Championnat national : Le Stade Malien met la pression sur le COB

0
LE STADE MALIEN
Le Stade Malien de Bamako

Vainqueurs 2-0 de l’Office du Niger sports, lundi au compte de la 16è journée, les Blancs se sont hissés à la 2è place du classement avec 34 points, à seulement une unité des Olympiens.

La 16è journée du championnat national s’est poursuivie lundi avec deux rencontres : Stade malien-Office du Niger sports et Onze Créateurs-AS Police. Les deux matches se sont disputés au stade Mamadou Konaté. L’honneur est revenu aux Blancs et aux Ségoviens d’ouvrir le bal en première heure. Une confrontation qui a permis aux Stadistes de confirmer leur retour en forme et d’engranger trois nouveaux points. Meilleurs dans tous les compartiments du jeu, les protégés de Pascal Janin ont dominé les débats de bout en bout. Et comme lors de la précédente journée et la belle victoire 4-0 face aux Onze Créateurs, les Moussa Diawara, Lamine Diawara, Gouné Niangadou, Oumar Koné, Morimakan Koita, ont encore gratifié les spectateurs d’un beau spectacle.

 

Dès le coup d’envoi de la rencontre les pensionnaires de Sotuba annoncent la couleur avec cette tentative de Moussa Diawara qui rase le poteau du keeper Chaka Tiéfing Koné (5è min). Cinq minutes seulement après cette alerte, les protégés de Pascal Janin concrétisent leur domination grâce à Lamine Diawara servi sur un plateau d’or par l’intenable Moussa Diawara. Tout partira d’une récupération du Guinéen qui chipe le ballon au défenseur ségovien Boubacar Fané avant de pénétrer dans la surface adverse, avant d’effectuer un centre en retrait pour Lamine Diawara qui marque comme à l’entraînement, (1-0, 10è min). Après ce but matinal, les Ségoviens se réorganisent et resserrent les rangs derrière. Mais en fallait plus pour espérer stopper pas les joueurs de Sotuba bien emmenés par le très remuant Moussa Diawara.

 

Ainsi, deux minutes après l’ouverture du score, l’ailier stadiste s’infiltre à nouveau dans la surface de réparation adverse mais rate sa frappe. Quelques minutes plus tard, Moussa Diawara revient à la charge et bute sur le défenseur de l’Office du Niger sports Békaye Coulibaly qui lui chipe le ballon au moment où il s’apprêtait à armer son tir (15è min). Dans tous le bons coups de son équipe, l’international guinéen multiplie les incursions dans la défense adverse aux abois.

 

Le match est à sens unique et Moussa Diawara ne donne aucun répit aux Riziculteurs. Peu après la demi-heure, le Guinéen mystifie l’arrière-garde de Ségou, avant de servir Morimakan Koita qui tire sur le poteau du keeper Chaka Tiefing Koné (31è min). Il faudra attendre la 35è minute pour voir les visiteurs se signaler. Servi par Mamadou Daou, Boubacar Diarra tire sur Soumaïla Diakité qui dévie le cuir. Mais la dernière action de la première période sera stadiste : une frappe de l’arrière gauche Oumar Koné captée par le gardien adverse. C’est sur ce score 1-0 que l’arbitre axial Ousmane Sidibé siffle à la mi-temps. Au retour des vestiaires, le Stade malien continue sur sa lancée. Moussa Diawara et ses partenaires se créent une multitude d’occasions nettes qu’ils ne concrétisent pas.

 

Le coach stadiste Pascal Janin décide alors d’injecter du sang neuf dans son effectif. Gouné Niangadou remplace Boubacar Bangoura «Chokhri». Le jeune joueur effectuait ainsi sa première apparition dans l’équipe première de Sotuba (jusqu’à là, Gouné Niangadou   évoluait avec les cadets, les juniors et dans le championnat d’honneur).

 

Un coaching gagnant pour le technicien français car dès sa première touche de balle, Gouné Niangadou pour doubler la mise pour les siens, suite à une contre attaque rondement menée par Moussa Diawara(2-0, 63è min). Le jeune joueur stadiste ne pouvait espérer meilleur baptême du feu avec le Stade malien. Grâce à ce succès, le Stade malien s’est hissé à la 2è place du classement avec 34 points derrière le COB (35 pts) tandis que l’Office du Niger sports pointe au 14è rang avec 9 unités.

 

La 2è rencontre du jour a mis aux prises les Onze Créateurs et l’AS Police. Un match dominé par les joueurs de Niaréla qui s’imposeront logiquement 1-0 grâce à une réalisation de Lassine Soumaoro (19è min). Cette victoire permet aux Créateurs de porter leur capital-point à 28, contre 18 pour leurs victimes du jour.

 

Djènèba BAGAYOKO

 

Lundi 21 avril au stade Mamadou Konaté

Stade malien-Office du Niger sports : 2-0

But de Lamine Diawara (10è min), Gouné Niangadou (63è min).

Arbitrage d’Ousmane Sidibé assisté de Baba Yomboliba et Boubacar Rinta.

Stade malien : Soumaila Diakité (cap), Issaka Samaké, Bourama Coulibaly, Souleymane Konaté, Oumar Koné, Mandala Konté (Djibril S. Traoré), Cheick M. C. Doumbia, Morimakan Koïta (Souleymane Dembélé), Lamine Diawara, Boubacar Bangoura (Gouné Niangadou). Entraîneur : Pascal Janin.

Office du Niger sports : Chaka Tiéfing Koné, Békaye Coulibaly, Boubacar Fané, Abdoulaye Sow, Bréhima Coulibaly, Lassina Pléa (cap), Modibo Haïdara (Ibrahim Sissoko), Cheickna Amala Tangara, Mamadou Daou (Séidina Aly Traoré), Mountaga Coulibaly, Boubacar Diarra. Entraîneur : Poucet Sissoko.

Onze Créateurs-AS Police : 1-0

But de Lassine Soumaoro (19è min).

Arbitrage d’Abdoulaye Keïta assisté de Mariam Coulibaly et Amadou B. Guissé

Onze Créateurs : Germain Berthé, Maruis H. Assako (cap), Nouhoum Kané, Lassana Samaké, Sékou Diarra, Cheickna Wagué, Yacouba Diarra, Zoumana Sidibé, Lassine Soumaoro, Souleymane Sissoko (Aliou Diarra), Lamine Traoré. Entraîneur : Mamoutou Kané.

AS Police : Boubacar Keïta, Aliou Sangaré (cap), Tènèman Coulibaly, Bréhima Diassana, Daouda Coulibaly (Cheick Amara Diaby), Oumar Diakité, Daba Fofana (Aguissa Ag Almaïmouna), Ousmane Diabaté, Moussa Sissoko (Youssouf Diarra), Ousmane Diarra, Mamadou Sidibé. Entraîneur : Lassine Diarra.

PARTAGER