Championnat national : Une grande victoire pour un grand stade malien

2

Championnat national : Une grande victoire pour un grand stade malienDominateurs dans tous les compartiments, les Blancs ont donné une véritable leçon de football au Djoliba dans le duel au sommet de la 24è journée. Résultat : les protégés de Pascal Janin se sont imposés 2-0 grâce à deux réalisations de Moussa Mariko et Bourama Coulibaly

Leader du championnat depuis la 19è journée, le Stade malien a fait un nouveau pas vers le titre en dominant 2-0 le Djoliba dans le match au sommet de la 24è journée. Avec cette victoire, on peut dire que l’équipe de Sotuba a tué le suspense puisque le capitaine Oumar Koné et ses coéquipiers comptent désormais 8 longueurs d’avance sur leur poursuivant immédiat, le COB (48 points) et 13 sur le troisième, le Djoliba (43 unités). Vendredi, les protégés de Pascal Janin ont donné une véritable leçon de football aux Rouges ballotés pendant presque 90 minutes et qui n’ont jamais pu prendre la mesure de leurs adversaires. Mais malgré la démonstration faite par ses joueurs face au grand rival djolibiste, le technicien français garde les pieds sur terre et estime que tout reste encore possible à 6 journées de la fin des débats. «Je ne sais pas parce que le Djoliba était à 10 points. Ils seraient revenus dans la course s’ils nous avaient battus aujourd’hui. Avec ce succès on peut dire qu’on les élimine, mais il y a le COB. Pour moi le championnat n’est pas fini encore», a ainsi réagi le technicien français après la victoire des siens, vendredi dans le choc face aux Rouges. Pour ce énième derby entre le Stade malien et le Djoliba, la défaite était interdite pour les Blancs qui restaient sur une grosse désillusion en coupe du Mali face aux Onze Créateur (défaite 2-1). C’était donc le match du rachat pour l’équipe de Sotuba, alors que le Djoliba ambitionnait de gagner pour confirmer sa victoire contre le Réal en demi-finale de Dame coupe. La rencontre commencera sur les chapeaux de roue pour les deux formations. Dès le coup d’envoi, le Stade malien se signale avec cette incursion d’Abdoulaye Sissoko qui tire au dessus de la barre transversale de Cheick Oumar Bathily (1re min). La réplique djolibiste ne se fait pas attendre longtemps. Le milieu de terrain Issa Mamoutou Traoré envoie une frappe puissante qui sera déviée en corner par le keeper stadiste, Djigui Diarra, (2è min). Ce départ en fanfare laissait augurer d’une partie animée mais il n’en sera rien. La faute, aux deux équipes qui se neutralisent comme si elles avaient peur l’une de l’autre. Mais sur la pelouse, le Stade malien était plus à l’aise et produisait un football mieux élaboré. Avec une arrière-garde bien en place, 2 milieux récupérateurs très présents et 4 joueurs à vocation offensive, les Blancs vont rapidement imposer leur rythme à la partie. Le Djoliba qui avait opté pour un 4-2-3-1 avec Hamidou Sinayoko seul en pointe, éprouvera des difficultés à contenir les assauts adverses. Au fil des minutes, le Stade malien prendra l’ascendance sur son sujet et c’est fort logiquement que l’équipe de Sotuba ouvre le score à quelques minutes de la mi-temps. Suite à un beau mouvement collectif, Moussa Mariko pénètre dans la surface avant de battre à bout portant Cheick Oumar Bathily, (39è min, 1-0). C’était le 2è tir cadré de la rencontre. La mi-temps interviendra sur ce score de 1-0 pour les pensionnaires de Sotuba. Au retour des vestiaires, les protégés de Pascal Janin se mettent rapidement à l’abri. A la réception d’un corner exécuté par Abdoulaye Sissoko, le défenseur central Bourama Coulibaly saute plus haut que tout le monde et double la mise pour les siens (48è min, 2-0). Mené 2-0 au tableau d’affichage, le Djoliba tente de réagir mais tour à tour, Seydou Diallo (55è min), Soumaïla Sidibé (80è) et Hamidou Sinayoko (86è) échouent sur le gardien Djigui Diarra. Le score n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final du référé central, Youssouf Diallo crédité d’un bon arbitrage. Le Djoliba concède ainsi sa 5è défaite en championnat et l’équipe de Hérèmakono a pratiquement dit adieu au titre. Pour l’entraîneur djolibiste, Abderrazak Chlil, ses joueurs avaient la tête ailleurs et n’ont pas pu se concentrer sur cette confrontation avec le Stade malien. «La finale de la coupe du Mali était dans la tête de tous les joueurs, moi aussi. C’est très difficile de se concentrer sur deux matches en même temps qui ne sont pas loin d’un de l’autre», expliquera le technicien. «Pour nous ce match devait servir de préparation pour la finale contre les Onze Créateurs, le résultat n’a pas été à la hauteur des attentes mais ce n’est pas grave», ajoutera Abderrazak Chlil. Après la rencontre Stade malien-Djoliba, le public du stade Modibo Keïta a assisté au match AS Police-ASOM remporté 2-1 par les Policiers. Ousmane Diarra (22è et 55è) a marqué deux fois pour les siens avant que Moussa Coulibaly ne réduise le score pour l’équipe de Missira (80è min).

L. M. DIABY

Vendredi 25 juillet au stade Modibo Keïta Stade malien-Djoliba : 2-0 Buts de Moussa Mariko (39è min) et Bourama Coulibaly (48è min). Arbitrage de Youssouf Diallo assisté de Balla Diarra et Boubacar Kinta. Stade malien : Djigui Diarra, Oumar Koné (cap), Issaka Samaké, Mamadou Doumbia, Bourama Coulibaly, Sadio Kanouté, Mandala Konté, Moussa Mariko (Morimakan Koïta), Moussa Diawara, Abdoulaye Sissoko (Djibril S. Traoré) et Souleymane Traoré (Boubacar Bangoura). Entraîneur : Pascal Janin. Djoliba : Cheick Oumar Bathily, Guimbala Tounkara, Mahamadou Traoré, Youssouf Traoré, Mahamadou Cissé, Soumaïla Sidibé, Issa M. Traoré, Abdoulaye Traoré (Abdoul K. Sidibé), Idrissa Naman Laïco Traoré (Nico Dao), Seydou Diallo (Nouhoum Fané) et Hamidou Sinayoko. Entraîneur : Abderrazak Chlil. AS police-ASOM : 2-1 Buts de Ousmane Diarra (22è min et 55è min) pour l’AS Police ; Moussa Coulibaly (80è min) pour l’ASOM. Expulsion de Youssouf Bah de l’ASOM (71è min) Arbitrage de Gaoussou Kané assisté de Fousseyni Traoré et Amadou B. Guissé. AS Police : Mamadou Traoré, Aliou Sangaré (cap), Ténéman Coulibaly, Daouda Coulibaly, Abdoulaye Sinaba, Ousmane Diabaté, Moriba Bagayogo, Aguissa AG Almaïmouna, Ousmane Diarra (Alain Claude Traoré), Moussa Diarra (Youssouf Diarra) et Zie Yacouba Ouattara (Mamadou Nimaga). Entraîneur : Lassine Diarra. ASOM : Harouna Dia, Abdoulaye Tamboura (Adama Diarra), Mamadou Keïta, Sambadjo Djibo, Soumaïla Diarra, Youssouf Bah, Alassane Traoré, Fodié L. Keïta (cap), Moussa Coulibaly, Abdou Coulibaly (Daouda Traoré), et Mohamed A. Diallo (Ibrahim Tamboura). Entraîneur : Sidi Cissé.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Il est temps que les dirigeants du Djoliba reconstitue cette Ă©quipe
    L’option des jeunes talents est la meilleure Ă  mon avis

Comments are closed.