Championnat national : Le Stade Malien cède le fauteuil de leader au COB

0

FAUTEUIL En tête du peloton depuis la 8è journée, l’équipe de Sotuba a perdu son fauteuil, suite au revers subis face au Réal, dimanche au stade Modibo Keïta (1-0). Désormais, c’est le COB qui occupe la tête du classement avec 28 points, soit une unité de plus que les Blancs 

Depuis samedi, le championnat national a un nouveau leader : le COB. Vainqueurs 3-1 d’Elewidj FC en ouverture de la 13è journée, les Verts avaient provisoirement pris la tête du classement avec 28 points devant le Stade malien (27 pts). 24 heures plus tard, l’équipe de Sotuba devait battre le Réal pour reprendre la tête du peloton. C’était l’objectif principal des hommes de Pascal Janin (de retour après un petit séjour en France), surtout après  deux matches nuls contre le CSK (1-1, 11è journée) et l’ASB (0-0, 12è journée).

La victoire était également l’objectif du Réal qui, après un départ laborieux, a besoin de points pour progresser au classement d’une part et d’autre part, préparer sa double confrontation avec le Djoliba au compte du barrage de la coupe de la Confédération. Stade malien-Réal, c’était donc le match au sommet de la 13è journée et les supporters des deux équipes ne voulaient en aucun cas rater ce grand classique du championnat.

Au finish, c’est l’équipe de Djicoroni-Para qui est sortie vainqueur du choc, s’imposant 1-0 grâce à une réalisation de Souleymane Diarra dont le tir de 20 mètres a été légèrement dévié par un défenseur stadiste, avant de terminer sa course au fond des filets (82è min, 1-0).  Il n’y a pas eu de round d’observation dans cette rencontre.

La première période a été dominée par les Blancs très entreprenants en début de match, à l’image  de Boubacar Bangoura libre de tout marquage dans la surface adverse, mais qui ne parvient pas à cadrer sa tête, (4è min). Quelques minutes plus tard, le défenseur central stadiste, Pierre Daïla se signale à son tour avec ce tir qui sera capté par Almamy Sogoba, (8è min). Le Réal répliquera par l’international espoir, Ibourahima Sidibé dont la frappe passe à côté des buts de Soumaïla Diakité, (13è min).

La nouvelle recrue du Stade malien, Boubacar Bangoura revient à la charge au quart d’heure. Bien servi par Abdoulaye Sissoko, l’attaquant stadiste expédie sa frappe à côté (15è min). Le jeu se déroule dans le camp du Réal qui peine à sortir. Privé des services de Moussa Doumbia blessé et de Makan Samabaly laissé sur le banc par le coach Nouhoum Diané, les Scorpions ne parviennent pas à retrouver leurs repères sur la pelouse.

Il faudra attendre la 35è minute pour voir la première grosse occasion réaliste. A la réception d’un coup franc de Diadié Samassékou, Abdoul Aziz Touré trouve le poteau du keeper Soumaïla Diakité (35è min). La fin de la première période sera marquée par les blessures de deux joueurs : Jean Paul Oulaï du Réal (37è min) et Abdoulaye Sissoko du Stade malien (42è min) qui seront remplacés, respectivement par Ba Koffi Ouattara et Boubacar Simpara.

En 2è période, les deux équipes optent pour un football direct et répondent du tic au tac. Après une bonne prestation en première période, les deux défenseurs axiaux du Stade malien, Pierre Daïlan et Souleymane Konaté sombrent après la reprise et multiplient les erreurs sous la pression des attaquants adverses. Pourtant, c’est le Stade malien qui obtient la première occasion au retour des vestiaires. Servi dans la surface par un partenaire, Morimakan Koïta envoie un missile qui sera détourné du bout des gants par Almamy Sogoba. Moussa Diawara qui avait suivi l’action reprend le cuir sur la barre transversale, (57è min).

Peu après l’heure de jeu, le Réal réplique par Ibourahima Sidibé dont le tir en pivot passe au dessus de la transversale (63è min).

Entré en cours de jeu, l’attaquant stadiste Lamine Diawara manque le cadre alors que tout le stade voyait le cuir au fond des filets (65è min). Les occasions se multipliaient de part et d’autre et le but flottait dans l’air.

Celui-ci viendra finalement du côté du Réal qui débloque le tableau d’affichage grâce à Souleymane Diarra dont le tir fait mouche, (1-0, 82è min). Mené au score, le Stade malien jette toute sa force dans la bataille mais la défense réaliste restera vigilante jusqu’au bout. Le Stade malien enregistre ainsi sa 2è défaite de la compétition après celle concédée face au COB lors de la 5è journée (1-0). Ce revers confirme la mauvaise passe de l’équipe de Sotuba qui restait déjà sur deux nuls consécutifs. En tout cas, les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 13 matches, les Blancs n’ont marqué que 13 buts, soit une moyenne d’un but par match. Aussi, lors de leurs confrontations avec les trois gros calibres du championnat (Djoliba, Réal et COB), les Stadistes n’ont gagné aucune rencontre, concédant deux défaites et un nul. Le bilan du team de Sotuba contre les 10 premiers du classement est également éloquent : seulement 3 victoires face, respectivement à l’AS Bakaridjan (1-0), au CSD (1-0) et à l’USFAS (2-0).

Pour le moment, les champions sortants n’ont pas joué contre les Onze Créateurs (8è) et l’AS Police (11è).Contrairement au Stade malien, tout baigne en ce moment pour le Réal qui occupe désormais la 4è place du classement avec 19 points. Cette remarque vaut aussi pour le Djoliba qui a ramené trois points précieux de son déplacement à Koulikoro (1-0 face au Nianan, but de Nico Dao qui avait encore marqué l’unique but de son équipe contre l’AS Bakaridjan) et l’ASB qui a dominé 2-1 l’AS Police (buts de Marefing dit T. Camara et Mahamane Maïga, contre une réalisation de Youssouf Diarra).

A Mopti, le Débo club s’est relancé en battant 1-0 l’Office du Niger sports, tandis que l’AS Bakaridjan a trébuché à domicile face à l’ASOM (2-2). Le dernier match de cette 13è journée entre l’USFAS et les Onze Créateurs était prévu hier.

 

L. M. DIABY

 

Dimanche 6 avril au stade Modibo KeĂŻta

Stade malien-RĂ©al : 0-1

But de Souleymane Diarra (82è min).

Bon arbitrage d’Ibrahim A. Haïdara assisté de Moriba Diakité et Baba Yomboliba.

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap), Daouda Traoré, Issaka Samaké, Pierre Daïla, Souleymane Konaté, Mandala Konté, Cheick M. C. Doumbia, Moussa Diawara (Oumar Koné), Abdoulaye Sissoko (Boubacar Simpara), Morimakan Koïta et Boubacar Bangoura (Lamine Diawara). Pascal Janin.

Réal : Almamy Sogoba, Moussa Ballo, Aboubacar Doumbia, Mohamed Camara (cap), Jean Paul Oulaï (Ba Koffi Ouattara), Diadié Samassékou, Souleymane Diarra, Abdoul Aziz Touré, Ibourahima Sidibé (Makan Samabaly), Ali Badra Sylla, Moussa Koné (Moctar Mohamed Cissé). Entraîneur : Nouhoum Diané.

 

ASB-AS Police : 2-1

Buts de Marefing dit T. Camara (9è min), Mahamane Maïga (87è min) pour l’ASB; Youssouf Diarra (90è min +2) pour l’AS Police.

ASB : Sory I. Traoré, Sadia Fabé, Larabi Berthé, Daouda Camara (cap), Idrissa F. Keïta, Mamadou Bagayoko, Guide Rodrique Tangui, Youssouf Ballo (Mahamane Maïga), Mohamed Koumaré, Marefing dit T. Camara (Malick Berthé) et Oumar Kida (Mohamed Touré). Entraîneur : Sébastien Yodé.

AS Police : Seydou N’Diaye, Daouda Coulibaly (Zie Yacouba Ouattara), Brehima Diassana, Aliou Sangaré (cap), Teneman Coulibaly, Daba Fofana (Moussa Sissoko), Moriba Bagayoko, Ousmane Diabaté, Ousmane Diarra, Aguissa Ag Almaïmouna, Moussa Keïta (Youssouf Diarra). Entraîneur : Lassina Diarra.

PARTAGER