Championnat national : Le réveil des blancs ?

0
0

Le Stade malien a dominé l’ASKO 2-0, grâce à des réalisations de Adama Diarra et Cheick Tounkara et du coup se lance dans la course au titre après deux défaites consécutives.

Le Stade malien de Bamako s’est réveillé vendredi dernier au stade Modibo Keïta après deux défaites consécutives en dominant l’Association sportive de Korofina sur le score de 2-0 dans le cadre de la 9è journée du championnat national. La rencontre Stade malien de Bamako-ASKO était très attendue par les supporters des deux équipes. D’un côté, les Blancs avaient à cœur de prouver que les deux défaites (2-0, 7è journée contre J.A et 2-0, 8è journée contre le Djoliba) étaient un incident de parcours et de l’autre, les Oranges étaient en quête de rachat après un début difficile du championnat. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les champions sortants ont pris la direction des opérations. Et dès la 11è minute, ils débloquent le tableau d’affichage suite à un exploit personnel de Adama Diarra (11è min, 1-0). Après cette réalisation, le team du coach Abdul Razak coupe carrément le milieu du terrain et oblige les joueurs de l’ASKO à courir derrière le ballon. Peu avant la demi-heure de jeu Mohamed Koumaré lance un missile qui sera dévié par le gardien Magna Traoré (26è min). Quelques instants après, c’est au tour d’Oumar Koné, le latéral gauche stadiste d’offrir un caviar à Morimakan Koïta qui perd son duel face au keeper adverse, Magna Traoré. Les joueurs de l’Association sportive de Korofina répliqueront à la 44è minute par Bah Keïta. A la réception d’un bon centre de Siriki Kourouma, l’attaquant-vedette de l’ASKO, contrôle le cuir de sa poitrine avant de faire un retourné acrobatique qui sera détourné par un dernier défenseur stadiste. Le score n’évoluera pas jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, les Stadistes continuent de mettre la pression sur leurs adversaires.

A la 48è minute, bien servi par l’intenable Mahamadou Simpara dans la surface adverse, Mohamed Koumaré, expédie un violent tir qui oblige Magna Traoré à sortir le grand jeu pour dévier le cuir en corner. Mené au score et menacé encore, le coach de l’ASKO, Mamadou D Sy effectue quelques changements pour donner plus de percussion à sa ligne d’attaque. Il lance alors Aliou Fofana et Moustaph Tounkara dans le bain. C’est le premier qui s’illustre dès son apparition sur la pelouse. A la réception d’un centre de Adama Kamissoko, l’attaquant de la commune I expédie un tir qui survole la barre transversale de Abdoulaye Samaké. La réplique stadiste viendra de Cheick Tounkara dont le tir échoue sur le poteau gauche du gardien Magna Traoré battu sur le coup. La derrière occasion du match sera à l’actif de l’intenable Cheick Tounkara. Ce dernier marquera le deuxième but de son équipe peu avant la fin du match. Suite à un contre bien mené par le trio attaquant Abdoulaye Sissoko, Ousmane Cissé et Cheick Tounkara. Le troisième se décale au bon moment sur le côté droit et sera servi sur un plateau d’or par Ousmane Cissé. L’attaquant stadiste ne fait que pousser le ballon au fond des filets du portier Magna Traoré (2-0, 90è+1 min). « Je pense qu’on a eu une entame de match très difficile parce que l’adversaire nous a mis la pression. Ce n’est pas facile, mais le championnat est long et nous allons continuer à travailler pour gérer le reste de la compétition », a expliqué le coach de l’ASKO Mamadou D Sy. De l’autre côté l’entraineur stadiste affirme que « notre objectif était d’empocher les trois points après avoir concédé deux défaites successives. On a reçu la mission. Je dis bravo aux joueurs qui ont respecté mes consignes. Nous sommes au début du championnat, on va essayer de corriger les lacunes au fur et à mesure qu’on avance. Je pense qu’on y arrivera », dira pour sa part le Ghanéen Abdul Razak.

Vendredi 3 février au stade Modibo Keïta

Stade-ASKO 2-0

But de Adama Diarra (11è min) et de Cheick Tounkara (90è+1 min) Mauvais arbitrage d’Abdoulaye Keïta assisté de Nouhoum Bamba et Adana S. Koné

Stade malien : Abdoulaye Samaké, Mamadou Kondo, Oumar Koné, Moussa Coulibaly (cap), Moussa D. Coulibaly, Aboubacar Koné, Mamadou Simpara, Mohamed Koumaré (Abdoulaye Sissoko), Morimakan Koïta, Ousmane Cissé (Lamine Diawara), Adama Diarra (Cheick Tounkara)

Entraîneur Adul Razak

ASKO : Magna Traoré, Ousmane Diarra (cap), Moussa Coulibaly, Boubacar Dembélé, Sadia Fabé, Adama Kamissoko, Adama S. Mariko, Sidiki Kourouma (Aliou Fofana), Mamadou Diawara, Oumar Doumbia et Bah Keïta (Moustaph Tounkara).

Entraîneur Mamadou D Sy

LES RESULTATS

COB-Sigui : 0-0

Stade malien-ASKO : 2-0

ASB- AS Bakaridjan : 3-1

ASOM-CSK : 1-1

AS Police-Réal : 0-0

 

 Demba Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.