Championnat national, 13è journée : Les rouges sous pression

0
0

En difficulté depuis trois journées, le leader reçoit l’AS Bakaridjan qui vient de se hisser sur la troisième marche du podium en battant la J. A. au stade Amary Daou de Ségou.

La 13è journée du championnat national débute aujourd’hui. L’honneur reviendra au promu du District, l’ASOM d’ouvrir le bal contre le CSD. En 2è heure, la lanterne rouge, l’AS Police tentera de sortir la tête de l’eau devant l’ASKO. L’ASOM et le CSD ont connu des fortunes diverses lors de la précédente journée. Les Olympiens ont surclassé 3-0 les Onze Créateurs, tandis que le CSD a trébuché à domicile face à l’ASB (0-0). La confrontation entre ces deux équipes est intéressante. Après un bon début de saison, l’équipe de Missira est tombée a connu un long passage à vide avant de refaire surface lors de la précédente journée en battant l’équipe de Niaréla 3-0.
Le coach Kassim Bamba impute cette mauvaise passe aux nombreux cas de blessure. « Nous avions des problèmes avec les blessures. Notre infirmerie était pleine. Nous n’arrivions pas à avoir l’équipe de départ qui a joué les 4 premières journées. Depuis la précédente journée ce problème est résolu. Les blessés sont revenus. Ce n’était pas une question de fatigue. Notre victoire 3-0 contre les Onze Créateurs l’atteste », a expliqué le technicien olympien.
Mais l’ASOM a-t-elle les moyens de battre le CSD, une équipe qui fait peur à tout le monde ? « Nous avons préparé ce match comme les autres rencontres. Nous allons jouer à fond ce match car nous avons une obligation de résultat. Nous devons nous éloigner complètement de la zone dangereuse. Nous allons jouer pour avoir des points et pour nous mettre à l’abri », répond Kassim Bamba. L’objectif de l’ASOM (11è, 14 pts) est connu mais face à une équipe comme le CSD (7è, 16 pts), ce n’est pas gagné d’avance. Le goléador Lassana Diarra et ses partenaires doivent batailler dur pour espérer venir au bout du CSD. L’équipe coaché par Fanyeri Diarra sait voyager comme l’attestent les 11 points récoltés à l’extérieur par les joueurs des 7 « Villages ». En fait depuis deux ans, le CSD fait figure de bête noire pour les équipes de la capitale.
En 2è heure, la lanterne rouge, l’AS Police en découdra avec l’ASKO. Un match qui arrive au mauvais moment pour les Policiers quand on sait que les Oranges ont récupéré tous leurs cadres qui étaient à l’infirmerie. Après un début de championnat difficile, l’équipe de Korofina a retrouvé la bonne cadence et reste sur une série de trois victoires en autant de sorties, face respectivement, à l’ASB (2-0), à l’ASOM (1-0) et au COB (1-0).
A l’heure d’affronter les Policiers, le capitaine Ousmane Diarra, sorti prématurément lors de la précédente journée contre le COB sur blessure et ses coéquipiers auront à cœur de confirmer cette bonne série et d’engranger de nouveaux points. Mais attention tout de même, l’AS Police a le dos au mur et malgré le tâtonnement du coach des Policiers, la partie n’est pas gagnée d’avance pour l’ASKO. En tout cas, ce match est très important pour les Policiers qui ont impérativement besoin de points pour respirer. L’AS Police peut donner des soucis à son adversaire mais à condition que l’équipe y croit et tient le choc face aux jeunes loups de l’ASKO. Le match de la précédente journée contre le Nianan (1-1) doit servir de leçon pour les Policiers.
Demain le Djoliba reçoit l’AS Bakaridjan. Une occasion pour les Rouges de mettre fin à leur série de matches nuls qui commence à coûter cher à l’équipe. Mais pour espérer damer le pion à l’actuel troisième du classement, les joueurs de Aliou Badra Diallo doivent se montrer réalistes devant les buts adverses. Aujourd’hui, l’équipe de Hérémakono est plus que jamais menacée par le Stade malien de Bamako revenu à seulement deux unités de son grand rival. Si les Rouges ne se reprennent pas, ils risquent de se faire rattraper par les Blancs à l’issue de cette 13è journée. Mais l’équipe de Barouéli est difficile à manœuvrer et le coach Dougoutigui pourrait réserver des surprises au leader du championnat. Le match Djoliba-AS Bakaridjan sera suivi de l’explication entre les Onze Créateurs et l’ASB.
Ce même samedi, le Sigui rend visite au Stade malien de Sikasso. Cette rencontre sera placée sous le signe du rachat pour les Sikassois. On s’en souvient, lors du tournoi de montée, l’équipe du président Alfousseyni Guindo dit Poulo était dans le même groupe que le Sigui et les Kayesiens avaient damé le pion à leurs adversaires en terminant premiers de la poule avec 10 points, à égalité avec les locaux mais avec une différence de but meilleure. (+ 10 contre +7).
Lors de ce tournoi, le Sigui et le Stade malien de Sikasso avaient gagné face aux autres équipes de la poule (Attar club de Kidal, Alfarouk de Tombouctou, US Gounzourèye de Gao) avant de se neutraliser dans la confrontation directe (1-1). Les Sikassois ont mené au tableau d’affichage jusqu’en fin de partie, avant de se faire rejoindre au score, alors que le 4è arbitre venait de montrer le temps additionnel (but du canonnier Mamadou Sylla dit Nadio, 89è min). Ce but de Mamadou Sylla a coûté la première place aux Stadistes mais l’équipe de la ville Verte sera ensuite repêchée à la faveur de la décision de la Fédération malienne de football d’augmenter de deux le nombre d’équipes du championnat.
Les rencontres de la 13è journée se poursuivront dimanche. En clôture, le Stade malien de Bamako affrontera le Réal. Cette rencontre sera très suivie par les supporters des deux équipes mais aussi par les supporters d’autres formations. Les Blancs sont dans une bonne série avec 4 victoires et un nul à Ségou lors de leurs 5 dernières sorties. Les pensionnaires de Sotuba se sont bien remis dans la course après un départ quelque peu laborieux (2 défaites consécutives contre la J. A. et le Djoliba 0-2). A l’heure d’aborder les Scorpions, les Stadistes auront à l’esprit de continuer sur cette nouvelle dynamique déclenchée depuis la 8è journée.
Les Blancs ont le moral gonflé à bloc et auront l’avantage de connaître le résultat du Djoliba avant d’affronter le Réal. Et face à des Scorpions pas vraiment au mieux de leur forme, les joueurs du technicien ghanéen Abdul Razak vont tout faire pour gagner et accentuer la pression sur le Djoliba.
Le même dimanche la J. A s’explique avec le CSK, tandis que le Nianan reçoit le COB à Koulikoro.

Aujourd’hui au stade Modibo Keïta

17h : ASOM-CSD

19h : AS Police-ASKO

Samedi 3 mars au stade Modibo Keïta

17h : Djoliba-AS Bakaridjan

19h : ASB-Onze Créateurs

A Sikasso

Stade malien de Sikasso-Sigui

Dimanche 4 mars au stade Modibo Keïta

17h : Stade malien de Bamako-Réal,

19h : J.A.-CSK

A Koulikoro

Nianan-COB

 

Par Ladji Madihéry

vendredi 2 mars 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.