Candidature du Mali A la CAF : Où est le sérieux ?

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En prélude à l’assemblée générale élective des membres  du comité exécutif de la Confédération africaine de football(CAF) prévues en mars 2013, Amadou Diakité malgré une crédibilité et un honneur entachés  veut forcer son destin  par tous les moyens en bafouant une fois de plus l’éthique sportive en faisant recourir au politique .En effet l’homme vient de recourir aux services de  à l’ex- junte de Kati pour être retenu comme le seul malien candidat à la CAF.

siège Femafoot

Profitant de la nuit AJSM qui se déroulait à l’hôtel Amitié le Mardi 9 Octobre 2012, Amadou Diakité accompagné de Souleymane Magoussouba, Sidi Bekaye Magassa, tous membres du bureau fédéral, de Koman Coulibaly, arbitre international que certains appellent l’arbitre préféré des camerounais(allez-y savoir le reste), Mamoutou Touré dit Ba Vieux ,se sont rendus clandestinement à Kati pour nuire d’abord au président de la fédération malienne de football et ensuite chercher le soutien d’Amadou Haya Sanogo pour le poste de membre de la CAF. Si réellement Amadou Diakité ne se reproche de rien, pourquoi faire intervenir  Amadou Haya Sanogo  dans le jeu footballistique? Pourquoi  veut- il bafouer la procédure  normale en faisant intervenir lesa militaires dans le jeu sportif ? Cet acte honore t-il  Amadou Diakité et les sportifs maliens ?  Il ne fait aucun doute ce n’est ni moins ni plus la défense des intérêts personnels et non ceux  du football  malien.

 L’éthique sportive bafouée 

Si Amadou Diakité ne se reproche de rien vis-à-vis des acteurs sportifs du Mali et plus précisément la fédération malienne de football, pourquoi il ne passe pas les voir et solliciter auprès d’eux leur soutien. L’homme ne peut pas parce que pendant ces 25 ans passés à la CAF et  ces 22 ans passés à la FIFA, l’homme n’a apporté que malheurs et désespoirs du football malien. On se rappelle de ces tristes mémoires lorsque  tous les adversaires des Aigles du Mali venaient se qualifier à Bamako alors que notre soit disant compatriote dirigeait de main de fer la commission des arbitres de la CAF. Pour montrer qu’il était derrière la déstabilisation du football malien, l’homme a toujours quitté le pays à la veille des matchs importants voire capitaux des Aigles et du Djoliba qu’il voue une haine viscérale.  En plus de cela c’est par sa faute qu’un autre malien qui faisait partie d’une commission de la CAF a été sorti et dont personne n’en parle du tout .Comme on veut le faire croire, le poste n’est pas pour le Mali mais pour la fédération jugée autonome par les textes de la CAF. La preuve aucune décision politique ne peut dissoudre une fédération élue sous peine de se voir exclure de toutes les compétitions de la CAF et de la FIFA. Cela est connu d’Amadou et de tous les acteurs sportifs.  En conséquence il revient aux acteurs sportifs à savoir les présidents des clubs, des ligues ou de la fédération de choisir le candidat idéal et qui est prêt à servir le football malien. M. Diakité sait pertinemment que la CAF et la FIFA sont contre l’immixtion du politique dans la gestion sportive. La preuve tous les fonds envoyés par la CAF ou la FIFA sont directement versés dans les comptes des fédérations sportives même si les autorités ont un droit de regard sur leur gestion. En tout cas Amadou Haya Sanogo doit éviter de tomber dans la même erreur que l’ancien président déchu, Amadou Toumani Touré qui a été induit à l’erreur par le même Amadou Diakité  et qui sa été sévèrement critiqué par tous les responsables   football pour s’être  immiscé  dans la gestion du football malien avec ses prises de position en faveur des uns contre les autres.  En voulant se maintenir à la CAF, Amadou Diakité entend se venger aussi  des acteurs sportifs du pays car  l’homme n’a jamais digéré son départ forcé à la tête de la fédération en 2002(Pour ceux qui ne le savent pas Amadou a été poussé par la porte par Younoussi Touré suite à l’affaire des ristournes estimés à des millions et des millions de FCFA. En témoigne de cette date, le football n’a connu que des crises entretenues  et soutenues par M. Diakité. Mais l’homme a oublié que Dieu existe et sa sanction n’a pas tardé avec cette suspension de deux ans à exercer toute activité liée u football dans une affaire de corruption. En cautionnant le retour de l’homme à la CAF, c’est toute la notoriété, la dignité et l’honneur du malien qui sont désormais bafoués. Et c’est la crédibilité et le respect des maliens qui seront mis en mal partout en Afrique et à travers le monde entier. Le ridicule dans tout cela c’est lorsqu’on fait croire que c’est grâce à Amadou que le Mali a obtenu l’organisation de la coupe d’Afrique des nations en 2002. Une insulte à l’égard des autorités politiques maliennes sous la houlette d’Alpha Oumar Konaré  Si cela s’avère vrai pourquoi le Cameroun n’arrive pas à organiser la CAN chez lui depuis qu’Issa Hayatou est devenu président en 1988. Rappelons que le pays du président de la CAF n’a pas organisé la phase finale depuis 1972. Quand on nous fait croire qu’Amadou Diakité est une chance pour le Mali, c’est une véritable insulte à l’égard des sportifs maliens car le Mali n’a participé qu’une seule fois à une seule coupe d’Afrique des nations de 1994  car celle de 2002  le Mali était qualifié en tant que pays organisateur et cela pendant ces 25 ans passés à la CAF et 22 ans passés à la FIFA. Il a fallu son départ forcé pour que le Mali devienne presque un habitué de la phase finale de 2004 à la prochaine phase finale prévue en janvier 2013. Pour se venger du football malien du fait qu’il n’a pas été retenu comme candidat du Mali à la FIFA en 2006, Amadou Diakité président d’alors de la commission des arbitres de la CAF avait donné des consignes fermes à l’arbitre camerounais de faire échec aux Aigles du Mali le 27 Mars 2005 entre le Mali et le Togo lors des éliminatoires combinées de la CAN et de la Coupe du Monde 2006. Conséquence, le Mali a été battu (1-2) et s’en ont suivi des émeutes dans la capitale. Ce qui avait amené ATT à limoger certains responsables militaires. La suite, on l’a connaît avec la nomination d’Amadou Diakité comme conseiller spécial de football à la présidence. S’il y a un loup qui a dévoré en toute facilité d’autres maliens c’est bel et bien Amadou Diakité qui n’a fait que défendre ses propres intérêts et de son carré composé de deux à trois personnes. Soyons sérieux ! Personne n’est dupe dans ce pays. On peut avoir pitié de M. Diakité si ce dernier avait eu pitié du football malien au moment de sa gloire. Sil y a de la logique, M. Diakité aurait l’humilité et la sagesse de se taire après avoir été pris la main dans le sac dans une corruption avérée. Tout malien qui est victime de ses propres turpitudes et qui n’honore pas le Mali, mérite d’être craché et vomit à jamais. Penser et croire que le plus valeureux responsable sportif n’est d’autre qu’Amadou Diakité revient à insulter les  actuels responsables sportifs maliens qui sont en train de rehausser le niveau du football malien. La preuve le Mali est 3e africain et est qualifié pour la CAN 2013. Si jamais Amadou Diakité venait à être retenu au nom du Mali comme membre de la CAF, le football  malien devrait s’attendre à souffrir sur le plan de la crédibilité et du respect sur l’échiquier africain et international. Car on retiendra du représentant malien à la CAF, un homme  dépourvu d’honnêteté, de crédibilité et de confiance pour avoir été pris la main dans le sac. Et à chacune des rencontres internationales, le Malien de la CAF sera toujours indexé par les autres nations. Si les autorités politiques et sportives du pays veulent le bonheur du football malien, c’est de laisser librement les acteurs sportifs de choisir leur candidat pour la CAF. Et Mieux elles doivent railler le nom d’Amadou Diakité dans les annales du football malien pour avoir terni t l’honneur et la dignité du Mali à travers le monde entier comme l’ont fait les autorités nigérianes à l’égard de leur compatriote   Amos Adamu, impliqué dans la même affaire de corruption que  notre soit disant patriote Amadou. Mais Haya doit comprendre qu’Amadou Diakité fera tout pour lui nuire auprès du public sportif pour avoir été la cause de la chute de son mentor Amadou Toumani  Touré dont il fut son conseiller spécial en football. C’est fort de ses pouvoirs que M. Diakité a pu déstabiliser le football malien depuis son départ forcé à la tête de la fédération en 2002. Ce n’est pas les trois présidents à savoir Tidiane Niambélé (2003-2005), Salif Keïta (2005-2009) et l’actuel président Kola Cissé (depuis 2009) qui vous diront le contraire  sur les coups bas venant de celui qu’on croit un saint du football malien. C’est daire que les maliens ne doivent plus être surpris de voir le nom d’Amadou Diakité à la CAF. Aux dernières nouvelles  sous la pression des militaires de Kati, Kola  aurait signé le document autorisant Amadou Diakité à se présenter à la CAF au nom du Mali pardon au nom de ses propres intérêts. Mais du coté de la fédération on ne confirme pas  cela. Selon nos informations  le nom du candidat malien sera connu ce 10 novembre. Or à l’allure où vont les choses   avec l’absence d’autres candidatures, on se dirige versa l’envoi du nom  du Talleyrand malien à la CAF. Que Dieu ait pitié du football malien!

 Hamady

SOURCE:  du   7 nov 2012.    

3 Réactions à Candidature du Mali A la CAF : Où est le sérieux ?

  1. tienkelen

    Ce n’est pas du tout caché que Amadou voue une haine viscérale au Djoliba. Mais il va voir. Espèce de voleur sans vergogne.

  2. sos-nord-mali

    Amadou à la caf,le foot malien est mort, place à la vengance.