Championnat national : Le Stade Malien sans pitié pour le CSK

4
0

Le Stade malien de Bamako retrouve le sourire. Tenu en échec 0-0 lors de la 10è journée par l’AS Bakaridjan, le team de Sotuba s’est bien repris vendredi dernier en faisant parler la poudre face au CSK battu 4-0.

Les Blancs ont plié l’affaire dès la première période, inscrivant trois buts par Ousmane Cissé (18è min) Moussa Diango Coulibaly (31è min) et Morimakan Koïta (41è min). Quelques minutes avant l’inscription du troisième but, le Centre avait été réduit à dix, suite à l’expulsion du capitaine Naman Camara par le référé central, Ousmane Sidibé. Le meneur du CSK a, semble-t-il, oublié que le « Chérif » Ousmane n’aime pas trop la discussion avec les joueurs et l’a appris à ses dépens, en protestant auprès du référé central après l’inscription du deuxième but des Blancs.

Au retour des vestiaires, le Stade malien portera le score à 4-0 face à une équipe du CSK totalement dépassée par la tournure des événements (but de Lamine Diawara, 52è min). Présentée comme l’une des affiches de la 11è journée, la confrontation entre Blancs et Centristes a donc tourné à la promenade de santé pour les premiers qui confirment ainsi leur redressement et qui grignotent deux précieux points au classement, le Djoliba ayant trébuché la veille face aux Onze Créateurs (0-0 en match en retard de la 10è journée). On s’en souvient, lors de la 9è journée, le team de Sotuba avait déjà battu 2-0 l’ASKO au terme d’un match maîtrisé de bout en bout. Les joueurs du technicien ghanéen Abdul Razak ont donc rassuré les supporters et n’ont pas donné le temps au doute de s’installer longtemps du côté de Sotuba.

Non seulement ils ont dominé le CSK de la tête et des épaules, mais ils ont également mis la manière en inscrivant quatre buts. C’est le plus gros score réalisé par les Blancs depuis le début du championnat et le deuxième plus large succès de la compétition après le 5-0 infligé à l’AS Police par l’ASOM lors de la 6è journée. En deuxième heure, l’ASKO a assuré le service minimum face à l’ASOM grâce à une réalisation de Bah Keïta (34è min). C’est la deuxième victoire en trois matches pour le nouvel entraîneur des Oranges, Mamadou O. Sy qui a pris les commandes de l’équipe il y a deux semaines.

Quant aux Olympiens, ils concèdent leur deuxième défaite d’affilée et on note que l’équipe de Missira n’a plus goûté à la joie de la victoire depuis la 6è journée et son festival offensif face à l’AS Police. Ainsi, de la 7è à la 11è journée, l’ASOM n’a pu engranger qu’un petit point sur 15 possibles.

Vendredi 17 février au stade du 26 Mars

Stade malien-CSK : 4-0

Buts d’Ousmana Cissé (18è min) Moussa Diango Coulibaly (31è min)

Morimakan Koïta (41è min) et Lamine Diawara (52è min).

Exclusion de Naman Camara du CSK (36è min).

Arbitrage d’Ousmane Sidibé assisté de Drissa Niaré et Abdoul Camara.

Stade malien : Abdoulaye Samaké, Mahamadou Kondo (Djibril Sacko), Moussa Coulibaly (cap), Moussa D. Coulibaly, Bourama Coulibaly, Aboubacar Koné, Lamine Diawara, Morimakan Koïta (Bakary Coulibaly) Soumaïla Koné (Oumar Kida), Ousmane Cissé et Cheick Tounkara. Entraîneur : Abdul Razak.

CSK : Alassane Diallo, Mamadou Touré, Tamba Koné (Ibrahima Keïta), Adama Keïta (Baba K. Maïga), Broulaye Sangaré, Issaka Samaké, Mohamed K. Keïta, Naman Camara (cap) Moussa Kida (Aboubacar I. Toungara), Bouyé Kanté et Abdoulaye Bangoura.

Entraîneur : Adama Keïta. ASOM-ASKO : 0-1

But de Bah Keïta (34è min).

Souleymane Bobo Tounkara

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
jendoubien<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
jendoubien 11
4 années 7 mois plus tôt

Aller les Blancs vous m’enjaillez tjrs et tjrs!!!

bdb<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 12</span>
Membre
bdb 12
4 années 7 mois plus tôt

blanc jue blanc gange

chine<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 57</span>
Membre
chine 57
4 années 7 mois plus tôt

Félicitation aux blancs de Bamako pour une entrée triomphale en phase de poule de la league des champions d’Afrique on a assez du championnat local .

delin<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
delin 3
4 années 7 mois plus tôt

Blanc joue, Blanc gagne. Le Stade ne court plus derrière des derbys locaux comme le championnat national mais pense plutôt à la Ligue après son historique coupe CAF de 2009.

wpDiscuz