CAN U20 Zambie-Mali 6-1 : Aiglons, la défense à vau-l’eau

4

La sélection nationale junior est complètement passée à côté du sujet hier au national Heroes stadium, s’inclinant lourdement 6-1 devant le pays hôte du tournoi, la Zambie

N’ayons pas peur des mots, la sélection nationale a subi une véritable humiliation, hier au National Heroes stadium de Lusaka en Zambie. Pour le compte de la deuxième journée de la phase de poule de la CAN U20, le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers ont, en effet, complètement volé en éclats, s’inclinant sur le score sans appel de 6-1 contre l’hôte du tournoi, la Zambie. La déroute a été totale pour les Aiglons méconnaissables et qui n’ont jamais pu prendre la mesure de leurs adversaires. Absente en défense, dépassée dans l’entre-jeu et inefficace en attaque, l’équipe malienne est totalement passée au travers du match et a probablement dit adieu à cette 20è édition de la CAN U20, Zambie 2017. En tout cas, on ne voit pas comment le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers pourraient encore se qualifier après le cauchemar vécu par l’équipe, hier au National Heroes stadium de Lusaka. Pourtant, ce match Zambie-Mali avait bien commencé pour les Aiglons avec l’ouverture du score par le capitaine Abdoul Karim Danté après seulement six minutes de jeu. Suite à un corner de Moussa Djénépo, le défenseur central des Aiglons domine l’arrière-garde zambienne et place une tête rageuse qui termine sa course au fond des filets (6è minute, 1-0 pour le Mali).

Ce but matinal, pensait-on dans le camp malien, était le scénario idéal pour les protégés de Baye Ba mais c’était compter sans la capacité de réaction des Zambiens qui ne mettront que deux petites minutes pour recoller au score. Profitant de la fébrilité de la défense malienne, l’attaquant Fashion Sakala égalise à la 8è minute après avoir expédié le ballon sur la transversal du gardien Samuel Diarra (1-1). Galvanisée par cette égalisation, la sélection zambienne prend l’avantage avant la demi-heure avec cette belle reprise de volée d’Emmanuel Banda qui transformera Samuel Diarra en spectateur (25è minute, 2-1 pour la Zambie). C’est le début du calvaire pour les Aiglons qui encaissent un troisième but à cinq minutes de la mi-temps, œuvre d’Enock Mwepu à la réception d’un centre en retrait d’Edouard Chilufya et dont la reprise de l’extérieur du droit fera mouche (3-1, 40è minute). On en restera là jusqu’à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les locaux inscriront trois nouveaux buts des pieds d’Edward Chilufya (51è et 54è minute, 5-1) et de Fashion Sakala (66è minute, 6-1). Score final : 6-1 pour la Zambie qui valide ainsi son billet pour les demi-finales synonyme de qualification pour la prochaine Coupe du monde de la catégorie. Cerise sur le gâteau pour les Chipolopolos juniors, ils sont assurés de terminer premiers de la poule quel que soit le résultat de leur dernier match contre l’Egypte. Malgré la lourde défaite concédée hier face à l’hôte de la CAN, les Aiglons gardent encore un mince espoir de qualification pour le dernier carré. Toutefois, le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers ne sont plus maîtres de leur destin, pour espérer valider leur ticket pour les demi-finales, ces derniers doivent non seulement gagner leur dernier match contre la Guinée, mais en même temps compter sur une défaite de l’Egypte face à la Zambie. Les Egyptiens eux, peuvent se contenter d’un nul pour se qualifier, mais à condition que le Mali et la Guinée se séparent dos à dos.

Tout n’est donc pas perdu pour la sélection nationale junior, mais la question que l’on peut se poser est de savoir si le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers auront les ressources morales suffisantes pour aller chercher le précieux sésame lors de la dernière journée des matches de poule. Dans l’autre match de la poule, la Guinée et l’Egypte se sont neutralisées 1-1. Au but de l’Egyptien Mostafa Mohamed Abdalla (37è minute) a répondu l’attaquant du Sily junior, Yamodou Touré (79è minute).
Demain nous reviendrons plus en détails sur la rencontre Zambie-Mali avec nos envoyés spéciaux en Zambie, B. Thiero et H. Kouyaté.
S. B. TOUNKARA

Mercredi 1er mars au National Heroes stadium (Zambie)
Mali-Zambie : 1-6
Buts d’Abdoul Karim Danté (6è min) pour le Mali,  Fashion Sakala (8è et 66è min), Emmanuel Banda (25è min), Enock Mwepu (38è min), Edward Chilufya (50è et 54è min).
Arbitrage du Botswanais Joshua Bondo assisté du Seychellois Eldrick Adelaide et de l’Algérien Mokrane Gourari.
Mali : Samuel Diarra, Abdoul Karim Danté (cap), Siaka Bakayoko, Mamadou Fofana, Moussa Diakité, Ousmane Diakité (Sidiki Maïga), Mohamed Sangaré, Moussa Djénépo (Ibrahima Koné), Amadou Haïdara, Boubacar Traoré (Babou Fofana), Sékou Koïta. Entraîneur : Baye Ba.
Zambie : Mangani Banda, Moses Nyondo, Prosper Chiluya, Solomon Sakala (cap), Shemmy Mayembé, Enock Mwepu, Boyd Musonda (Harrison Chisala), Emmanuel Banda, Edward Chilufya (Chrispine Sakulanda), Patson Daka (Conlyde Luchanga), Fashion Sakala. Entraîneur : Beston Chambeshi.

LES POULES
ET LE CALENDRIER DE LA CAN

Poule A : Zambie, Guinée, Egypte, Mali
Poule B : Sénégal, Soudan, Cameroun, Afrique du Sud

LES RéSULTATS

Zambie-Guinée : 1-0
Egypte-Mali : 0-0
Sénégal-Soudan : 1-1
Cameroun-Afrique du Sud: 1-3
Guinée-Egypte : 1-1
Mali-Zambie : 1-6

LE CALENDRIER

Jeudi 2 mars au Stade Levy Mwanawasa
13h : Soudan-Cameroun
16h : Afrique du Sud-Sénégal
Samedi 4 mars au Stade National Heroes Stadium
13h : Zambie-Egypte
Au Stade Levy Mwanawasa
13h : Guinée-Mali
Dimanche 5 mars au Stade National Heroes Stadium
13h : Soudan-Afrique du Sud
Au Stade Levy Mwanawasa
13h : Sénégal-Cameroun

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. disons que toutes ces defaites ont des explications ( yaounde 72 ) l’equipe etait epuissee par la demi-finale et les prolongations contre le Zaire. En 1994 on n’avait pas une equipe de qualite, en 2002 c’etait presque la meme chose. Mais ces Aiglons ont de la qualite , c’est le coach qui est nul.Car c’est grace aux qualites des Aiglonnet que nous avons gagne en 2015 la coupe des cadets.Mais cette la plupart de ces joueurs connaissent la meforme.Le coach devait aopporte le changement en incorporant des nouveaux elements et creer la concurrence au sein des Aiglons pour les galvaniser.Ainsi ceux qui sont en forme allaient etre retenus .

  2. En dehors d’une victoire aux tirs au but contre le Gabon en 2012 et un tir puissant de S. Yattabaré à Malabo en 2016 contre la G.Equat., les Pays et la zone équatoriale sont d’une manière ou d’une autre un éternel enfer et un cauchemar pour des Aigles en matière de Football:

    1 – Yaoundé 1972 vs Mali vs Congo Brazza 2:3
    2 – Tunis 1994: Mali vs Zaire 0:1
    3 – Tunis 1994: Mali vs Zambie 0:4
    4 – CAN 2002: Mali vs Cameroon 0:3
    5 – 2008 Elimin. Coupe du Monde Cameroun vs Mali 2:1
    6 – Stade Denis Sassou Nguesso 2012: Le Djoliba vs Léopards de Dolisie1:2
    7 – CHAN Kigali 2016: Mali vs RDC 0:3
    8 – Stade Mamadou Konate 2016 Mali vs Cameroun (Amical des Femmes): 0:1

    • Oui mais là, 6 á 1, c est beaucoup quand même.
      Le coach faisait quoi ? Il avait bien réfléchi á sa tactique ?et les joueurs ils etaient ou ? 6 á 1 oh ! Quand même…
      .. C est pas 1 á 0, ou 2 á 0, ni même 3 á 0, c est 6 á 1

      • Et les maliens voulaient que ces coach amateur entraîne les aigles A
        Les zambiens ont montrer une leçons de football aux jeunes maliens;au foot on ne triche pas si tu travail bien il y aura forcément un résultat
        Nos jeunes branleur passaient tout leur temps a faire semblant avec leur coach a Kabala
        Ils ont gaspiller de l’argent d’aller jusqu’en Afrique du Sud pour une éventuelle préparation

        Alors qu’en marier de compétition africaine il y’a pas meilleur préparation que faire de Mach amicaux avec les 11 équipes de la L1 malienne

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here