Championnat-Coupe du Mali d’athlétisme sponsorisé par Sotelma-Malitel : Avec 24 médailles, l’USFAS remporte le trophée de la 34ème édition

0

championnat-athletismeEn plus des équipes de Bamako, celles de  Ségou, Sikasso, Koulikoro, Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal étaient au rendez-vous. Seule la région de Kayes n’était pas représentée. Au total,  elles étaient 18 équipes à s’affronter dans plusieurs épreuves.

Au classement général,  c’est  l’USFAS qui est venue en tête. Les militaires ont décroché, au total, 24 médailles dont 10 en or, 7 en argent et 7 en bronze. Toute chose qui leur a permis de remporter le trophée de cette 34ème édition.

Pour sa part, le Djoliba AC s’est positionné en deuxième place du classement. Les rouges de Bamako ont, en effet, conquis 13 médailles  dont 8 d’or, 1 d’argent et 4 de bronze. Quant à l’AS Police, elle ferme la marche du podium avec 10 médailles, dont 4 en or, 3 en argents et 3 en bronze.  C’est donc une très bonne  performance pour la ligue de Bamako qui se taille la part du lion. Soulignons que l’USFAS, le Djoliba AC et l’AS Police  sont des équipes du district de Bamako.

Selon le président de la ligue de Bamako, Souleymane Diabaté, cette performance des équipes de Bamako n’est pas surprenante. Il estime que celles-ci ont des moyens plus que celles des autres régions du pays. Il a également déclaré que l’objectif de la ligue de Bamako est d’être plus performant sur le plan continental et international.

Pour sa part,  la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Mme Sangaré Aminata Kéita dira que : ” Ce championnat couplé à la coupe du Mali était la dernière compétition de la saison. Je suis animée de beaucoup de satisfactions puisqu’elle s’est bien déroulée  avec quelques records. Je peux dire aussi que la saison a été bien remplie. Toutes les compétitions programmées ont été effectuées “.

Cependant, elle a déploré le manque d’intérêt de la population pour la discipline. “Je demande qu’on continue à soutenir cette Fédération malienne d’athlétisme. Elle est parmi les plus démunies. Et, il est clair que l’État fait beaucoup d’efforts, mais il en faut davantage. Les sponsors ne se bousculent pas autour de cette discipline et, aussi, le public ne s’intéresse pas trop à nous. Je lance donc un appel pressant à la population malienne afin qu’elle s’intéresse à nos compétitions “, a-t-elle dit.

              Sory Ibrahima Coulibaly

PARTAGER