Championnat national de volley-ball : La commune v met fin au règne de l’USFAS

0
1

Les Communards ont créé la sensation en dominant les Militaires trois sets à zéro au terme d’une finale âprement disputée. Chez les Dames en revanche, la hiérarchie a été respectée avec le sacre de l’USFAS face à Koulikoro.

Les finales de la 20ème édition du championnat national de volley-ball se sont disputées vendredi dernier dans la salle du stade du 26 Mars de Yirimadio. L’événement était présidé par le premier vice-président de la Fédération malienne de volley-ball (FMV), Amadou Bengaly, en présence de plusieurs personnalités dont le chef de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Sports, Sidy Camara, le vice-président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), Tidiane Niambélé et le directeur du sport militaire, colonel Issa Diallo. Dans son allocution, le premier vice-président de la Fédération malienne de volley-ball s’est réjoui de l’engouement suscité par la compétition, mais aussi du niveau des équipes participantes. « Cette édition qui a regroupé neuf équipes en homme et sept formations féminines a répondu pleinement à nos attentes et permis à la fédération de faire une appréciation objective du niveau des différentes équipes », soulignera Amadou Bengaly.

Le vice-président de la fédération rappellera que le volley-ball malien a enregistré quelques résultats significatifs au cours des deux dernières saisons. En 2009, le Mali a occupé la deuxième place sur sept pays participants au tournoi de la Solidarité que notre pays a abrité. En 2010, le champion du Mali l’USFAS s’est classé parmi les quatre premiers à la 4ème édition de la coupe des clubs champions de la Zone III. Ces résultats démontrent à suffisance, dira Amadou Bengaly avant d’indiquer que la Fédération malienne de volley-ball a également organisé deux sessions de formation destinées aux entraîneurs de niveau I et un stage de beach volley-ball. Pour revenir à cette 20è édition du championnat, la première finale a opposé les dames de Koulikoro et l’USFAS.

Les Militaires étaient les grandes favorites de cette finale et elles n’ont pas déçu leurs supporters, s’imposant par le score sans appel de trois sets à zéro. Les multiples championnes du Mali ont dominé leurs adversaires de la tête et des épaules, ne laissant aucun doute sur leur supériorité, tant sur le plan technique que tactique : 25/17, 25/8, 25/21. Mais malgré cette large victoire de l’USFAS, il convient de tirer le chapeau aux Koulikoroises qui ont encore confirmé tout le bien qu’on pense d’elles en se hissant en finale. Depuis trois à quatre ans, l’équipe féminine de Koulikoro est la seule formation de l’intérieur qui arrive à titiller les poids lourds de Bamako que sont l’USFAS et la Commune V. Chez les hommes en revanche, les équipes du District ne semblent pas encore avoir trouvé à qui parler à l’intérieur. On s’en est encore aperçu lors de cette 20è édition du championnat avec une finale 100% bamakoise qui a mis aux prises l’USFAS et l’équipe de la Commune V. Pour cette confrontation tout le monde ou presque attendait un nouveau sacre du champion sortant, l’USFAS intouchable depuis cinq ans. Mais c’était compter les Communards qui ont créé la sensation en s’imposant trois sets à zéro : 25/17, 25/22, 25/18. La finale a donné lieu à une belle empoignade qui a fait vibrer la salle du 26 Mars pendant plus d’une heure.

Au finish, la Commune V a eu le dernier mot face à une formation usfasienne visiblement en petite forme. Les Communards mettent ainsi fin à cinq ans de règne de l’USFAS qui a remporté les cinq dernières éditions du championnat. « C’est du 50-50, on a gagné en Dames, mais on a perdu en Messieurs. Je dirais que la défaite de l’équipe masculine était prévisible parce que la plupart des joueurs étaient au peloton. On n’a pas eu suffisamment de temps pour se préparer. On savait que la finale allait être difficile, on a fait de notre mieux, mais ça n’a pas marché. Je félicite la Commune V qui a bien joué, surtout avec la présence de certains internationaux. Pour ce qui nous concerne nous allons continuer à travailler pour récupérer le titre l’année prochaine », a analysé l’entraîneur de l’USFAS, Mohamed Savi. Pour mémoire, Militaires et Communards avaient écarté, respectivement les Commune IV et VI en demi-finales. Chez les dames Koulikoro s’est hissé en finale en éliminant Ségou (3 sets à zéro), tandis que les USFASiennes se sont débarrassées de Sikasso (3 sets à un).

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.