Championnat national Ligue 1 orange : C’est parti pour 32 journées de matchs de football intensif au Mali

0
1

On avait cru à un avortement du championnat national tellement que la tension est vive actuellement dans le secteur de notre football. Cela ne date pas d’aujourd’hui, mais tend à être dépassé pratique obsolète de vaine contestation.

Heureusement que la violence dans ce domaine n’a plus pignon sur rue chez nous, depuis que l’on sait que le football c’est le fair-play. C’est donc au grand bonheur des mordus du ballon rond qu’a pu effectivement démarrer, cette journée dominicale, jour du Seigneur, le championnat national, saison 2011/2012, avec, à son programme, trois (3) rencontres leaders, pour bien débuter la saison.

A Ségou, cité des Balanzans, l’AS-Bakaridjan recevait le Centre Salif Keita (CSK) ; à Kayes, cité du rail, le Siggui attendait de pied ferme les «Scorpions» de l’AS real de Bamako ; et puis à Koulikoro, cité du Méguétan, le Nianan était aux prises avec l’Association Sportive de Korofina (ASKO).
Tous ces matchs se sont vus dérouler sans aucuns incidents. Comme prévu par certains esprits malfaiteurs et déçus dans leurs attentes, à chaque fois de confrontation anti-fair-play et peu sportif (strictement).

On a toutefois enregistré la victoire du Centre Salif Kéïta (CSK), vainqueur 1 but à 0 à l’extérieur (Ségou) contre l’AS-Bakaridjan de Baraouéli ; et deux matchs nul ont été signalés à  Koulikoro et à Kayes, où le Siggui et l’As Réal se sont quittés sur une parité de 1 but partout ; et les koulikorois du Nianan, partageant les points malgré eux, avec les hébergés de Korofina, l’ASKO (1-1). Tous les deux buts de ce match ont été marqués sur penalty.

Le lendemain, lundi 12 décembre 2011, on avait rendez-vous au stade du 26 mars de Yirimadjo, ici à Bamako. Pour deux alléchantes affiches : le Djoliba-Ac rendait visite aux «Bleus-Blancs» de l’As Jeanne D’arc ; et le Centre Sportif de Dougouwolofila est allé titiller les 11 créateurs de Niaréla à domicile…

En fin de partie, le Djoliba s’en sort bien, en battant la Jeanne d’Arc par le score minimum minimal de 1 but à 0 ; et le CS Dougouwolofila terrasse le club de Niaréla par un lourd passif de 4 buts à 1, aux dépens des 11 créateurs.

Voilà pour le lancement. En suite du programme de cette première journée, pendant que nous mettions sous presse, il y avait   ce mardi après midi, un nouveau club promu, surprise de la saison nouvelle et qui est l’association sportive de Missira (ASSOM), aux prises avec l’association sportive de Bamako (ASB) pour sa première réception d’un club, habitué du championnat national de 1ère division tout comme de la deuxième division.

L’autre match de ce jour, mercredi 14 décembre 2011, les jaunes de l’AS-Police reçoivent normalement les verts du Club Olympique de Bamako (COB). Si et seulement si la violence ne s’est pas étendue de ce côté-là aussi, après les rouges du Djoiliba puis, maintenant les blancs du stade malien de Bamako, qui se laissent gagnés par la contagion. A tort, car ce club est le club le plus en vue sur le plan du titre continental obtenu par un club de football au Mali.

Soyons fair-play ce même mercredi, entre stadistes de Bamako face aux stadistes de Sikasso (Stade de Sikasso en visite à Bamako, dans la capitale). Bonne saison 2011/2012 à tous.
Issa Kaba SIDIBE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.