Championnat national : Le stade malien se réveille

0

réveilleAprès quatre journées de disette, les Blancs ont renoué avec la victoire face aux Onze Créateurs balayés 4-0 avec en prime, un triplé du canonnier Lamine Diawara. En deuxième heure, l’ASB a assuré le service minimum 1-0 devant le Débo club

 

La 15è journée du championnat national a pris fin mardi avec la rencontre Onze Créateurs-Stade malien. Les supporters de Sotuba attendaient ce match avec impatience après les prestations peu convaincantes de leur équipe lors des quatre dernières journées du championnat. Ainsi, ils sont venus massivement, mardi au stade Modibo Keïta pour être témoin oculaire du choc avec les pensionnaires de Niaréla.

 

Et le moins que l’on puisse dire est que les inconditionnels de Sotuba n’ont pas regretté d’avoir fait le déplacement, Soumbeyla Diakité et ses coéquipiers ayant largement gagné 4-0 face aux Créateurs. Bien emmenés par le trio d’attaque composé de Moussa Diawara, Lamine Diawara et Boubacar Bangoura, les Blancs n’ont laissé aucun doute sur leur supériorité, dominant leurs adversaires de la tête et de épaules.

Dès la 3è mn le champion en titre annonce la couleur avec cette tentative de Morimakan Koïta qui rate le cadre après un excellent service de Cheick M. C. Doumbia. Dans la minute suivante, le même Cheick M. C. Doumbia s’infiltre dans la surface de réparation, avant de rater sa frappe. Après ces deux alertes, les pensionnaires de Niaréla réorganisent leur jeu et tentent de sortir la tête de l’eau.

Mais c’était compter sans la détermination des Stadistes intraitables derrière et très percutants devant. C’est fort logiquement que les protégés du coach Pascal Janin ouvriront le score après une demi-heure de jeu. Suite à une passe en profondeur du milieu défensif Mandala Konté, l’international Guinéen, Moussa Diawara se débarrasse de son garde du corps avant de battre du plat du pied, Germain Berthé (0-1, 30è min).  L’équipe de Niaréla ne se remettra jamais de ce but. Certes, les joueurs de Mamoutou Kané dit Mourlé vont faire montre d’enthousiasme et parfois même d’agressivité, mais à aucun moment, ils ne parviendront à prendre la mesure de leurs adversaires, à fortiori imposer leur jeu. Il faudra attendre la 35è mn pour voir les Onze Créateurs répliquer aux Blancs avec cette belle frappe du vieux briscard, Yacouba Niaré qui percute le poteau avant d’être repoussé par le gardien Soumaïla Diakité.

Mais dans le temps additionnel, Lamine Diawara permet aux siens d’inscrire un deuxième but et d’aller à la pause avec cette confortable avance (0-2, 45è min +1). Un score totalement mérité tant le Stade malien a dominé son sujet et tant certaines individualités se sont illustrées du côté de Sotuba. Entre autres on peut citer Moussa Diawara, Lamine Diawara, Souleymane Konaté, Pierre Daïlan qui ont gagné quasiment tous leurs duels avec les Créateurs.

Au retour des vestiaires, le Stade commence la partie comme il avait terminé la première période. Résultat : cinq minutes seulement après la reprise, l’ancien meneur du Djoliba, Lamine Diawara expédie un tir puissant qui heurte la barre transversale avant de terminer sa course au fond des filets (0-3, 50è min). Après ce troisième but, l’entraîneur des Onze Créateurs intègre Lamine Traoré et Mamadou Diallo respectivement à la place de Zoumana Sidibé et Yacouba Niaré totalement transparent, mardi contre les Blancs. À trois reprises, l’attaquant des pensionnaires de Niaréla avait eu la balle du but au bout des crampons, mais à chaque fois, il perdra son duel avec le gardien adverse (52è, 63è et 68è mn). Pour tout dire, l’attaquant-vedette des Onze Créateurs était dans un jour sans.

Côté stadiste, le coach Pascal Janin fera sortir Boubacar Bangoura pour lancer Djibril S. Traoré dans le grand bain. Ce changement permettra au Stade malien d’accentuer encore la pression sur son adversaire et de tuer définitivement le suspense avec ce quatrième but signé Lamine Diawara. Suite à une longue passe du défenseur central, Souleymane Konaté, l’attaquant stadiste récupère le ballon et marque comme à l’entraînement (4-0, 73è min).

Avec ce triplé, Lamine Diawara affiche désormais 8 réalisations à son compteur et devient le troisième meilleur buteur du championnat derrière Moussa Koné du Réal (9 buts) et Bourama Sidibé du CSD (10 buts).

Après donc quatre journées de disette marquée par une défaite et trois nuls, le Stade malien renoue avec la victoire et revient à seulement une longueur du leader du classement, le COB (32 points pour les Olympiens contre 31 pour les Blancs). Le Djoliba complète le podium avec 27 points mais les Rouges comptent deux matches de moins. Si l’équipe de Hérémakono fait donc le plein lors de ces deux matches en retard (6 points) elle délogera le COB de la première place et sera sacrée championne de la phase aller.

Le cas échéant, c’est le COB qui sera sacré et qui va virer en tête du classement. A l’instar du Djoliba, le Réal a également deux matches en retard, mais quel que soit le résultat de ces confrontations, les Scorpions ne peuvent plus prétendre au titre honorifique de champion de la phase aller. Au mieux, les protégés du coach Nouhoum Diané remonteront à la quatrième place avec 28 points.

Le match Onze Créateurs-Stade malien a été suivi, mardi, de l’explication entre l’ASB et le Débo club de Mopti. Sans surprise, les Bamakois se sont imposés 1-0 grâce à une réalisation du revenant, Oumar Kida (1-0, 9è min). Cette nouvelle défaite enfonce encore l’équipe de la Venise qui n’a enregistré que 2 succès depuis le coup d’envoi du championnat. En déplacement à Ségou aussi, l’AS Police a ramené trois points précieux en battant 1-0 les Riziculteurs de l’Office du Niger sports (but de Mamadou Sidibé). C’est dire que l’électrochoc attendu après la démission du coach Bréhima Traoré «Bouramablen» ne s’est pas produit du côté de la capitale des Balanzans.

D. COULIBALY

 

Mardi 15 avril au stade Modibo KeĂŻta

Onze Créateurs-Stade malien : 0-4

Buts de Moussa Diawara (30è min) et Lamine Diawara (45è+1, 50è et 73è min).

Arbitrage de Koman Coulibaly assisté de Drissa Niaré et Nouhoum Bamba.

Onze Créateurs : Germain Berthé, Marius Ahmed (cap), Nouhoum Koné, Lassana Samaké, Mahamadou Coulibaly, Moussa Sissoko, Cheickna Wagué, Zoumana Sidibé (Lamine Traoré), Yacouba Niaré (Mamadou Diallo), Souleymane Sissoko et Rawigou Raïmi. Entraîneur : Mamoutou Kané «Mourlé».

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap), Issaka Samaké, Pierre Daïlan, Souleymane Konaté, Oumar Koné, Mandala Konté, Cheick M. C. Doumbia, Moussa Diawara (Djibril S. Traoré), Morimakan Koïta, Lamine Diawara (Francis Kaboré) et Boubacar Bangoura (Boubacar Simpara). Entraîneur : Pascal Janin.

PARTAGER