Championnat national, 10ème journée : Sigui-Djoliba en vedette

0
1

Premiers du championnat, les Rouges de Bamako vont ils également être les premiers à venir à bout des Kayésiens sur leur terrain en ce début de saison ?

La dixième journée du championnat national débute aujourd’hui avec deux rencontres très intéressantes. La première opposera les Onze créateurs à l’AS Police tandis que la seconde mettra aux prises le CSK au Stade malien de Sikasso. Pour la première rencontre on peut dire que c’est un match très difficile les équipes se connaissant parfaitement. La saison écoulée ces deux équipes se sont rencontrées deux fois avec une victoire et un match nul à l’actif des créateurs (3-2 et 1-1). Mais comme on le dit un match de football se joue sur le terrain. Cette vérité vaut surtout les créateurs qui n’arrivent pas à retrouver leurs marques depuis le début du championnat. En effet ils n’ont remporté qu’une seule victoire contre le Réal, lors la troisième journée (1-0). Les policiers aussi ont du mal à retrouver leurs marques depuis le début de la compétition. Ils comptabilisent zéro victoire, six défaites et deux nuls à leur compteur. C’est dire ces deux équipes ont toutes besoin de la victoire pour se relancer. Mais Boubacar Bamba et les créateurs partiront avec les faveurs des pronostics. En deuxième heure le CSK va en découdre avec le Stade malien de Sikasso. C’est aussi une rencontre très attendue par les supporters centristes. Pour cette rencontre la victoire est très importante pour les deux équipes. Le CSK n’a obtenu que deux nuls lors de ses deux dernières sorties. Pour rester dans la cour des grands et rassurer leurs supporters Nama Camara et ses coéquipiers doivent obligatoirement gagner cette rencontre. Ils doivent pour ce faire soigner leur défense. Car que les Sikassois ont une ligne d’attaque très efficace, Paulin Dena, l’attaquant vedette du Stade de Sikasso pouvant créer la différence à tout moment. Les centristes aborderont le sujet avec les faveurs des pronostics. Le même jour l’AS Niana reçoit à Koulikoro l’ASOM. Une belle rencontre en perspective. Sevrés de victoire depuis la sixième journée où ils a explosé la formation des policiers (5-0), les joueurs de Kassem Bamba vont coûte que coûte chercher une victoire pour rester en contact avec la tête du peloton. Sur ses terres et devant son public l’AS Nianan ne va pas se laisser faire et cherchera impérativement à empocher le gain de la rencontre.

Vendredi le COB se déplace pour affronter le CS Duguwolofila de Koulikoro. Une rencontre entre ces deux formations n’a jamais été facile. La saison dernière, ils se sont affrontés deux fois. Les Olympiens ont difficilement obtenu une victoire et un match nul (3-2 et 0-0). Actuellement l’attaque de Verts de Bamako connaît un passage à vide. Pour gagner, Tiécoro Keïta et ses coéquipiers doivent être réalistes devant l’attaque koulikorois. On se rappelle également l’énorme difficulté qu’ils ont eu à réaliser un nul face au Sigui de Kayes, malgré les nombreuses occasions qu’ils se sont créées. « On a bien joué pendant les 90 minutes et nous avons eu d’énormes, mais malheureusement on n’a pas eu la chance de scorer. Ça fait partir du football, il y’a des jours ou il est très difficile pour une équipe de marquer le but. Nous sommes en train de travailler sur l’attaque pour que ça puisse bien fonctionner avant la campagne des compétitions africaines (la ligue des champions ndlr). Nous sommes en bas du tableau, nous allons travailler d’arrache-pied pour pouvoir récupérer la place qui est la nôtre dans le championnat » a martelé le technicien adjoint olympien, Ismaël Diané après son nul contre le Sigui. Le COB a même une grande potentialité pour causer des ennuis au CS Duguwolofila. Le clou de cette dixième journée du championnat reste cependant la confrontation entre le Djoliba AC, la seule équipe invaincue et l’AS Sigui de Kayes qui n’a pas encore concédé une défaite chez elle depuis le début de la saison. On se rappelle le technicien de l’AS Sigui s’est dit prêt à affronter toutes les grandes équipes. « Le Sigui d’aujourd’hui est différent de l’ancien Sigui. Mes joueurs jouent avec beaucoup d’agressivité et je suis prêt à affronter toutes les grandes équipes » a prévenu Martins Onwuhai. Pour garder la tête du peloton, Issa M. Traoré et ses coéquipiers doivent impérativement gagner à défaut obtenir un nul. Le même jour l’AS Bakaridjan reçoit à Ségou le Stade malien de Bamako qui vient de se réveiller après sa large victoire contre l’ASKO (2-0). L’AS Bakaridjan aura du mal à maîtriser un Stade malien qui part en toute confiance. « Notre objectif était d’empocher les trois points après avoir concédé deux défaites successives. On a reçu la mission. Nous sommes au début du championnat on va essayer de corriger les lacunes au fur et en mesure qu’on avance. Je pense qu’on y arrivera ». Ces propos sont de l’entraîneur du Stade malien Abdul Razak, le Golden boy du football ghanéen. Les Blancs ont les faveurs des pronostics. Au stade Modibo Keïta, AS Réal et l’ASKO joueront respectivement contre la J.A et l’ASB.

Aujourd’hui au stade Modibo Keïta

16h30 : Onze Créateurs-AS Police

18h30 : CSK-Stade malien de Sikasso

à Koulikoro

Nianan-ASOM

Vendredi 10 février au stade Modibo Keïta

16h30 : Réal-J.A

18h30 : ASKO-ASB

à Koulikoro

CS Duguwolofila-COB

à Kayes

Sigui – Djoliba AC

à Ségou

Bakaridjan-Stade malien de Bamako

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.