Championnat national : Le Stade Malien a le vent en poupe

0
0

En trois journées, les Blancs ont inscrit la bagatelle de douze buts. Dernière victime en date du team de Sotuba, le Réal sèchement battu 3-0, dimanche dans le match-choc de la 13è journée.

 

Après sa large victoire contre le Sigui de Kayes étrillé 5-0, le Stade malien de Bamako a remis ça face au Réal dominé 3-0, dimanche dans le match au sommet de la 13è journée du championnat. Les Blancs ont dominé leurs adversaires de la tête et des épaules et auraient pu l’emporter par un score plus large s’ils n’avaient manqué de concentration devant les buts. Le Stade malien qui occupe la deuxième place du championnat avait besoin de la victoire pour garder sa position et maintenir la pression sur le Djoliba, leader du championnat.
De son côté, le Réal avait également besoin de points pour se relancer et garder le contact avec la tête du peloton. Ainsi, il n y aura pas de round d’observation pour cette rencontre qui commencera à cent à l’heure. Dès la 8è minute le Stade malien annonce la couleur. A la réception d’un long centre de Mahamadou Kondo, Soumaïla Koné contrôle le cuir du pied avant de servir Ousmane Cissé qui tire à côté de la cage gardée par Amadou Coulibaly.
Le Réal réagit à la 16ème minute par Aly Badra Sylla qui expédie une frappe puissante qui rase le poteau droit du keeper Soumaïla Diakité. Le début de match est très animé car, une minute plus tard les Blancs répliqueront par Ousmane Cissé. Servi par Lamine Diawara, le canonnier du Stade enchaîne contrôle et frappe et oblige le gardien réaliste à sortir le grand jeu pour empêcher le cuir d’aller au fond des filets. La dernière occasion de la première période est à l’actif de Malamine Mariko et ses coéquipiers. A la réception d’une passe en retrait de Nico Dao, Bouréima Coulibaly contrôle le ballon du pied avant de tirer sur le keeper Soumaïla Diakité qui maîtrise bien le cuir.
Au retour des vestiaires les Stadistes optent carrément pour l’offensive avec l’entrée de Cheick M. C. Doumbia qui apporte beaucoup de dynamisme au jeu de son équipe. Résultat : dès la 46è minute Soumaïla Koné débloque le tableau d’affichage pour le Stade. Servi par l’intenable Oumar Sidibé, l’attaquant-vedette de Sotuba ouvre le score d’une frappe croisée (46è min, 1-0). Sept minutes plus tard Morimakan Koïta double la mise pour les Blancs d’un coup franc bien enveloppé qui ne laisse aucune chance au pauvre keeper de Djicoroni-para (53è min, 2-0). Les joueurs de Mamoutou Kané essayeront de réorganiser leur jeu pour sauver l’honneur mais en vain. On notera juste cette occasion de Bourama Coulibaly qui, après avoir effacé un défenseur adverse expédie un puissant tir qui sera dévié en corner par Soumaïla Diakité (60è min).
A l’entame du dernier quart d’heure, Ousmane Cissé tue définitivement le suspense en marquant le troisième but de son équipe. Suite à un bon service de Oumar Sidibé (encore lui), l’attaquant envoie un missile qui termine sa course au fond des filets du keeper de Djicoroni-para, Amadou Coulibaly (71è min, 3-0).
« On a pris le premier but au mauvais moment c’est-à-dire en début de deuxième période. Il fallait vite réagir et marquer, mais on a confondu vitesse et précipitation devant la cage adverse. Le Stade malien a été plus réaliste et a marqué trois buts. Il faut vite oublier ce match et se remettra au travail surtout au niveau de la ligne d’attaque », dira le technicien du Réal, Mamoutou Kané. « Je félicite mes joueurs pour cette victoire. Le Réal est une équipe qui joue en haut, et j’ai demandé à mes joueurs de poser le ballon et de jouer à terre, c’est ce qu’ils ont fait pendant la seconde période voilà le résultat. La situation du terrain c’est ça qui nous fatigue souvent parce que le terrain n’est pas en bon état alors qu’il faut poser le ballon », soulignera pour sa part l’entraîneur stadiste Abdul Razak. En deuxième heure le public a assisté à l’explication entre la J. A et le CSK. Pour cette confrontation, il n y a eu ni vainqueur ni vaincu. Les deux équipes se sont neutralisées 0-0. Dès le coup d’envoie de la rencontre, Bleus et Centristes se sont lancées dans la bataille à corps perdu. A la 5ème minute la J. A déclenche la première alerte. Suite à un exploit personnel, Bougadari Fomba expédie une frappe puissante qui oblige le keeper centriste, Alassane Diallo à se mettre en exergue et dévier le ballon en corner. Six minutes plus tard, Bréhima Ballo fait un retourné acrobatique qui sera également dévié en corner par le keeper centriste. Peu avant la demi-heure, les Boys perdent le défenseur Boubacar Ballo victime d’une fracture du tibia (23è min).
Au retour des vestiaires le jeu se durcit des deux côtés et les occasions deviennent rares. En fin de partie, on assistera à une légère domination du Centre mais le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final du référé central, Bréhima Ouélé.

Dimanche 4 mars au stade Modibo Keïta
Stade malien de Bamako-Réal : 3-0
Buts de Soumaïla Koné (46è min), Morimakan Koïta (53è min) et Ousmane Cissé (71è min).
Arbitrage de Oumar A. Touré assisté de Baiba Yamboliba et Boubacar Konta.

Stade malien de Bamako : Soumaïla Diakité (cap), Mahamadou Kondo, Moussa Coulibaly, Moussa D. Coulibaly, Bourama Coulibaly, Aboubacar Koné, Lamine Diawara (Cheick M.C. Doumbia), Morimakan Koïta, Oumar Sidibé, Ousmane Cissé (Mohamed Koumare), Soumaïla Koné (Cheick Tounkara).
Entraineur : Abdul Razak

AS Réal : Amadou Coulibaly, Fousseyni Sidibé, Mamadou Kanté, Bourama Coulibaly, Mohamed Camara, Malamine Mariko (cap), Boureima Coulibaly, Ibrahim C. Diakité (Seydou Diakité), Ali Badra Sylla, Moustapha Kondé (Ibrahim Guindo) et Nico Dao.
Entraîneur : Mamoutou Kané

J.A-CSK : 0-0

Expulsion de Salia Sanou de la J. A. (23è min).

Arbitrage de Bréhima Ouélé assisté de Djénèba Dembélé et Abdoul K. Camara

J. A. : Mamadou F. Camara, Abdoulaye Agoyé, Sadio Keïta, Oumar Samaké, Komby Keïta, Amadou A. Cissé, Charles Bantanga, Salia Sanou, Gakou Fomba (Marefing dit T. Camara), Bougadari Fomba (cap), Bréhima Ballo (Boubacar Mariko).
Entraineur : Nango Gueladio

CSK : Alassane Diallo (cap), Boubacar Ballo (Ibrahima Keïta), Sadio Diarisso, Issaka Samaké, Mamadou Touré (Saouty Traoré), Bouye Kanté (Yacouba Niaré), Broulaye Sangaré, Moussa Kida, Baba K. Maïga, Aboubacar I. Tounkara et Boubacar Keïta.
Entraineur : Adama Keïta.

LES RESULTATS

Stade malien de Bamako-Réal : 3-0

J. A-CSK : 0-0

ASOM-CSD : 0-3

AS Police-ASKO : 0-2

Djoliba-AS Bakaridjan : 3-1

ASB-Onze Créateurs : 1-1

Nianan-COB : 2-1

NB : Le match Stade malien de Sikasso-Sigui est prévu aujourd’hui au stade Babemba Traoré.

 

Par Boubacar Thiéro
mardi 6 mars 2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.