Centre Olympafrica “Cheick Kouyaté” de Banankabougou : Mariétou Kéïta, la fille de feu Mamadou Kéïta dit Capi, aux commandes

0

 

Mariétou Kéïta
Mariétou Kéïta

Elle remplace donc Modibo N. Traoré. D’ores et déjà, la nouvelle directrice ambitionne de donner un autre visage au Centre. En d’autres termes, elle entend faire du Centre Olympafrica “Cheick Kouyaté”, une référence parmi les 42 centres en Afrique. Pour  réaliser cet ambitieux projet, elle aura besoin surtout du soutien et de l’accompagnement de tous les acteurs du mouvement olympique et sportif.

Depuis le 18 mars 2015, le Centre Olympafrica de Banankabougou a une nouvelle Directrice générale. Elle s’appelle Mariétou Kéïta communément appelée “Tatou”. Nommée par le Président du Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) Habib Sissoko sur décision N°004 -15, Tatou est la fille ainée de feu Mamadou Kéïta dit Capi, ancien entraîneur de football. Elle remplace Modibo N. Traoré, qui occupait ce poste depuis le 1er décembre 2004. Ce dernier a été nommé aussi Coordinateur des Centres Olympafrica “Cheick Kouyaté” de Banankabougou et “Iba M’Baye” de Markala. A ce titre, il est chargé d’assurer la coordination des activités des deux centres. En d’autres termes, il travaillera en parfaite collaboration avec la nouvelle Directrice, Mariétou Kéïta. Il est nécessaire de rappeler que le Centre Olympafrica a été inauguré en 2000 par le président du CNOSM, Habib Sissoko. Le premier Directeur fut Souleymane Diarra qui sera remplacé par Demba Dansoko. Lequel sera succédé par Modibo N. Traoré. Et, Mariétou Kéïta est la quatrième Directrice générale. Selon nos sources, il est rare de voir ce centre dirigé par une femme. Raison pour laquelle, Mariétou Kéïta avec laquelle nous nous sommes entretenus, remercie le président du CNOSM pour le choix porté sur sa modeste personne pour diriger le Centre Olympafrica. Pour elle, c’est une marque de considération et de confiance. D’ores et déjà, elle a exprimé sa disponibilité à relever le défi. Pour ce faire, elle a besoin du soutien et de l’accompagnement de tous les acteurs du mouvement olympique et sportif. Sans oublier les différents partenaires.

La nouvelle Directrice fera son baptême de feu à l’occasion de la troisième édition du tournoi régional Futbolnet prévue, du 24 au 26 avril prochain, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Organisé par la Fondation Internationale Olympafrica, ce tournoi était initialement prévu à Bamako. Il a été délocalisé à cause de l’attentat survenu au bar-restaurant “ La Terrasse “ le 7 mars dernier. Les Centres olympafrica du Mali, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire participeront à ce tournoi de football réservé aux benjamins et minimes.

Notons que le Centre Olympafrica est la seule structure liée directement au Comité National Olympique et Sportif. Il se traduit généralement par la réalisation d’un complexe polyvalent comprenant des volets sportifs, culturels, socio-éducatifs et économiques. Il s’agit ainsi de contribuer à rendre l’espoir à la jeunesse. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que le Centre Olympafrica “Cheick Kouyaté” a besoin de moyens conséquents pour sa rénovation afin d’offrir un cadre idéal pour la jeunesse de Bamako.                 

  A.B. HAÏDARA

PARTAGER