Candidature d’Amadou Diakité au CE de la CAF : La grande farce de la Femafoot

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Hammadoun Kola Cissé, président FMF et Amadou Diakite

Après des ballons d’essai et des sondages d’opinions, le C.E de la Femafoot s’est résigné à engager, parrainer et soutenir de «toutes ses forces» la candidature de notre compatriote Amadou Diakité au C.E de la CAF. Membre de l’instance suprême du football continental depuis 1992, Amadou Diakité a toutes les chances de se succéder  en mars 2013.

C’est par un communiqué laconique en date du mercredi 14 novembre 2012 que la Femafoot nous informe de son choix pour la candidature de la Zone Ouest A au Comité Exécutif de la CAF. Un communiqué sans gloire ni honneur. Le C.E de la Femafoot s’est inutilement et maladroitement invité au débat depuis quelques semaines. Lisons d’abord son fameux communiqué: «Par communiqué en date du 30 octobre 2012, le Comité Exécutif de la Fédération malienne de Football informait le public sportif que l’élection au Comité Exécutif de la CAF était prévue pour mars 2013 et que le poste réservé à notre zone serait renouvelé à cette occasion. Il invitait toute personne intéressée par ce poste à déposer sa demande auprès du Secrétariat de la Fédération le 09 novembre 2012 au plus tard. A cette date butoir, seule une demande a été enregistrée au Secrétariat de la Fédération, celle de Monsieur Amadou Diakité déposée le 08 novembre 2012. Ce même 08 novembre 2012, la Fédération malienne de Football recevait de la CAF une correspondance portant ouverture de candidature à l’élection à son Comité Exécutif en mars 2013. Lors de sa réunion ordinaire du 13 novembre 2012, le Comité Exécutif de la Fédération malienne de Football prenant acte du fait que seul M. Amadou Diakité ait fait parvenir sa demande et estimant qu’il présentait de réelles chances d’élection pour notre pays au poste, a décidé de soumettre sa candidature à la CAF et de la soutenir de toutes ses capacités…»

En cette matinée du mercredi 14 novembre 2012, le siège de la Femafoot avait triste mine. Les initiateurs de l’appel à candidature et leurs acolytes avaient des têtes de croque-morts. On dirait que le ciel était tombé sur leur tête. Pourtant,  ils avaient pendant plusieurs semaines fait diffuser des informations nuisant à Amadou Diakité, candidat idéal pour le Mali au C.E de la CAF. Par presse interposée, les pros et les anti-Diakité ont sorti la grosse artillerie. Le Rubicon a été franchi lorsque des agents fédéraux (également animateurs sportifs) se sont donnés à cœur joie pour discréditer Amadou Diakité, président d’honneur de la Femafoot. Un acte cautionné par le C.E de la Femafoot qui n’a ni sanctionné ni blâmé lesdits agents.

Le débat est finalement clos. Le verdict définitif de la candidature est tombé le mardi 13 novembre dernier à la faveur d’une réunion du C.E de la Femafoot. Amadou Diakité, seul candidat à avoir postulé, a été retenu par la Femafoot pour défendre les couleurs du Mali et de la Zone Ouest A.

Pourquoi alors tout ce bruit, tous ces tiraillements pour rien ? Comme dirait l’autre : « Tout ça pour ça.»

Le bon sens et une petite dose d’intelligence auraient permis à la Femafoot de se rappeler du triste épisode de 2006. Cette année, le Mali avait perdu sa place au C.E de la FIFA.

La Femafoot d’alors avait refusé   de renouveler la candidature du même Amadou Diakité bouclant dans la foulée un deuxième mandat de quatre ans. Un triste souvenir que les Maliens ne sont pas prêts d’oublier !

B. Cissouma

 
SOURCE:  du   16 nov 2012.    

3 Réactions à Candidature d’Amadou Diakité au CE de la CAF : La grande farce de la Femafoot

  1. Enfin voilà un peu de bon sens.comment peut on se priver d’une telle competance?

  2. AMADOU est bien et a rendu beaucoup de services au Mali et à son football. Il l’a fait de BON COEUR et en toute humilité de façon patriotique (je pense!). Lui et tant d’autres de SON GENRE doivent bien mériter de la NATION. Toutefois, je pense qu’il est temps de penser à renouveler NOS POTENTIELS sur la scène internationale car c’est la seule manière pour perpétuer notre bonne image. sans être critique, je pense qu’avec tout le temps qu’il a passé dans les instances internationale et les problèmes rencontrés ces derniers temps (accusé à tort ou à raison, seule le BON DIEU sait!); il doit s’atteler à AIDER LA FEMATOOT pour l’émergence de nouvelles potentialités humaines sur l’arène internationale pour le Mali. Il en a les moyens et les relations (lui comme d’autres). Essayons dès à présent de penser au renouvellement de GENERATIONS. C’est la seule voie pour la pérennité de nos valeurs.

  3. Toufan

    Je te rappelle Mr le journaliste pour 2006 le temps a doonné raison, à Salif Keita car entre temps Amadou a été sanctionné dans une affaire de corruption à la FIFA….