégés restent confiants.

 

 

La sélection nationale junior entre lice ce samedi contre le Burkina Faso au compte du match aller du 2è tour des éliminatoires de la CAN U20 que le Sénégal abritera du 8 au 22 mars 2015.

Le match se disputera au stade du 4 Août de Ouagadougou. Le coup d’envoi de ces éliminatoires a été donné il y a un mois. Au total, 20 équipes étaient sur la ligne de départ au premier tour, tandis que 13 nations dont le Mali étaient exemptées. Parmi ces pays, 3 autres à savoir, la Côte d’Ivoire, le Rwanda et le Togo se sont qualifiés pour le 2è tour à la suite au forfait de leur adversaire. Quant au Liberia, il a bénéficié de la disqualification de la Gambie sanctionnée par la CAF pour avoir aligné 5 joueurs ayant dépassé l’âge limite. Les éliminatoires se dérouleront en trois étapes. Le premier tour s’est disputé au mois d’avril. Les matches aller du 2è tour se disputent ce week-end, tandis que les matches retour sont prévus deux semaines plus tard. Quant au 3è et dernier tour, il se déroulera au mois d’août. Après le premier tour, 28 équipes restent en lice et se retrouvent donc pour le deuxième tour. Parmi ces sélections juniors figurent bien entendu les Aiglons qui se sont envolés hier pour Burkina Faso avec la ferme conviction de faire un résultat positif. «Notre objectif n’est rien d’autre que la qualification, annonce le sélectionneur Fanyeri Diarra. Pour ce match aller nous visons la victoire ou à défaut le nul. Dans tous les cas, l’objectif reste la qualification pour le prochain tour», insistera le technicien. «Il faut travailler sur le plan mental, c’est très important. Je suis là pour ça. Les matches Mali-Burkina Faso, Mali-Guinée Mali-Sénégal, Mali-Côte d’Ivoire se jouent la plupart du temps sur des détails. Il faut être au top sur le plan mental, c’est très important», souligne l’ancien international. Mais être au top sur le plan mental ne suffit pas, il faut être aussi efficace dans le jeu notamment en attaque, prévient le technicien. «Nous allons au Burkina Faso avec des combattants qui ambitionnent de faire un résultat dès cette manche aller, répète Fanyeri Diarra. J’avais des hommes mais pas d’équipe. Quand les joueurs arrivent en sélection à compte goutte c’est difficile de travailler sur la durée. Nous sommes dans une phase où il faut une certaine cohérence et une certaine complicité dans le jeu. Mais nous avons élaboré un plan de bataille qui devrait permettre au groupe de surmonter tous ces handicaps. Inch Allah ça marchera». Selon nos informations, plusieurs nouveaux joueurs ont intégré la sélection junior du Faso après le Tournoi de la paix, de l’amitié et de la solidarité que notre pays a abrité en février. Ce n’est donc pas la même équipe que les Aiglons vont affronter demain au stade du 4 Août de Ouagadougou. «Je ne connais pas l’adversaire, mais si c’est vrai que le Burkina a changé d’équipe, il faut savoir le groupe Mali a également changé. Lors du Tournoi de la paix, de la solidarité et de l’amitié, nous avons joué sans les joueurs du Réal et du Djoliba. A mon avis ce détail n’est pas très important. Ce qui compte, c’est la réalité du terrain», martèle Fanyeri Diarra. Mais si l’effectif du technicien affiche complet pour ce premier round, les Aiglons pourraient être privés des services des joueurs du Réal au match retour prévu dans deux semaines à Bamako et qui coïncidera avec le déplacement des Scorpions au Cameroun pour la deuxième journée des matches de poule de la coupe de la Confédération. Le coach Fanyeri Diarra semble déjà résigné. «On n’est obligé de faire sans les Réalistes. Normalement, c’est la sélection nationale qui prime mais je ne peux pas empêcher le Réal d’amener ses joueurs au Cameroun, dit-il. Le match retour se jouera donc sans les éléments du Réal, mais nous avons déjà un plan B. Il ne faut pas oublier que tout ce que nous avons fait jusqu’ici on l’a fait sans les joueurs du Réal et du Djoliba. On jouera donc la manche retour avec les joueurs disponibles». En cas de qualification, les Aiglons en découdront au 3è et dernier tour avec le vainqueur du match Togo-Maroc. L. M. DIABY Samedi 10 mai au stade du 4 Août de Ouagoudougou 16h : Burkina Faso-Mali Arbitrage du Nigérien Lalidia Namouano Souleymane assisté de ses compatriotes Yahaya Mahamadou et Ibrahim Bakoye. Commissaire : Mamadou Chérif Diallo (Guinée). LES AUTRES RENCONTRES Mozambique-Zambie Malawi-RD Congo Lesotho-Angola Tanzanie-Nigeria Ethiopie-Afrique du Sud Burundi-Cameroun Rwanda-Gabon Sierra Leone-Ghana Soudan-Egypte Congo-Bénin Liberia-Côte d’Ivoire Libye-Tunisie Togo-Maroc

PARTAGER