Championnat national de football du Mali : C’est programmé à nouveau

6

La première journée du championnat national de football du Mali dénommé ligue 1 Orange est calé à nouveau pour les 17 et 18 février 2016.

La plus grave crise que traverse notre football a influencé sur la programmation des rencontres du championnat national. Dans sa réunion du mercredi 10 février 2016, le comité exécutif de la Fédération malienne de football, dirigé par l’inspecteur général de police Boubacar Baba Diarra, a décidé de reprogrammer les rencontres des première et deuxième journées en milieu de semaine.

Au compte de la première journée, 8 rencontres sont au programme. Ainsi, le premier match de la saison opposera l’AS Police à l’AS Real au stade Modibo Keïta de Bamako (coup d’envoi 16h 00). En deuxième heure (18h00), l’ASB en découdra contre l’Asom.

Au stade Mamadou Diarrah de Koulikoro, le CS Duguwolofila accueille le Sabana AC de Mopti. A Ségou, l’AS Bakaridjan joue contre l’AS Nianan dans l’enceinte du stade Amary Daou.

La suite et la fin de cette première journée est prévue pour le jeudi 18 février 2016.

Le stade Barema Bocoum de Mopti sera le théâtre de la rencontre entre le Débo Club de Mopti et l’équipe des Onze Créateurs de Niarela.

Le Stade malien de Bamako, champion sortant, sera face à l’US Bougouni. Le Mamahira AC de Kati débute sa nouvelle saison 2015-2016 en croisant le fer avec le Lafia club de Bamako. Quant à l’USC Kita, elle fera son baptême de feu en ligue 1 malienne contre l’Usfas.

Il faut souligner que la deuxième journée est attendue pour les 20 et 21 février 2016.

Le programme de la 1ère journée :

Mercredi 17 février 2016/stade Modibo Keïta de Bamako : AS Police/AS Réal (16h00), ASB/Asom (18h00),

Stade Mamadou Diarrah : CS Duguwolofila/ Sabana AC

Jeudi 18 février 2016/ stade Barema Bocoum : Débo Club/Onze Créateurs

Stade Modibo Keïta de Bamako : Stade malien de Bamako/US Bougouni

Stade Mamadou Diarrah de Koulikoro : Mamahira AC/Lcba

Stade Abdoulaye Macoro Sissoko de Kayes : Usck/Usfas.

Yacouba TANGARA

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. De toute façon le chien aboie la caravane passe, le journaliste du Pretoire n’a fait que son travail, mais ni l’Essor, ni l’ORTM n’ont diffuse cette programmation, donc cela veut dire ce journaliste est a la solde de Baba Diarra et son clan. Sinon a ma connaissance il n’y a pas de programmation c’est une fausse information.

  2. QUI ENTENDU PARLER DE CHAMPIONNAT NATIONAL SUR ORTM ? EVIDEMMENT PERSONNE. COMME JE L AI DIT PRECEDEMENT CE N’EST PAS CRÉDIBLE.

  3. TU IGNORES CE QU’UN ETAT. L’ETAT VA SE FAIRE RESPECTER QUELQUE SOIT LA DÉCISION DE LA FIFA. ET CELA EST UNE REGLE UNIVERSELLE. IL N’ACCEPTERA PAS CE JEU DE POKER MENTEUR. ON PEUT DEJA DIRE AU REVOIR A BABA S’IL ESSAYE DE JOUER CETTE JOURNEE. C’EST UN OFFICIER SUPERIEUR, IL SAIT MIEUX QUE TOUT LE MONDE CE QU’EST ETAT.

  4. personne ne viendra empecher le deroulement normal de cette premiere journee. Ni le comite o;ympique et ni l;assemblee nationale ou meme le ministre des sports.Cette date est effective , et rien ne pourra l;empecher Laissez les jeunes jouer. A bon entendeur salut.

  5. Elle signe sa mort. Où est ce que la fédération met la décision de l’assemblée Nationale, du Comité Olympique Nationale, du ministère des sports. On ne peut pas se moquer des institutions Nationales au profit d’une institution Internationale (FIFA), qui est une MAFIA. Ils sont anti patriotiques. Si la fédération essaye de jouer, elle signe sa dissolution au mieux. Elle sera humiliée, Montrer nous un Etat qui va accepter ça. C’est une fuite en avant. Elle préfère sa DISSOLUTION à la reprogrammation de la montée en D2, qui est une autre humiliation pour elle.
    ELLE N’A QU A S’EN PRENDRE A ELLE MÊME. DE FUITE EN AVANT A FUITE EN AVANT, ELLE NE VA PAS ÉCHAPPER A SA DISSOLUTION OU A UNE HUMILIATION CERTAINE. IL FAUT TOUJOURS RÉFLÉCHIR AVANT D’AGIR. UNE BONNE LEÇON POUR TOUS.

    • Tu parles comme si c’était toi l’état ! Non mon chère. Un état qui se respecte applique ces lois et principes réglementaires.
      Ce sont des gens comme toi qui essayent de glisser cette crise dans une sorte d’opposition entre fédération et état. Il n’en est rien. Chacun est dans son rôle. Les clubs et les personnes sanctionnés ne sont pas plus Maliens que les autres.

Comments are closed.