Championnat national : Le stade malien n’y arrive plus

0

LE STADE MALIENLes Blancs ont encore lâché deux points en concédant le nul 1-1 face à l’AS Police en ouverture de la 14è journée.

 

En deuxième heure, le leader du classement, le COB a fait honneur à son statut en dominant 1-0 le CSK

La 14è journée du championnat national a débuté mercredi. Quatre rencontres étaient au programme. Au stade Modibo Keïta, l’AS Police et le Stade malien se sont neutralisés 1-1 tandis qu’en 2è heure, le COB a dominé 1-0 le CSK. A Koulikoro et à Ségou, le CSD et l’AS Bakaridjan ont battu, respectivement Elewidj (5-3) et le Nianan (2-1). Mais pour cette 14è journée, presque tous les regards étaient tournés vers le match Stade malien-AS Police.

Depuis plusieurs semaines, les Blancs sont en difficulté et cette confrontation avec la modeste formation de l’AS Police était une occasion pour les joueurs de Sotuba de relever la tête et de mettre fin à une série de trois matches nuls. Malheureusement, c’est un nouveau cauchemar qu’ont vécu les inconditionnels de Sotuba, leurs protégés n’ayant pu faire mieux que le nul 1-1 face aux Policiers.

Après cette nouvelle contre-performance, une question revient sur toutes les lèvres : le Stade malien a-t-il  les moyens de se succéder à lui même au palmarès du championnat ? Il est sans doute tôt pour répondre à cette question.

Mais à ce rythme on ne voit pas comment les champions en titre pourront garder leur couronne. C’est la quatrième fois, en effet, que les Stadistes sont contraints au partage des points après les nuls concédés face au Djoliba (0-0), au CSK (1-1) et à l’ASB (0-0). Sans compter la défaite de la précédente journée contre le Réal (1-0).

Ces contre-performances des hommes de Pascal Janin ont eu raison des supporters qui ne se mobilisent plus pour venir assister aux rencontres de leur club. D’ordinaire, les tribunes du stade Modibo Keïta refusent du monde lors des matches du Stade malien et du Djoliba.

Mais mercredi dernier lors du choc AS Police-Stade malien, les supporters des Blancs n’étaient pas nombreux dans les gradins. Cette nouvelle contre-performance est loin d’assurer les inconditionnels de Sotuba. La faute, aux mauvais résultats accumulés ces dernières semaines par le keeper-capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers.

C’est dire que le match nul concédé mercredi face aux Policiers n’arrangera pas les choses du côté de Sotuba. Pour l’AS Police en revanche, c’est un bon résultat qui confirme que les Policiers sont les rois du nul.

En 14 journées de débats, les protégés de Lassine Diarra ont totalisé 9 matches nuls et détail important, parmi les équipes accrochées par l’AS Police figurent les trois poids lourds du championnat : le Djoliba (0-0, 8è journée), le Réal (1-1, 12è journée) et le Stade malien (1-1, 14è journée).

Après sa défaite 2-1 contre l’ASB lors de la précédente journée, l’AS Police était déterminée à se racheter contre les Stadistes. Selon nos informations, l’attaquant-vedette du club Mamadou Sidibé a même été ménagé pour jouer ce match.

Mais en face, le Stade malien était décidé également à mettre fin à sa série noire et les protégés de Pascal Janin commenceront la rencontre à cent à l’heure. Mais dès la 5è minute, c’est l’AS Police qui ouvre le score contre le cours du jeu. A la réception d’un corner remisé par un partenaire, le meilleur buteur de l’AS Police, Mamadou Sidibé prolonge le cuir au fond des filets de Soumaïla Diakité, (1-0, 5è min).

Blessé dans leur orgueil, les Blancs repartent à l’abordage. Malgré une domination totale et sans partage, ils ne parviendront pas à se créer d’occasions franches. Morimakan Koïta et ses coéquipiers ont manqué de percussion en attaque mais aussi d’imagination et d’inspiration. La mi-temps interviendra logiquement sur ce score à l’avantage de l’AS Police. A la reprise, l’entraîneur stadiste, Pascal Janin lance dans le grand bain Lamine Diawara qui remplace Boubacar Simpara. L’AS Police aligne de nouveau son double rideau défensif. Le Stade malien essaie de le contourner par des longues balles mais sans succès.

Lamine Diawara eut beau se battre sur le front de l’attaque, il ne parviendra pas à trouver la faille dans la défense adverse. Devant l’échec du système, les joueurs de Sotuba tentent une autre solution : les tirs. Aux 56è et 62è minutes, Cheick Mohamed Chérif Doumbia expédie deux tirs lointains.

Le premier passera à côté, tandis que le second obligera le keeper Seydou N’Diaye à sortir le grand jeu pour dévier le cuir en corner. Sur ce corner, Seydou N’Diaye sauve encore les siens en déviant la tête de Bourama Coulibaly, (62è min).

L’AS Police réplique quelques minutes plus tard. L’international junior Moussa Coulibaly passe en revue toute la défense stadiste avant de tirer à côté, (66è min). Peu avant l’entame du dernier quart d’heure, le Stade malien égalise.

A la réception d’un centre de Moussa Diawara, Lamine Diawara, libre de tout marquage, marque de la tête, (1-1, 70è min). Galvanisés par ce but, les Stadistes accentuent la pression sur la défense adverse.

A la 81è minute, ils sont à deux doigts de doubler la mise mais le lob de Morimakan Koïta est repoussé de la tête par un défenseur. Dans les arrêts de jeu, l’attaquant de l’AS Police, Mamadou Sidibé voit sa tentative repousser par le poteau.

Une action à laquelle répliquera l’arrière droit stadiste, Issaka Samaké dont le coup franc heurte la barre transversale, (90è min +3). En 2è heure, le COB a confirmé sa bonne forme du moment en dominant 1-0 le CSK dans une rencontre aminée et très plaisante. L’unique but de la partie a été marqué par Idrissa Sangaré (57è min). Les Verts signent ainsi leur 4è victoire consécutive et confortent leur position en tête du classement avec (31 points).

 

 

L. M. DIABY

Mercredi 9 avril au stade Modibo Keïta

AS Police-Stade malien : 1-1

Buts de Mamadou Sidibé (5è min) pour l’AS Police ; Lamine Diawara (70è min) pour le Stade malien.

Arbitrage d’Ali Sango assisté de Balla Diarra et Bréhima Diarra.

AS Police : Seydou N’Diaye (Boubacar Keïta), Oumar Konaté (Daouda Coulibaly), Bréhima Diassana, Teneman Coulibaly, Aliou Sangaré (cap), Oumar Diakité, Mamadou Nimaga (Moriba Bagayoko), Moussa Sissoko, Ousmane Diabaté, Zie Yacouba Ouattara et Mamadou Sidibé. Entraîneur : Lassine Diarra.

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap), Daouda Traoré, Moussa Coulibaly (Issaka Samaké), Bourama Coulibaly, Pierre Daïlan, Mandala Konté, Cheick M. C. Doumbia, Moussa Diawara, Boubacar Simpara (Lamine Diawara), Morimakan Koïta et Boubacar Bangoura (Francis Kaboré). Entraîneur : Pascal Janin.

CSK-COB : 0-1

But d’Idrissa Sangaré (57è min)

Arbitrage de Daouda Ballo assisté Baba Yomboliba et Amadou Diakité.

CSK : Alassane Diallo (cap), Mohamed Farota, Falaye Sacko, Ibrahima Keïta, Broulaye Sangaré, Mamadou Sacko, Lamine Keïta, Mamadou Diawara (Bouyé Kanté), Moussa Kida (Cheick Tidiane Berthé), Aboubacar I. Toungara et Sidy M. Keïta (Adama Dioma). Entraîneur : Dalamané Diallo).

COB : Abdoulaye Samaké, Adama Diawara, Idrissa Sangaré, Yacouba Doumbia, Mamadi Sidibé (cap), Modibo Konté, Alseny Bangoura, Aremu K. Toloba (Mamady Diané), Hamidou Traoré (Abdoulaye Diarra), Djibril Coulibaly (Naby Bangoura) et Bougadari Fomba. Entraîneur : Ismaël Diané.

 

PARTAGER