Championnat national : Le blancs prennent la tête du classement

0
1

Vainqueur 2-0 du COB dans le duel au sommet de la 5è journée, le Stade malien mène désormais la danse devant le Djoliba accroché 0-0 par l’ASOM et le CSK qui a assuré le service minimum face aux Onze Créateurs.

Les deux dernières rencontres de la 5è journée du championnat national se sont disputées mercredi au stade Modibo Keïta. En première heure, le Stade malien a dominé le COB 2-0 et en deuxième heure, la J. A. l’a emporté par le même score face à l’ASB. Dans le face à face avec les Olympiens, les Blancs n’ont mis qu’une vingtaine de minutes avant de débloquer le tableau d’affichage avec la complicité du défenseur axial, Mamadi Sidibé qui a malencontreusement dévié le tir de Lamine Diawara dans ses propres filets (22è min, 1-0). Mais auparavant, le portier stadiste, Abdoulaye Samaké avait sauvé les siens en déviant en corner une tentative de son ex-coéquipier, Tapa Koné bien servi par l’ailier Adama Traoré (13è min). La domination du Stade malien se poursuivra pendant plus d’une demi-heure, avant que le public du stade Modibo Keïta assiste au réveil du COB. Bassoma Sangaré et ses coéquipiers vont essayer de remettre les pendules à l’heure mais ils n’y parviendront pas. La mi-temps intervient alors à l’avantage des Blancs 1-0. Au retour des vestiaires, après 5 minutes de jeu le milieu stadiste, Cheick M. C. Doumbia, blessé, est remplacé par Oumar Sidibé. Au même moment, le technicien olympien, Sékou Seck intègre deux nouveaux éléments, Sidi M. Keïta et Aboubacar Diarra qui remplacent, respectivement Alsény Bangoura et Modibo Konté. Ce nouveau dispositif olympien perturbe le milieu stadiste. Le COB s’installe dans le camp adverse, mais la défense stadiste reste vigilante. Les Olympiens monopolisent la balle et se créent de bonnes occasions qu’ils ne concrétisent pas. Le tir de Bassoma Sangaré est capté par le gardien des Blancs, Abdoulaye Samaké, (57è min).

Les Stadistes répliquent par Lamine Diawara. A la réception d’un coup franc, le milieu de terrain place une tête qui est captée par le keeper olympien Eric Junior Koné, (61è min). Quelques minutes après, Oumar Sidibé revient à la charge mais voit sa frappe détournée par Mamadi Sidibé, (69è min). A la 70è min, Mohamed Koumaré échoue à son tour sur le keeper olympien, Eric Junior Koné. On pensait alors que les Blancs s’étaient réveillés, mais l’euphorie sera de courte durée pour le team de Sotuba. Car les pensionnaires de l’ex-Base reprennent rapidement la direction des opérations et multiplient les alertes dans le camp adverse. Malheureusement Mamadi Sidibé et ses coéquipiers pèchent dans la finition et ne parviennent pas à trouver la faille dans l’arrière-garde du Stade malien. Pour stopper la furia olympienne, Abdoul Razak sort Oumar Sidibé pour intégrer Aboubacar Koné, (82è min). Résultat : dans les arrêts de jeu, Mohamed Koumaré porte l’estocade au COB en marquant le deuxième but du Stade malien, suite à un corner prolongé par Ousmane Cissé (90è min +1, 2-0). En deuxième heure la J. A. a dominé 2-0 l’ASB. Bougadari Fomba (5è min) et Boubacar Mariko (60è min) ont permis à la Vieille Dame de signer sa 3è victoire de la compétition. Le Stade malien prend ainsi la tête du classement avec 13 points, à égalité avec le Djoliba qui dispose toutefois d’une différence de buts inférieure (plus 9 pour les premiers contre + 5 pour le seconds). Les deux favoris de la compétition ont gagné chacun 4 matches pour un nul. Aussi, Blancs et Rouges ont tous été tenus en échec par l’équipe du président Soumaïla Diaby, l’ASOM : les premiers lors de la 2è journée (2-2) et les deuxièmes lors de cette même 5è journée (0-0). En cinq sorties, le Stade malien a inscrit 11 buts pour 2 encaissés contre 5 pour son dauphin djolibiste dont la cage reste encore inviolée. Derrière le Djoliba, on retrouve le CSK (12 pts) alors que la J. A. (10 points) et l’ASOM (7 points) occupent, respectivement les 4è et 5è rangs.

Mercredi 4 janvier au stade Modibo Keïta COB-Stade malien : 0-2

Buts de Lamine Diawara (22è min) et Mohamed Koumaré (90è min +1). Arbitrage d’Oumar A. Touré assisté de Drissa Niaré et Nouhoum Bamba.

COB : Eric Junior Koné, N’Fa Sery Koné (Djibril S. Traoré), Cheick O. Ballo, Mamadi Sidibé (cap), Youssouf Doumbia, Abdoulaye Dembélé, Modibo Konté (Aboubacar Diarra), Alsery Bangoura (Sidi Mohamed Keïta), Adama Traoré, Tapa Koné, Bassoma Sangaré. Entraîneur : Sékou Seck.

Stade malien : Abdoulaye Samaké, Dramane Traoré, Bakary Dembélé, Mahamadou Kondo, Moussa D. Coulibaly, Cheick M. C. Doumbia (Oumar Sidibé) (Aboubacar Koné), Mamoudou Simpara (cap), Lamine Diawara, Mohamed Koumaré, Oumane Cissé, Bakary Coulibaly (Oumar Kida). Entraîneur : Abdoul Razak.

J. A.-ASB : 2-0

Buts de Bougadari Fomba (5è min), Boubacar Mariko (60è min). Arbitrage de Habibou Diarra assisté de Souleymane Traoré et Abdoul Kadre Camara.

J. A. : Mamadou F. Camara, Komby Keïta, Youssouf Diarra, Abdoulaye Ag Oyé, Souleymane Konaté (cap), Amadou A. Cissé, Boubacar Simpara, Boubacar Diallo (Boubacar Mariko), Amadou Gakou, Sadio Tounkara, Bougadari Fomba. Entraîneur : Guéladio Nango

ASB : Sory I. Traoré, Amara Konaté, Hamidou Sanogo, Daouda Camara, Diakaridia Tounkara, Soboua Sogoba, Daouda Fané, Mamadou Konaté, Drissa dembélé, Boubacar Sissoko (cap), Mohamed D. Kané. Entraîneur : Hervé Nguéssan.

LES RESULTATS

Réal- Nianan : 2-1

Djoliba-ASOM : 0-0

CSD-Bakaridjan : 0-1

Onze Créateurs-CSK : 0-1

AS Police-Stade de Sikasso : 2-2

Sigui-ASKO : 0-0

COB-Stade M de Bamako : 0-2

J.A.-ASB : 2-0

*****

6è journée : LE COB ET L’ASB ONT LE COUTEAU SUR LA GORGE

La 6è journée du championnat national débute demain samedi. Au stade Modibo Keïta deux rencontres sont au programme : ASKO-CSD et ASOM-AS Police. La troisième confrontation aura pour cadre le stade Babemba Traoré où le Djoliba ira défier le Stade malien de Sikasso. Très à l’aise à Bamako, le CSD tentera d’effacer les défaites concédées à domicile devant le Sigui et le Bakaridjan lors des 3è et 5è journées. Les Kayesiens et les Ségoviens s’étaient imposés chacun 1-0 au stade Mamadou Diarra H. 6è au classement avec 7 points, le CSD n’a pas encore perdu à Bamako. Les joueurs de l’équipe des « 7 Villages » ont d’ailleurs obtenu tous leurs 7 points en déplacement, précisément à Bamako. A l’heure d’affronter les Oranges de Korofina, les joueurs de Fanyeri Diarra auront à cœur de confirmer leur bonne prestation des précédentes journées. Mais la partie ne s’annonce pas facile contre l’ASKO qui reste sur une probante victoire contre le Réal et un nul face au Sigui. L’équipe de Korofina compte 5 points mais n’a marqué que 2 buts en cinq matches. En recevant demain le CSD au stade Modibo Keïta, les Oranges doivent avoir les nerfs solides devant les buts adverses s’ils veulent engranger les points de la victoire.

Avec seulement 5 unités au compteur, le capitaine Ousmane Diarra et ses coéquipiers ont impérativement besoin de la victoire pour s’éloigner de la zone rouge. En deuxième heure l’ASOM, qui fait des misères aux grandes équipes, va essayer de confirmer son bon début de saison face à l’AS Police. 15è au classement avec 2 points, les Policiers cherchent une première victoire dans la compétition. L’occasion est bonne pour eux de mettre fin à la mauvaise série, à moins que le promu du District les en empêche. Sur le papier, le coup est jouable pour Kanda Camara et ses partenaires d’autant que l’ASOM risque de manquer de fraîcheur physique après le difficile combat livré face au Djoliba lors de la 5è journée (0-0). Demain, à Sikasso, les Rouges rendent visite aux Stade malien local. Les Djolibistes auront l’occasion de prendre provisoirement la tête du classement en attendant le choc entre le Stade malien de Bamako et la J. A..

Le Stade se battra pour conserver la première place, tandis que la Vieille Dame tentera d’engranger de nouveaux points. Même si les deux derniers matches du championnat ont tourné à l’avantage des Blancs (5-0 et 2-1 lors des 4è et 17è journées de l’exercice écoulé), la partie n’est pas gagnée d’avance pour eux face à Bougadari Fomba et ses partenaires qui sont en confiance. Il faudrait que les Blancs jouent toute la rencontre, et non une demi-heure s’ils veulent rester en tête du classement. Comme la rencontre Stade-J. A., le choc entre le CSK et le Réal est également très attendu. Depuis le début du championnat, le Réal alterne le bon et le moins bon. Ainsi, après 5 journées de débat, les Scorpions ne comptent que 5 points. Ils ont signé leur premier succès cette semaine 2-1 contre le Nianan après avoir été menés au score. Almamy Sogoba et ses coéquipiers vont donc devoir confirmer ce résultat devant les Centristes au risque de provoquer des grincements de dents du côté de Djocoroni-Para. Ce même dimanche, le Sigui rend visite à l’équipe de Barouéli, à Ségou, tandis que le Nianan sera l’hôte des Onze Créateurs. La 6è journée sera clôturée par la rencontre entre les deux vaincus de la 5è journée l’ASB et le COB. Les Olympiens et les « Bamakois » sont, respectivement 13è et 14è du classement et ont impérativement besoin de points pour quitter la queue du peloton.

LE PROGRAMME

Samedi 7 janvier au stade Modibo Keïta

16h : ASKO-CSD

18h : ASOM-AS Police

A Sikasso

Stade malien de Sikasso-Djoliba

Dimanche 8 janvier au stade Modibo Keïta

16h : CSK-Réal

18h : Stade malien-J. A.

A Koulikoro

Nianan-Onze créateurs

A Ségou

Bakaridjan-Sigui

Lundi 9 janvier au stade Modibo keïta

16h : ASB-COB

Ladji Madihéry Diaby

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.