Championnat national, Djoliba-LC. BA 2-1 : Les rouges respirent

0
Championnat national, Djoliba-LC. BA 2-1 : LES ROUGES RESPIRENT

Après deux sorties infructueuses, l’équipe de Hérémakono a renoué avec la victoire, en battant les Tigres de Lafiabougou 2-1, dimanche pour le compte de la 15è journée. Auteur d’un doublé, Mohamed B. Traoré a été le bourreau de ses anciens coéquipiers

Djoliba-LC. BA, c’était l’affiche de la 15è journée du championnat national. L’enjeu principal de la rencontre était la troisième place du classement. Avant leur confrontation, les deux équipes avaient le même nombre de points (26) mais les Tigres de LC. BA disposaient d’une différence de buts (+14 contre, +12). Un nul pouvait donc suffire à l’équipe du président Sékou Diogo Keïta pour préserver sa place de troisième du championnat, derrière le Stade malien et l’USC Kita. A priori, la mission était à la portée des Tigres face à un Djoliba qui restait sur deux défaites et qui était en plein doute. Mais contre toute attente, LC. BA s’est fait piéger par les Rouges qui ont été menés au tableau d’affichage, mais qui ont réussi à renverser la vapeur dans les arrêts de jeu. Le héros du match n’est autre que l’ex-sociétaire de LC. BA, Mohamed B. Traoré transféré à l’inter saison à Hérémakono et qui a poignardé ses anciens partenaires, en réalisant le doublé (76è et 90è min +2). Auparavant, Mahamadou M. Fofana avait débloqué le tableau d’affichage pour les siens peu avant l’heure de jeu (58è min).

«Je suis satisfait de ce succès qui intervient après deux sorties infructueuses. Aujourd’hui (dimanche, ndlr) l’équipe a eu une réaction positive, même si, en première mi-temps, nous avons manqué de spontanéité. Ce qui était difficile aujourd’hui, c’était de gagner parce que, ceux qui sont devant nous ont également gagné. On avait impérativement besoin de la victoire pour monter sur le podium. Je félicite mes joueurs», commentera l’entraîneur djolibiste, Fanyeri Diarra. Il n y a pas eu de round d’observation dans cette rencontre entre les Tigres de Lafiabougou et les Rouges de Hérémakono. Dès le coup d’envoi de l’arbitre Aly Sangho, les deux équipes se sont lancées dans la bataille à corps perdu. Cependant, le public du stade Modibo Keïta va attendre une vingtaine de minutes, avant de voir la première alerte. A la réception d’une passe en retrait de Soumaïla Sidibé, le briscard du Djoliba, Oumar Kida, libre de tout marquage, rate le cadre (23è min). Deux minutes après, Oumar Kida (encore lui) revient à la charge. Suite à une très belle action collective, l’avant centre des Rouges envoie un lob qui s’écrase sur la barre transversale du keeper de LC. BA, Moussa Sangaré (25è min).
Les Tigres répliqueront sur Zoumana Soumaoro qui voit également sa tentative (une reprise de la tête) repoussée par la transversale (27è min). On en restera là jusqu’à la mi-temps. Au retour des vestiaires, on assiste à une partie équilibrée pour ne pas dire timide pendant une bonne dizaine de minutes. Mais avant l’entame de l’heure de jeu, le public sera réveillé par ce coup franc de Mahamadou M. Fofana qui trompe le gardien du Djoliba, Adama Keïta (58è min, 0-1).

Brusquement, la tension monta d’un cran dans les gradins. Certains supporters du Djoliba échangèrent des coups de poing et il faudra attendre le dernier quart d’heure et l’égalisation de Mohamed B. Traoré pour faire revenir le calme. Suite à un beau mouvement, le transfuge de LC. BA remet les pendules à l’heure pour les siens, en expédia le ballon au fond des filets de Moussa Sangaré (76è min, 1-1). Galvanisée par cette égalisation l’équipe de Fanyeri Diarra se lance à l’assaut du camp adverse, cherchant, coûte que coûte à marquer un deuxième but.
A dix minutes de la fin du temps réglementaire, Cheick T. Niang obtient une occasion nette, mais ne concrétise pas (80è min). Dans les arrêts de jeu, alors que certains supporters avaient commencé à déserter les gradins, Mohamed B. Traoré marque le but de la délivrance pour les Djolibistes. A la réception d’un centre d’un partenaire, l’avant centre profite d’une sortie hasardeuse du keeper de Lafiabougou pour signer le doublé (90è+2 min, 2-1). Un vrai coup de poignard dans le dos des supporters de LC. BA qui pensaient que le nul était déjà en poche pour leurs couleurs. Le Djoliba renoue, ainsi, avec la victoire après deux sorties infructueuses et cerise sur le gâteau pour les protégés de Fanyeri Diarra, ils se hissent sur le podium, avec 29 points.
En deuxième heure, l’USFAS a donné une belle leçon de réalisme à l’AS Black star de Badalabougou sèchement battue 3-1. Le leader du classement, le Stade malien s’est également promené 3-0 à Koulikoro, devant le CSD, alors que son dauphin, l’USC Kita a dominé l’AS Bakarydjan 2-0 au stade Municipal de Kita.
Boubacar THIERO
Dimanche 9 juillet au stade Modibo Keïta
Djoliba-LC. BA : 2-1.
Buts de Mohamed B. Traoré (76è et 90è min +2) pour le Djoliba; Mahamadou M. Fofana (58è min) pour LC. BA.
Djoliba : Adama Keïta, Seydou Diallo (cap), Boubacar Traoré, Emile Koné (Nouhoum Kané, 66è min), Abdoulaye Diaby, Soumaïla Sidibé (Moussa Sissoko, 60è min), Aliou Dieng, Mahamadou M. Coulibaly, Cheick T. Niang (Moussa Draba, 80è min), Mohamed B. Traoré, Oumar Kida. Entraîneur : Fanyeri Diarra.
LCBA : Moussa Sangaré, Youssouf Togola, Amidou Camara, Soungalo Traoré, Abdoulaye Konaté (cap), Mahamadou M. Fofana (Ichaka Coulibaly, 88è min), Ibrahim Fofana, Amadou Diarra, Broulaye Camara (Moussa W. Doumbia, 75è min), Issa Ombotimbé, Zoumana Soumaoro. Entraîneur : Abdoulaye Camara.

—

Ligue des champions d’Afrique : LE TABLEAU DES QUARTS DE FINALE AFFICHE COMPLET

L’USMA a dignement fêté les 80 ans du club, en surclassant CAPS United de Zimbabwe battu sur le score de 4-1, dimanche à Alger. Grâce à ce résultat, les hommes du technicien, Paul Put se qualifient non seulement pour les quarts de finale mais ils s’assurent également la première place de la poule. Hammar (36e), Hamzaoui (42e) et Derfalou, auteur d’un doublé (78e, 89e), ont marqué pour les Rouges et Noirs, alors que Amidou a sauvé l’honneur pour les Zimbabwéens en fin de match (80è). L’USMA sera accompagnée en quart par la surprenante équipe d’Al Ahly Tripoli qui a décroché son billet en obtenant le nul 2-2 sur le terrain du Zamalek, finaliste de la précédente édition et qui est éliminé. Morsi avait pourtant ouvert le score pour les Egyptiens (13e), mais El-Wensh a été expulsé avant la pause, provoquant un penalty transformé par Ghanudi (44e). Mabide a même donné l’avantage aux Libyens (69e), avant que Yousef n’égalise (76e). Cette égalisation ne servira à rien puisque le Zamalek termine 3è du groupe, synonyme d’élimination.
Pas de surprise en revanche dans la poule C où l’Espérance Tunis, bien que déjà qualifiée, n’a rien lâché et a étrillé Saint-George d’Ethiopie 4-0. Ce succès sans appel permet aux Sangs et Or de terminer en tête de la poule. Chemmam (29e) et Mejri (35e) ont marqué en première période puis Jouini (82e) et Machani (90e+4) ont donné à cette victoire des allures de correction dans les dernières minutes. Alors qu’il pouvait, lui aussi viser la première place en cas de contre-performance des Espérantistes, Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud n’en a pas profité, partageant les points à domicile avec l’AS Vita Club de la RD Congo (1-1). Les Sud-Africains ont pourtant laissé une une belle impression dans le jeu lors de cette dernière journée de la phase de poules. Nthethe a ouvert le score (34e), mais Atouba a égalisé pour les poulains du technicien congolais, Florent Ibenge (73e). En quarts de finale, Mamelodi Sundowns affrontera le WAC Casablanca, alors que l’Espérance Tunis en découdra avec l’octuple vainqueur de l’épreuve, Al Ahly d’Egypte. Quant à l’Etoile du Sahel et l’USM Alger, elles s’expliqueront, respectivement avec Al Ahly Tripoli et Ferroviário Beira de Mozambique. Verdict en septembre !

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here