Championnat national : L’histoire se répète pour le Stade Malien

0
0

Comme lors de la saison écoulée, les Blancs n’ont pu faire mieux que le nul 1-1 face aux Onze Créateurs.


Les Blancs se sont encore fait piéger par les Onze Créateurs. Vendredi, le team de Sotuba a laissé filer deux points en concédant le nul 1-1 face aux pensionnaires de Niaréla. Pourtant, les Stadistes restaient trois victoires d’affilée face, respectivement au CSK (4-0, 11è journée), au Sigui de Kayes (5-0, 12è journée) et au Réal (3-0, 13è journée). C’est dire si le nul concédé devant les Créateurs a surpris les supporters. Dès le coup d’envoi de la rencontre les Blancs ont pris la direction des opérations. A la 4è minute, suite à un service de Soumaïla Koné, Adama Diarra expédie un tir violant qui passe juste à côté de la cage gardée par le keeper Ibrahima Bagayoko. Dix minutes plus tard, le même Soumaïla Kone récupère un ballon mal renvoyé par la défense adverse et pénètre dans la surface de réparation, avant d’être fauché par un défenseur. Sans hésiter, l’arbitre central Harouna Coulibaly siffle le penalty. Le latéral gauche Bourama Coulibaly prend ses responsabilités et débloque le tableau d’affichage pour son équipe (14è min, 1-0) pour le Stade malien.
Après ce but matinal le Stade va accentuer la pression sur son adversaire en essayant de tuer le suspens. Mais la ligne d’attaque de Sotuba bute sur l’arrière-garde des Créateurs bien organisée à l’image d’Adama Diarra qui gâche deux occasions nettes aux 25è et 40è min. Il a fallu attendre la fin de la première période pour voir les Onze créateurs sortir leur tête de l’eau. La première alerte sera la bonne pour les Créateurs, Marius Hamed remettant les deux équipes à égalité, suite à un centre précis de Oumar S. M. Kanté (45+1, 1-1). Au retour des vestiaires le Stade malien montre un autre visage avec l’intégration de Cheick Tounkara et Ousmane Cissé. L’équipe multiplie les alertes dans la surface adverse à l’image de Morimakan Koïta qui déborde sur le côté droit, avant d’envoyer un bon centre que rate Cheick Tounkara, seul au 2è poteau (62è min).
A la 69è minute, Cheick M.C Doumbia trouve Ousmane Ciisé en profondeur mais l’attaquant stadiste bute sur le gardien Ibrahima Bagayoko. Quelques minutes plus tard, les protégés de Nouhoun Diané répliquent aux assauts du Stade. Suite à une action collective, Mahamoud B. Cissé transmet la balle à Oumar S.M. Kanté qui marche sur le ballon alors que les buts étaient grandement ouverts. Les Blancs répliquent par Ousmane Cissé. Le ballon voyageait d’un camp à l’autre et les deux équipes pouvaient marquer à tout moment. Dans les dernières minutes de jeu le Stade malien obtient une énième occasion nette, mais le lob de Hamidou Sinayoko passe à côté. Score final : 1-1.
Comme l’année dernière, les Blancs ont donc été contraints au partage des points par les Onze Créateurs qui pointe pourtant à la 13è place du classement. On pensait que le coach Abdoul Razak avait enfin trouvé la bonne formule, mais il semble que ce n’est pas encore le cas. A chaque match, le technicien ghanéen intègre de nouveaux éléments, mais le résultat se fait toujours attendre. « Le fait d’être mené au score nous a compliqués le match. A mon avis, cette rencontre était largement à notre portée. Le match s’est déroulé à sens unique en première période. On a pris un but contre le cours du jeu et après on a manqué de lucidité devant les buts adverses. Mais le plus important était de ne pas perdre. J’ai confiance en mes joueurs. Ce point vient au bon moment surtout après deux défaites et un nul. Maintenant nous allons travailler d’avantage pour améliorer notre niveau de jeu », a analysé le technicien des Créateurs, Nouhoun Diané.
« Ce match nul n’est pas satisfaisant pour nous parce que notre objectif était la victoire. Malheureusement il nous a manqué un peu de chance aujourd’hui. Les joueurs ont manqué de lucidité devant les buts adverses. Le match a été plaisant parce que chacune des deux équipes voulait gagner. Je félicite mes joueurs, ils n’ont pas démérité, nous allons travailler d’avantage pour essayer de corriger nos erreurs avant les compétitions africaines. On a eu plusieurs occasions en première période mais par manque de concentration on n’a pas pu concrétiser », dira le coach du Stade Abdoul Razak.

Vendredi 9 mars au stade Modibo Keïta
Onze Créateurs-Stade malien de Bamako : 1-1
But de Bourama Coulibaly (14ème min s.p) pour le Stade malien ; Marius Hamed (45è min+1) pour les Onze Créateurs.
Arbitrage de Harouna Coulibaly assisté de Moumouni Berthé et Baïsso Ouologuem

Onze Créateurs : Ibrahima Bagayoko, Marius Hamed, Issoumaïla Issiaka, Mahamadou Coulibaly (Moussa Sissoko), Boubacar Traoré, Abdoulaye Konaté, Yacouba Diarra, Aimé Koffi (cap) (Mamadou Soro), Oumar S.M. Kanté, Mahamoud B. Cissé et Hamidou Sinayoko.
Entraîneur : Nouhoun Diané.

Stade malien de Bamako : Soumaïla Diakité (cap), Moussa Coulibaly,Mahamadou Kondo, Djibril Sacko (Lamine Diawara), Bourama Coulibaly, Aboubacar Koné, Adama Diarra (Cheick Tounkara), Soumaïla Koné (Ousmane Cissé), Oumar Sidibé, Morimakan Koïta et Cheick M.C. Doumbia.
Entraîneur Abdoul Razak.

CSK-COB : 0-1

But de Abdoulaye Dembélé (51è min).

Arbitrage de Boubou Traoré assisté de Lassine Keïta et Adama S. Koné

CSK : Alassane Diallo (cap), Ibrahima Keïta, Mamadou Touré, Issaka Samaké, Mohamed K Keïta, Baba K. Maïga, Moussa Kida, Adama Keïta, Bouyé Kanté, Aboubacar I. Tounkara et Yacouba Niaré.
Entraîneur Adama Keïta.

COB : Eric Juinor Koné, Mamadi Sidibé, Soumaïla Sidibé (cap), Idrissa Sangaré, Modibo Konté, Abdoulaye Dembélé, Tapa Koné, Djibril S. Traoré, Tiécoro Keïta, Lamine Korkoss et Kalilou Coulibaly.
Entraîneur Sékou Seck.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.