Championnat national : Les blancs lâchent deux nouveaux points

0

Les Blancs de BamakoAprès le nul de la 9è journée face au Djoliba (0-0), les Stadistes ont encore trébuché dimanche au stade Modibo Keïta en concédant un nouveau nul devant le CSK (1-1). Pas de problème en revanche pour le COB qui s’est promené 3-0 face à l’AS Police, se hissant ainsi à la 2è place du classement.

La 11è journée du championnat national s’est poursuivie le dimanche avec les rencontres Stade malien-CSK et AS Police-COB. En première heure le Stade malien leader du classement a été tenu en échec par le CSK qui pointe au 11è rang avec 12 points.  En deuxième heure le COB a surclassé  l’AS Police battue 3-0. Pour la première rencontre entre les Blancs et les Centristes, il faut dire que les spectateurs n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous les dents. Les deux protagonistes se sont neutralisés 1-1 au terme d’un match insipide et sans saveur. Dominateurs dans la possession de balle, les pensionnaires de Sotuba se sont également créés le plus nombre d’occasions nettes.

Malheureusement, l’équipe a péché devant à l’image de Francis Kaboré qui a débloqué le tableau d’affichage pour les siens (33è min 1-0) mais qui, par la suite, a complètement déjoué. Après ce but de leur nouvelle recrue, les Blancs sont tombés dans la facilité et payeront cash cette déconcentration lorsqu’à la 82è minute, le CSK remit les pendules à l’heure grâce à Falaye Sacko. Parti sur le côté gauche de la défense stadiste, l’arrière droit centriste effectua un rush d’environ 30 mètres, avant de venir crucifier le keeper Soumaïla Diakité d’un tir à bout portant (1-1, 82è min). On en restera là jusqu’au coup de sifflet final du référé central, Youssouf Diallo.

Le Stade malien ne peut donc s’en prendre qu’à lui-même après ce nul concédé face au 11è du classement. Non seulement, les joueurs de Sotuba ont dominé le sujet de bout en bout, mais en plus, ils ont obtenu plusieurs occasions franches qui auraient pu leur permettre de tuer le match dès la première période. Pourtant, les Blancs étaient privés des services de plusieurs cadres dont le meneur Cheick Mohamed Chérif Doumbia, Abdoulaye Sissoko, Lamine Diawara laissé sur le banc. Sans compter l’entraîneur Pascal Janin était parti en France pour le congé de pâques. Mais malgré l’absence de ces ténors, les Stadistes ont fait l’essentiel du jeu face à des Centristes une fois de plus méconnaissables. Il a fallu attendre le dernier quart d’heure et l’intégration par le nouvel entraîneur du Centre, Dallamané Diallo de deux nouveaux joueurs, Bouyé Kanté et Mohamed Keïta, pour voir le CSK sortir la tête de l’eau. Résultat : à la 82è minute, alors que l’on s’acheminait tranquillement vers un succès par le strict minimum du Stade malien, Falaye Sacko libère les siens en égalisant d’une frappe puissante.

Grâce à ce nul, les Boys portent leur capital-points à 12 (le CSK a gagné sur tapis vert son match de la 8è journée contre le Débo club qui s’était soldé par le nul 0-0) et s’éloigne de la zone de relégation. Quant au Stade malien, il reste leader du classement avec 26 points, contre 22 pour son nouveau dauphin, le COB et 20 pour le Djoliba, mais qui compte deux matches de moins. Cela revient à dire que les Blancs sont désormais à portée de main des Rouges, mais à condition que ces derniers gagnent leurs deux matches en retard. Ce match nul est seulement le deuxième du Stade malien après celui de la 9è journée contre le Djoliba (0-0). Il ne reste donc plus au keeper-capitaine Soumaïla Diakité et à ses coéquipiers de prier pour que le Djoliba ne gagne pas ses deux matches en retard contre l’USFAS et l’ASB.

Contrairement aux Stadistes, les Verts du COB ont réalisé une bonne opération lors de cette 11è journée en dominant 3-0 l’AS Police. Abdoulaye Diarra a tracé la voie du succès de son équipe en ouvrant le score peu après la demi-heure, suite à un service de Hamidou Traoré  (1-0, 38è). Dans le temps additionnel, Hamidou Traoré  porte le score à 2-0, suite à un penalty sifflé pour une faute de main de l’arrière droit, Mamadou Nimaga dans la surface (2-0, 45è min+1). Sur le coup, le défenseur de l’AS Police sera expulsé par l’arbitre central, Ibrahim A. Haïdara. Réduits à dix, les Policiers encaissent un troisième but au retour des vestiaires, œuvre d’Idrissa Sangaré. Score final : 3-0 pour les Olympiens qui se hissent à la deuxième place du classement avec 22 points, mais qui, à l’instar du leader stadiste, comptent deux matches de plus que le Djoliba.

A Ségou, le duel fratricide entre l’AS Bakaridjan et l’Office du Niger sports (ONS) a tourné à l’avantage des Riziculteurs qui ont assuré le service minimum grâce à une réalisation d’Amadou Niagadou en fin de première période (44è min 0-1). Lors de la 10è journée, les joueurs de Moussa Keïta «Dougoutigui» s’étaient également inclinés sur le même score face au Stade malien.

 

Seïbou S. KAMISSOKO

 

Dimanche 24 mars au stade Modibo Keïta

CSK-Stade malien : 1-1

Buts de Francis Kaboré (33è min) pour le Stade malien; Falaye Sacko (82è min) pour le CSK.

Arbitrage de Youssouf Diallo assisté de Nouhoum Bamba et Baba Yomboliba.

CSK : Alassane Diallo (cap), Ibrahima Keïta, Sadio Diarisso, Falaye Sacko, Broulaye Sangaré, Mamadou Sacko (Bouyé Kanté), Lamine Keïta, Mamadou Diawara, Aboubacar I. Toungara, Sidy M. Keïta (Tidiani Coulibaly) et Boubacar Keïta (Adama Keïta). Entraîneur Dallamané Diallo.

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap), Issaka Samaké, Pierre Daïlan, Souleymane Konaté, Oumar Koné, Mandala Konté, Djibril S. Traoré (Moussa Coulibaly), Souleymane Dembélé, Moussa Diawara (Moussa Mariko), Francis Kaboré (Lamine Diawara) et Boubacar Bangoura. Entraîneur Ousmane Guindo.

 

AS Police-COB : 0-3

But d’Abdoulaye Diarra (38è min), Hamidou Traoré (45è min+1 s.p) et Idrissa Sangaré (56è min).

Arbitrage d’Ibrahim A. Haïdara assisté de Bréhima Konaté et Sékou Tembely.

AS Police : Seydou N’Diaye, Alou Sangaré (cap), Ténéman Coulibaly, Daouda Coulibaly, Oumar Konaté (Oumar Diakité), Mamadou Nimaga, Daba Fofana, Moussa Sissoko, Aguissa Ag Almaïmouna (Ousmane Diabaté) et Youssouf Diarra (Moriba Bagayoko), Mamadou Sidibé. Entraîneur :

COB : Abdoulaye Samaké, Mamadi Sidibé (cap), Yacouba Doumbia, Idrissa Sangaré, Boubacar S. Mariko, Modibo Konté, Alsény Bangoura, Naby Bangoura, Djibril Coulibaly (Mamadou Tounkara), Hamidou Traoré (Henry Sunday) et Abdoulaye Diarra. Entraîneur : Sékou Seck.

 

 

Foot féminin, championnat du  District : LE REAL COMMENCE EN FANFARE

La première journée du championnat du District de football féminin s’est disputée dimanche. Au total, cinq rencontres étaient au programme de cette première journée mais finalement se sont quatre matches qui ont eu lieu. Les raisons, parce que l’AS Badema a déclaré forfait contre l’AS Mandé qu’elle devait recevoir sur le terrain municipal de Niamakoro. Cette première journée a été marquée par le festival offensif du Réal qui a atomisé l’AS Sirènes de Sikoro 14-0. Les protégées du coach Oumar Guindo ‘’Koplan’’ commencent donc le championnat sur les chapeaux de roue et envoient un message fort à leurs prochains adversaires.  Grâce à ce large succès, l’internationale Binta Diarra et ses coéquipières prennent la tête du classement avec 3 points, devant les Super Lionnes qui se sont également promenées 5-0 sur le terrain de Santoro UFC et de Super club facile vainqueur 4-0 de Saramagna de Kati. Les Amazones de la Commune V ne sont pas demeurées en reste, elles se sont allées s’imposer 3-0 sur le terrain de l’AS Alliance de la Commune VI.

L’USFAS était exemptée de cette première journée du championnat qui se dispute cette année sans le FC Amazone de Boulkassoumbougou. Les raisons sont simples : l’équipe de la Commune VI n’a déposé aucune licence à la ligue. Pour Malisadio en revanche, son absence s’explique, indique-t-on du côté de la ligue, par le non paiement des frais de participation.

B. THIERO

 

LES RESULTATS

Super club-Saramagna : 4-0

Alliance-Amazone CV : 0-3

Santoro UFC-Super Lionne : 0-5

Réal-Sirènes : 14-0

AS Badéma-AS Mandé : forfait de l’AS Badéma

PARTAGER