Championnat national : COB-Djoliba en vedette

0
0

Rouges et Olympiens ont connu des fortunes diverses face, respectivement à la J. A (1-0) et à l’AS Police (1-1). D’un côté comme de l’autre, cette deuxième journée est placée sous le signe du rachat.

La première journée du championnat national s’est achevée mercredi. En clôture de cette journée inaugurale le champion sortant, le Stade malien de Bamako s’est promené 3-0 face au Stade malien de Sikasso, tandis que le COB a été accroché 1-1 par l’AS Police. Après cette entrée en matière, on enchaîne directement avec la deuxième journée qui démarre dès aujourd’hui. Quelques rencontres intéressantes sont au programme de cette journée. Ainsi, dès cet après-midi au stade Modibo Keïta, en première heure, l’ASKO sera face au CSK. Tenus en échec 1-1 lors de la première journée par le Nianan de Koulikoro, les Oranges de Korofina tenteront de se racheter face à un CSK qui a commencé la compétition du bon pied (victoire à l’extérieur 1-0 sur le terrain de l’AS Bakaridjan de Barouéli). Le Centre a donc le moral gonflé à bloc et abordera la rencontre avec les faveurs du pronostic. Mais attention, l’ASKO reste une équipe difficile à manœuvrer et la partie est loin d’être gagnée à l’avance par les Boys. La dernière rencontre entre ces deux équipes remonte à la coupe de la promotion de l’arbitrage et l’ASKO s’était imposée 2-0.

La confrontation entre les Oranges et les Centristes sera suivie du duel tout aussi intéressant qui mettra aux prises le Réal et le CSD. En visite à Bamako la semaine dernière, l’équipe du président N’Pa Sylla a allumé un feu d’artifice devant les Onze Créateurs balayés 4-1 au terme d’un match à sens unique. Inutile donc de dire que les joueurs des sept « Villages » sont déjà prêts et qu’ils effectueront ce nouveau déplacement de la capitale avec des ambitions. Mais le team de Fanyeri Diarra a-t-il les moyens de récidiver face aux Scorpions. Rien de moins sûr quand on sait que depuis deux saisons, le Réal a amorcé son redressement et tente de reconquérir son passé glorieux. En 2010, les Scorpions ont remporté la coupe du Cinquantenaire, avant de terminer troisièmes du championnat l’année dernière. A l’heure d’affronter donc le CSD, les pensionnaires de Djicoroni-Para auront à cœur de confirmer leur redressement et prouver que le nul de la journée inaugurale face au Sigui à Kayes (1-1) n’était qu’un simple incident de parcours. Une belle empoignade en perspective. Mais le match-vedette de cette 2è journée est sans conteste l’explication entre le COB et le Djoliba. Les Olympiens n’ont pas su profiter de leur football plaisant lors de la première journée et ont dû se contenter du nul 1-1 contre l’AS Police. Pourtant, le vainqueur de la Super coupe 2011 avait fait une bonne première période avec l’ouverture du score par Soumaïla Sidibé (20è min). Mais à quatre minutes de la mi-temps, les Policiers ont égalisé par Aguissa AG Almaïmouna suite à une incompréhension entre le portier olympien Junior Eric Koné et ses défenseurs (41è min). Au retour des vestiaires, le COB va bafouer son football et ne parviendra à aucun moment à imposer son rythme à la rencontre. Le Djoliba n’a pas non plus convaincu lors de sa sortie initiale, mais contrairement à leurs adversaires du jour, les Rouges ont réussi à empocher les trois points de la victoire (1-0 face à la J. A.).

En deuxième heure, on suivra l’explication entre la J. A. et l’AS Police, un match à ne pas rater pour la Vieille Dame qui a impérativement de points au risque de se retrouver déjà sous pression. Cette remarque vaut aussi pour les Onze Créateurs sèchement battus 4-1 par le CSD et qui effectuent un déplacement périlleux à Kayes pour affronter le Sigui. Lors de la première journée, les Kayesiens avaient contraint le Réal au partage des points (1-1 au stade Abdoulaye Macoro Sissoko). En grande confiance depuis l’arrivée aux commandes du Nigérian Martins Ownoud, le Sigui abordera ce face à face avec les faveurs du pronostic et on voit mal l’équipe de la capitale des Rails échouer contre les Créateurs. Le même dimanche à Koulikoro, le Nianan accueille l’AS Bakaridjan, tandis que le Stade malien de Sikasso reçoit l’ASB. Lundi, l’ASOM aura le redoutable honneur d’affronter le champion du Mali en titre, le Stade malien. Un test grandeur nature pour les Olympiens après la victoire surprise de cette équipe face à l’ASB lors de la journée inaugurale (3-1).

Aujourd’hui au stade Modibo Keïta

16h : ASKO-CSK

18h : Réal-CSD

Dimanche 18 décembre au stade Modibo Keïta

16h : COB-Djoliba

18h : AS Police-J. A.

à Kayes

Sigui-Onze Créateurs

A Koulikoro

Nianan-AS Bakaridjan

à Sikasso

Stade malien de Sikasso-ASB

Lundi 19 décembre au stade Modibo Keïta

16h : Stade malien-ASOM

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.