Championnat national : Djoliba-stade malien, de l’électricité dans l’air

2
Championnat national : DJOLIBA-STADE MALIEN, DE L’ELECTRICITE DANS L’AIR

Les Blancs ambitionnent de gagner pour conforter leur position en tête du classement, mais leurs adversaires du jour, les Rouges sont sous pression et ne jurent, eux aussi, que par la victoire. Le duel entre les deux cadors du championnat promet une belle empoignade, aujourd’hui au stade Modibo Keïta

La sécurité, il en sera beaucoup question aujourd’hui au stade Modibo Keïta à l’occasion du grand choc entre le Djoliba et le Stade malien pour le compte de la 2è journée du carré d’as. Si la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) parvient à relever le défi de l’organisation de ces retrouvailles entre les deux cadors, c’est-à-dire, empêcher tout débordement des supporters avant, pendant et après le match, elle aura réussi un véritable exploit. Sans jouer à se faire peur, ce Djoliba-Stade malien est un match à risque et toutes les mesures doivent être prises par l’instance dirigeante du football national pour canaliser les supporters. Depuis plus d’un an, les inconditionnels des deux équipes se regardent en chien de faïence et on n’est point besoin d’être dans les secrets de Dieu pour savoir qu’ils attendaient les retrouvailles entre les deux équipes pour montrer leur muscle.

Dimanche déjà, on a eu un avant-goût de cette bataille annoncée avec les incidents qui ont émaillé la rencontre entre le Stade malien et le Réal. Lors de cette confrontation, des affrontements ont éclaté dans les tribunes entre supporters rouges et blancs, alors que le Djoliba ne jouait même pas. Le risque est donc réel et il appartient à la FEMAFOOT de prendre les mesures qui s’imposent pour éviter tout accrochage entre les supporters des deux camps. En tout cas, la FEMAFOOT sait déjà tout et comme le dit l’adage, «un homme averti en vaut deux».

Pour revenir au match proprement dit et à l’enjeu du choc, Stadistes et Djolibistes joueront aujourd’hui pour ne pas perdre. Lors de la première journée, les Blancs ont fait l’essentiel en dominant 1-0 le Réal, alors que les joueurs de Hérémakono ont été accrochés 0-0 par les Onze Créateurs. Au moment d’aborder ce face à face, on peut dire que les deux cadors du championnat ne sont pas mieux de leur forme. Ni les joueurs de Mamoutou Kané «Mourlé» ni les protégés de Nouhoum Diané n’ont été convaincants lors de la première journée face, respectivement au Réal et aux Onze Créateurs. Mais sur le plan psychologique, les Blancs aborderont la partie avec un léger avantage pour avoir gagné leur premier match et engrangé les 3 points de la victoire. S’ils gagnent aujourd’hui devant le grand rival, les joueurs de Sotuba feront un grand pas vers le sacre parce qu’ils se retrouveront avec 5 points d’avance sur les Djolibistes. La pression sera donc sur le Djoliba qui n’a qu’un petit point au compteur et qui partage la 2ème place du classement avec les Onze Créateurs.

En clair, la défaite est interdite pour les Rouges au risque de compromettre déjà leurs chances de remporter le titre suprême. A notre avis, le match risque de se jouer sur des détails parce que les deux protagonistes se connaissent bien et se méfient l’un de l’autre. «On prépare tous les matches, les rencontres se suivent mais ne se ressemblent pas. On va jouer match par match. Après les 6 journées on fera le décompte. Et je souhaite que le Stade malien ait le plus grand nombre de points», déclare prudemment l’entraîneur stadiste, Mamoutou Kané «Mourlé». Son homologue du Djoliba, Nouhoun Diané est encore moins bavard. «C’est un match important», s’est contenté de dire le technicien de Hérémakono. En 2è heure, les Onze Créateurs en découdront avec le Réal. Pour les Scorpions la victoire est impérative et cette confrontation sera placée sous le signe de la revanche pour les Réalistes qui ont été éliminés en quart de finale de la coupe du Mali par cette même formation de Niaréla (0-1). Scorpions et Créateurs auront l’avantage de connaître le résultat du choc Djoliba-Stade malien avant de se retrouver sur la pelouse du stade Modibo Keïta. En cas de match nul entre Rouges et Blancs, le Réal et les Onze Créateurs peuvent en profiter chacun mais à condition d’engranger les points de la victoire. C’est dire que les deux outsiders du championnat vont prier pour un partage des points entre le Djoliba et le Stade malien. Le carré d’as du championnat national a donc démarré dimanche avec les matches de la première journée. En première heure, le Stade malien a dominé le Réal par la plus petite des marges grâce à une réalisation du défenseur Mamadou Doumbia dans les arrêts de jeu (90è min +3). Auparavant, l’attaquant du Réal, Sidiki Maïga s’était vu refuser un but pour une position de hors jeu (84è min). Cette décision du référé central, Boubou Traoré provoquera la colère de l’entraîneur Moussa Keïta «Dougoutigui» qui n’hésitera pas à parler de «complot contre le Réal». «Le Stade malien ne m’a pas battu. Le match a été dirigé et orienté. C’est une dictée préparée. Tout est préparé au Mali. Ce n’est pas du football ça», a critiqué le technicien. L. M. DIABY Dimanche 11 septembre au stade Modibo Keïta Stade malien-Réal : 1-0 But de Mamadou Doumbia (90è min +3) Arbitrage de Boubou Traoré assisté de Moriba Diakité et Boubacar Kinta. Stade malien : Djigui Diarra (cap), Issaka Samaké, Mamadou Doumbia, Babou Fofana, Oumar Koné, Moussa Coulibaly, Ousmane Diabaté, Doumandé Eric Siekoua, Aboubacar Diarra, Sékou Gassama (Mamadou Coulibaly), Moussa Koné (Moussakoye Diallo). Entraîneur : Mamoutou Kané. Réal : Boubacar M. Sogoba, Ba Koffi Ouattara, Mohamed El Bechir Diallo, Mohamed Camara (cap), Moussa Ballo, Mohamed Sangaré, Mamadou Zerbo, (Makan Samabali), Aboubacar Doumbia, Aboubacar Camara, Lucien Peradi Zohi, Abdramane Traoré (Sidiki Maïga). Entraîneur : Moussa Keïta. Djoliba-Onze Créateurs : 0-0 Arbitrage de Bakary Coulibaly assisté de Balla Diarra et Adama S. Koné. Djoliba : Adama Keïta, Seydou Diallo, Seydou N’Baye, Broulaye Sangaré, Abdoulaye Traoré (cap), Soumaïla Sidibé, Mamadou Sacko, Drissa Ballo (Cheick T. Niang), Lassina Diarra, Mounirou Koné (Moussa Kassé) et Mamadou Tounkara. Entraîneur : Nouhoum Diané. Onze Créateurs : Cheick A. C. Sy, Ismaël Bamba, Ousmane Diarra, Boubacar Samassékou (cap), Sékou Diarra, Harouna Samaké, Souleymane Dembélé, Abdou Kanouté, Cheiknè Samaké (Namory Traoré), Zoumana Sidibé et Bourama Sidibé. Entraîneur : Djibril Dramé.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il aurait été souhaitable de jouer ces matches au stade du 26 mars pour raison securitaire si vous êtes convaincus de la violence

  2. Dougoutigui a raison. L’arbitrage a été scandaleux. Un but propre refusé et un but entaché d’irrégularités accordé au SMB (charge sur gardien). Ce n’est pas du foot. C’est bien fait pour le Réal qui est une chauve souris.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here